Ryan Leslie « Ryan Leslie » @@@1/2


Pas mal de mes contacts viennent me demander des conseils ou comment j’écris mes chroniques. J’avoue que ça me fait plaisir de pouvoir discuter musique et jouer les conseillers. Et ça me fait un peu peur des fois de réaliser de l’importance de l’influence que je porte dans mes avis lorsque je lis des commentaires élogieux. C’est ma modestie naturelle (sans déconner). Perso, Bobby Milk a toute mon estime et je me considère être un fan des chros de Raging Bull. À partir de là, je ne me considère pas moi-même comme un très bon chroniqueur car j’ai envie de progresser encore et encore.

Très souvent dans ces échanges, il y a une question qui revient, pour savoir si j’ai fait des études de journalisme ou quoi : hé ben non. Effectivement j’ai été rédacteur/chroniqueur sur Rap2K mais actuellement je fais un tout autre métier (dans le domaine scientifique). Vu que ça faisait un moment que je n’avais pas écrit d’article qui sortait de l’ordinaire (ça reste relatif), je me suis dis « tiens pourquoi ne pas faire une série d’articles ‘comment écrire une chronique’ » mêlant humour et ma propre réalité. Car tant qu’à faire, si j’ai ouvert un blog, c’est pour m’exprimer plus librement hein. Fini de faire des gentilles chroniques politiquement correctes (lèche-boules?) pour les gentilles maisons de disque et les gentils artistes qui ont mis tous leurs sous dedans. Ras le popotin de ça. Quelque part, il est tout de même important de tenir compte de l’aspect ‘travail’ d’un artiste, même s’il s’est pas foulé ou qu’il a mis des chiottes dans son studio.

Mais bon, malgré le profond respect que je porte pour cette profession et mon immense dégoût pour l’industrie du disque, j’avoue plus facilement ce que j’aime ou pas en argumentant plus ou moins. Je ne sais pas trop s’il y a eu une rupture entre ma façon d’écrire de maintenant et celle d’avant la création du blog, je n’ai pas suffisamment de recul. Et pis je n’ai pas beaucoup d’égo, j’ai beau être critique avec mon taf ou mes articles, je ne suis pas là pour qualifier ce que je fais de bien ou pas. Bien sûr, j’apprécie des commentaires positifs et parfois négatifs tant que c’est justifié, le reste j’m’en branle comme de ma première couche. Tout comme le sempiternel débat sur l’objectivité. De toute façon, comme indiqué dans la colonne de droite, j’assume ma subjectivité, absolument ! Un seul argument me suffit à rompre ce débat sans fin : si toutes les chroniques sur un sujet précis étaient identiques ou unanimes, c’est que 1) on vit dans un monde sans liberté d’expression 2) c’est que les humains sont programmés génétiquement à avoir les mêmes goûts (impossible dans l’absolu) 3) c’est la même personne qui l’a écrite sous différents noms.

Bon, après tout ce monologue bien chiant, je proclame le premier volet de ma série ‘comment faire une chronique’ avec l’album éponyme de Ryan Leslie. Le pauvre, il va subir mon avis critique, je le plaindrais presque ! Pour de vrai, je n’ai pas l’air sadique, je suis juste content par moment d’avoir trouvé une formulation assassine par moment. Les formulations sont la clé d’une chronique forte, peu importe comment on argumente. Une phrase qui tue, en bien ou en mal, ça percute l’esprit du lecteur. Mais je m’avance un peu, parce que là, il faut d’abord faire une intro. Pas besoin d’écouter un disque pour faire une présentation d’un artiste. D’habitude, je fais tout de mémoire mais il m’arrive régulièrement de consulter plusieurs sites pour me renseigner sur certains détails, pourvu qu’ils soient intéressants pour être retenus. Ça me frustre parfois de devoir passer par là pour faire une chro, sauf quand je fais une ‘spéciale’ (un truc hyper original comme ça m’arrivait de faire sur Rap2K).

J’ai du mal avec le conformisme et les formalités, ça me saoule. Ça m’ennuie aussi de devoir redire la même phrase ou les mêmes mots dans plusieurs articles (genre « c’est très bon », « le beat pas mal », « ça commence par une intro », « cet instru tue », « featuring Lil Wayne », « l’autotune ça pue »…). Alors je me creuse la tête pour trouver des phrases inédites et pleines de subtilités sorties tout droit de mon esprit qui caractérisent ma façon d’écrire. Je ne dis pas m’exprimer ‘oralement’ car dans la vie je parle pas très bien le françois, je finis pas mes phrases la moitié du temps… BREF – voyez comme je suis un grand bavard – Ryan Leslie n’a pas de lien de parenté avec notre chanteuse nationale Leslie, Ryan Leslie fait du r&b comparé à elle (et pan). Un détail dont je ne sais pas si ça a son importance, c’est le contexte dans lequel vous écrivez : moi, là, c’est Dimanche après-midi, j’ai bien mangé au resto et je suis le match de rugby France-Angleterre. Navré si je brise le mythe. Et donc, ce Ryan Leslie a 31 ans et vient d’Harlem. Il est le producteur qui a lancé la carrière de Cassie, mais ce que je ne savais pas, c’est qu’il devait sortir un premier solo, Just Right, en 2005. C’est normal que je ne fusse pas au courant, ce projet n’est pas sorti des bureaux de chez Bad Boy Records, son label. Pas de bol. Il y aussi une couille dans son CV, c’est qu’il a produit pour Matt Pokora… Mmmh, ça ne joue pas en sa faveur je l’admets, mais vu que j’ai entendu du bien sur cet album éponyme…

Putain de merde la dérouillée qu’on se prend au rugby ! Oups, pardon. Quand je disais que je partageais ma réalité… mais là ça me déconcentre. Je risque de ne pas être de bonne humeur pendant l’écoute. Oui, vous avez bien compris, je n’ai pas encore écouté le disque. L’ai-je téléchargé ? Ai-je la tronche de Jack Sparrow ? Suis-je un hacker ? Non, non et non. Au passage, je trouve la loi anti-téléchargement obsolète au possible.

Déjà, la loi de la Ministre de la Culture est carrément dépassée depuis des années : le téléchargement illégal, ça fait depuis Napster, il y a 11 ans, que ça dure ! C’est le temps qu’il a fallu pour qualifier des gens qui téléchargent en peer to peer de pirates, alors que la vraie définition d’un pirate informatique, c’est quelqu’un qui viole les sécurités d’un ordinateur ou d’une base de données protégée. Premier point. Second point, ça ne change rien au fait que les artistes et les compositeurs sont toujours très mal rémunérés, les parts étant englouties par des maisons de disque dépassées par les événements et les grosses majors (pour la promo, payer des sommes faramineuses aux producteurs…), le plus souvent pour des daubes commerciales. Donc, arrêtons le gâchis et l’hypocrisie, il faudrait déjà que l’industrie du disque considère mieux les artistes qui les engrossent, baissent le prix des CDs (ou la TVA?), ça nous évitera d’aller à des concerts aux places de plus en plus chères chaque années et les patrons de label de compter le nombre de disques vendus. Troisième point, faire peur aux gens avec une campagne de répression ne les fera pas forcément acheter des disques. Ah mais non, car il y a 2 types principaux de gens qui téléchargent : ceux qui n’ont pas de sous, vraiment fauchés quoi, et qui les gravent pour leur utilisation personnelle, et ceux qui se méfient de la qualité d’un album et préfèrent par pragmatisme se l’écouter avant de l’acheter des fois que ça serait décevant ou nul.

Évidemment, je n’encourage nullement le téléchargement et je ne suis personne pour dire pas qui est fautif si aujourd’hui on se tape des programmes radios (ou télé) pauvrets, un abêtissement de la musique et des ‘ringtone rappers’, etc, etc… Pour acheter un disque, il faut d’abord en avoir envie, puis il y a le facteur appréciation de l’artiste et se dire qu’il mérite que je lui paie son disque pour le soutenir. C’est comme ça que je pense. C’est un plaisir que l’on s’offre, cependant beaucoup de jeunes trouvent le téléchargement normal et pas immoral. Tant pis, c’est comme ça. Enfin, quatrième point : si un gamin télécharge, se fait pécho après avoir été sélectionné au hasard et se fait couper la ligne, c’est toute la famille qui n’aura plus le téléphone, les chaînes du câble, l’accès aux e-mail… C’est extrêmement problématique, cette loi est très, très mal foutue et n’apporte aucune réelle solution. Strictement aucune, parce que les ventes d’albums n’arrêteront pas de chuter et les petits malins trouveront des moyens détournés Je pense que c’est probablement corrélé avec la baisse de la qualité des albums qu’on nous vend. Faut arrêter de nous prendre pour des con…sommateurs et changer de discours. 

Wahou, vive le hors-sujet polémique. Comment ai-je écouté ce disque : sur Deezer. Tout connement. Il n’y a pas tout ce qu’on cherche là-bas et on ne peut graver mais on peut écouter un album entier gratuitement et légalement. C’est pratique même si je suis pollué de publicités et de bidules promotionnels. Sauf qu’y a une couille dans le potage : je n’arrive pas à lire l’album sur le site. Fais chier… En fait c’est pas pratique Deezer. Les titres de l’album sont présents dans la liste de recherche mais ils ne sont pas en lecture streaming. C’est nul ça sert à rien. Je vais devoir opter pour une méthode facile mais qui a fait ses preuves : prendre que les singles et extraits en libre écoute (sur Myspace ou ailleurs), faire une synthèse, extrapoler à donf et rajouter des détails superflus dont tout le monde se fiche. En gros, ça prendra un ou deux paragraphes maxi. Si je ne vous avez pas dit tout ça, vous n’auriez vu peut-être que du feu, ou alors mon désintérêt se manifesterait entre les lignes. Pis je mettrai ma note, je publie et c’est dans la poche. Attention, je re-précise que c’est la méthode la plus facile et la moins honnête qui existe. En plus, depuis le début je parle de tout sauf de l’album… Néanmoins, c’est mieux que les chroniques merdiques de ‘Plus Vite Que La Musique’ sur M6 ou les colonnes des journaux non-spécialisés.

Ah ben tiens, les extraits de son LP sont en écoute sur Myspace ! Finalement, je vais moins vous berner que prévu bande de veinards. (Je sens que ma côte de popularité va chuter moi!). Alors, le premier extrait, qui est aussi son premier single, « Diamond Girl ». « Pas mal » ai-je envie de dire mais je risque de me répéter. Du coup, il convient de rallonger ses phrases, si possible bien belles, pleines d’émotions et d’amour. Stop, je plaisante m’enfin ! Il faut quand même rendre les propos convaincants, donc là je pourrais dire que Ryan Leslie développe un style musical autodidacte et original avec un instrumental funky. Voyez comme il est simple de trouver des qualités, c’est plus facile qu’on le pense. Sauf quand vraiment on n’a rien à dire, même si on aime bien. Mais c’est encore plus difficile de dire des méchancetés, car être méchant, c’est marrant et ça fait réagir les gens. Très sincèrement, j’ai envie de dire que Ryan n’a pas de voix, il chante juste comme il faut, sans plus. En plus il rappe pas génial. C’est moyen-moyen l’interprétation. Mais il reste lui-même, fait tout lui-même et fait les choses comme il le sent dans sa musique, ça apporte une certaine fraîcheur dans le r&b. Vous avez vu comme je suis gentil quand je veux? Sinon, le remix avec Estelle m’a l’air mieux.

La chanson avec Cassie et Fabolous (qui passe inaperçu) est en entier, « Addicted » ça s’appelle. Bon, moi je parle si possible de tous les morceaux d’un album quand c’est utile mais des fois un très bon résumé fait très bien l’affaire (comme j’ai fait pour Elzhi), en passant brièvement sur les titres en question. C’est fort utile quand un disque est inécoutable, ça vous évitera une auscultation chez l’ORL. Pour impressionner les lecteurs, on peut ajouter des références lorsqu’on en reconnaît. Par exemple là, « Addicted » s’inspire de Michael Jackson. Ça vous épate ? Moi pas, la moitié des artistes de la planète s’inspirent de lui. Le titre suivant, « How It Supposed To Be », je remarque que la trackliste n’est pas dans l’ordre apparemment. Cette chanson-ci, sur laquelle figure un Jadakiss qui cherche à faire du buzz comme il peut (y a pas mal de non plus à dire des choses vraies qui dérangent), sans nécessairement brader son talent. Juste qu’il figure un peu trop souvent sur des sorties r&b à mon goût. Les synthés me font penser à Prince je trouve, un son pop/funk des années 80. Assez sympa en réalité (y a pas mal non plus à dire qu’on aime même si on se fait traiter de bisounours après). Par contre, « You’re Fly », je kiffe ! C’est le genre de son auquel j’adhère, agréable et tout. Le plus étonnant est le fait qu’il soit signé chez Universal Motown. C’est vraiment dommage qu’au micro ça ne me transcende pas plus que ça, Ryan Leslie est loin d’un Pharrell Williams. « Valentine » est dans la même lignée que « How It Supposed To Be », ça commence à devenir plaisant, il sort le grand jeu. La preuve, je zappe la fin de mon match (d’façon on a perdu). Comme quoi, un a priori peut se révéler faux, c’est une leçon d’humilité à retenir. Ça m’apprendra à m’en foutre sans raison. Je ne retire pas ce que j’ai dit concernant son chant et son rap, dans la norme (voyez comment je commence à nuancer comme pour réparer mon erreur d’appréciation), il n’a pas trop la gueule de l’emploi mais il est très habile à la compo, il fait du r&b moderne avec la consistance héritée de la Funk et ses parrains excentriques, et des influences du r&b des années 80. Bien vu de sa part. Je me repasse « Valentine ». 

Comme par hasard, on retrouve « Just Right » au menu. Faut pas gâcher comme qui dirait, mais ça tombe bien car ça n’a pas l’air périmé. Pour l’instant mon impression est bonne, et j’en reviens pas, je ne m’attendais pas à un tel talent comparé aux prods que j’ai entendu de lui avant. Problème : je n’ai pas accès à l’autre moitié de l’écoute, même si j’ai une bonne idée de la chose. Je suis tenté de me le procurer si je le trouve en CD d’occase. Quoi qu’il arrive, tout le monde s’en fout car peu (personne?) n’a lu jusqu’ici tellement c’était trop relou. Je laisse mon article inachevé et je rejoins les bonnes critiques fondées que j’ai reçu. Prochain rendez-vous avec The-Dream.

Pour finir :

PS : En fin de compte, j’ai pu écouter les derniers extraits, il fallait juste que je me log sur MySpace. Et ça n’a fait que confirmer mon impression, c’est tout ce que j’ai à rajouter.

 


15 réflexions sur « Ryan Leslie « Ryan Leslie » @@@1/2 »

  1. Great site this sagittariushh.wordpress.com and I am really pleased to see you have what I am actually looking for here and this this post is exactly what I am interested in. I shall be pleased to become a regular visitor :)

    J'aime

  2. Salut Sagittarius ca va ?

    Ta chronique… marrante car j’ai écouté son album un peu de la meme facon que toi. C’est pas mauvais mais sans vrai interet.

    Chapeau je me serais jamais douté que tu sois biostaticien. Comme quoi je t’imaginais comme un étudiant en histoire qui est proche du Capes… Je sais pas pourquoi lol.

    J'aime

    1. BiostaTISTIcien :p
      D’façon moi même j’ai du mal à l’orthographier correctement quand j’écris trop vite…
      Pis non moi l’Histoire, c’est bien en documentaires… lol Ma copine enseigne par contre.

      Pour l’instant un 2e volet de « comment faire une chronique » est prévu mais je sais pas trop quoi parler dedans, je vais essayer de moins partir en live que là. Avec le recul, j’ai abordé des points précis et des exemples mais c’est le bordel lol
      Faudra que je fasse moins d’écarts la prochaine fois.

      J'aime

  3. merci pour le blog…
    C’est vraiment une tuerie, il a vraiment des bases solides!

    PS: on sera deux, à avoir fait six ans d’études alors, j’opte pour une césure (en audit) en plus de finir à bac + 5 en école de commerce…
    Tu es sorti indemne de la fac ?! Si c’est le cas, tu as mon respect lol.

    J'aime

  4. J’avais déjà posté, auparavant mais je t’avoue que c’est assez surprenant de voir l’envers du décor! Encore ça va tu n’as pas fait ça sur un album attendu et plébiscité…

    Personne n’a lu ou bien lol, tu as répété le paragraphe suivant: « Ah ben tiens, les extraits de son LP sont en écoute sur Myspace…avec Estelle m’a l’air mieux. »

    tu t’en sors dans les études (à quel niveau es-tu ou as-tu déjà fini ?) tu as la chance de vivre dans le berceau français pour les secteurs d’activité liés à ton (futur) job…

    PS: Pourrais tu m’envoyer l’adresse du blog de Remo-Steel (je te laisse mon mail kabamoussaly@hotmail.com)

    J'aime

    1. Oups oui faudra que je corrige la répétition mais ça aussi ça peut faire partie de l »envers du décor », la faute de copier/coller… lol

      LE blog de REmo c’est GOod Music Hall, il est dans la liste blogroll !

      ps: sinon je suis à bac+5 (mais j’ai fait 6 ans d’études dont un an en prépa), et là je suis dans la vie active depuis un an et demi. Mais ça fait pas lgtps que je suis biostatisticien en tant que tel.

      J'aime

    1. Bah j’dois analyser des jeu de données (les récolter en amont si besoin) avec des outils statistiques, puis interpréter, critiquer les résultats… en résumé, ça ressemble à ça et c’est une grosse responsabilité.

      J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s