T-Pain & Lil Wayne « T-Wayne » @@@½


Alors je ne sais pas si vous avez une bonne mémoire, mais il est vrai qu’à la fin des années 2000 il était question d’un projet commun entre T-Pain et Lil Wayne, c’était vers 2008 à peu près. Imaginez l’affiche : deux artistes au sommet de leur popularité, deux superstars dont le point commun était d’utiliser l’autotune à foison, au point de s’interroger s’ils n’allaient pas s’en greffer un dans la trachée. Le chanteur de « Buy U a Drank » venait de sortir Three Ringz et Lil Wayne n’est pas redescendu de son piédestal après l’énorme carton de Tha Carter III. C’étaient aussi les rois incontestés  des featurings en  à ce temps-là.

Nomde de cette collaboration => T-Pain x Lil Wayne => FUUUU-SION => T-Wayne.

Mais jamais rien n’est arrivé à nos oreilles, au point de se demander s’il ne s’agissait pas simplement d’un effet d’annonce qui n’aura pas dépassé le stade de spéculations. Sentiment de gâchis, comme pour tout un tas d’autres projets du genre, tels que CRS avec Kanye, Pharrell et Lupe notamment, ou un album commun entre Common et Q-Tip. Jusqu’à ce qu’un beau jour, sans prévenir, T-Pain balance gratuitement des enregistrements, huit ans plus tard, huit ans trop tard. Donc oui ce projet aurait bien pu exister, et ça aurait promis d’être un beau succès.

Huit titres seulement sont en écoute (ou en téléchargement gratuitement sur twaynemusic.com) -enfin plutôt 7 vrais titres on dira, ce qui laisse supposer que la collab’ fut inachevée, et c’est dommage. Car vraiment, il y a du potentiel, de bonnes idées, du lourd et des choses plus légères, passées de date. Sur le premier morceau « He Rap, He Sang« , T-Pain et Lil Wayne inversent les rôles : le premier devient rappeur et le second chanteur (avec l’autotune hein). Le texte de T-Pain n’est pas super mais il a du mordant. Même traitement pour l’entêtant « Breathe » (prod Bangladesh) qui sample « Did It On’Em » de Nicki Minaj, un single qui date de 2011… Alors que les tracks sont supposées avoir été conçues en 2009…? Bizarre. Le chanteur-momentanément-rappeur s’octroie un passage solo avec « Snap Ya Fingaz« , un vestige de la snap music, un mouvement qui a été très en vogue entre 2006 et 2008 et qui a totalement disparu ensuite des fréquences aussi fissa que la tecktonik.

On aurait pu penser que T-Pain gère la majorité des prods mais en fait ce n’est pas le cas, Tha Bizness a réalisé cinq des huit instrus et apporte avec lui de chouette samples, comme celui du film Charlie et la Chocolaterie (le vieux film), sur « Listen To Me« , ou plus soulful sur « Waist of a Wasp ». Et zéro featuring, pas besoin.

 

Alors maintenant, à quand le déterrement des enregistrements de I Can’t Feel My Face, le projet Weezy/Juelz Santana? Ça rappelle aussi qu’on attend toujours Carter V de Weezy et un solo de chanteur autotuné qui n’a rien sorti depuis six ans.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s