DJ Brasco « Fill the Gap » @@@1/2


Des producteurs français méconnus qui s’exportent ? Un rêve encore inaccessible… Faute de mieux, ils importent des MCs américains undergrounds chez nous. C’est malheureusement souvent le cas des artisans frenchies : à moins de prospecter directement sur place (comme le font les Get Large), les collaborations franco-américaines sont unidirectionnelles. Lorsque les majors mettent la main à la poche pour se payer le luxe de faire venir des monstres sacrés dans de trop rares occasions (comme Method Man et Redman avec IAM ou dernièrement Wyclef Jean sur l’album de Passi), ou alors pour subventionner des producteurs cainris (JR Rotem, Focus,…), ou encore la solution de facilité et bon marché : greffer un rappeur français connu sur le remix d’un single d’un rappeur US ; pour les autres, ça sera des clous. Mais il semble que depuis que les connexions s’établissent entre artistes sur Myspace, lors de tournées européennes ou inversément de voyages aux States, pas mal de talents de la prod (tels que Clutch Player ou DJ Cam par exemple) émergent, imposent leur point de vue artistique au travers de leurs instrus et finissent par trouver des deals en indé, pour finalement se faire un nom dans le petit monde de la musique à l’échelle internationale.

 

Un autre beatmaker français s’ajoute à cette liste, DJ Brasco, qui vient de sortir Fill The Gap chez Just Like Distribution. Et là, beaucoup de supporters de la scène de Detroit et de la scène alternative californienne vont sourire. Tour d’horizon des invités : Frank N Dank, Declaime, Phat Kat, Oddisee, Black Milk, Hezekiah, Wild Child, Cadence…C’est vrai que les connaisseurs seront ravis de découvrir le sommaire (composé de 13 pistes et 4 escales), par contre, pour ceux qui ne sont pas experts en matière de Hip Hop US spé, il est vivement recommandé d’y jeter une oreille ou deux. Dès l’introduction « Still Together », Brasco donne une claire idée de ses influences, furetant vers du J Dilla, Kev Brown,… ça fait plaisir à entendre. Parfois, on aurait pu imaginer mieux des performances des MCs présents ou alors des instrumentaux qui peuvent manquer d’un brin de personnalité, néanmoins le résultat est plaisant et plus que satisfaisant, avec pas mal de belles cartes comme le mélodique « We’re Comin » de Phat Kat, « Snipper » de Wildchild et « The Recipe » avec Cadence, très posés comme à leur habitude. 

 

 

Pour tous ceux qui ont cru que les gros producteurs français actuels (Animalsons, Skalp, Weal Starr et consorts) témoignaient de la santé du Hip Hop français, c’est qu’ils ne se sont pas penchés sur des mecs comme DJ Brasco. Fill The Gap est la preuve en audio de la véritable forme de notre scène française et de la force de notre volonté d’exploiter d’autres influences issues du Hip Hop américain, autres que le Dirty South en vogue et les sempiternelles boucles de violons/pianos qui s’éternisent depuis l’impact des Mobb Deep.

 

(chronique écrite le 20 Novembre 2007 sur Rap2K.com)

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.