88-Keys « The Death of Adam » @@@@


Mais qui a bien pu tuer Adam S. Johnson ? Ce pauvre homme de 29 ans était un gars ordinaire, sans histoire, dont son seul péché est d’avoir été un coureur de jupon invétéré. Et pourtant, il a été retrouvé mort dans son loft à Harlem été 2008. Des pistes ont été évoquées dans la mixtape Adam’s Case Files alors que l’on opérait une autopsie de sa dépouille, sans aucune trace suspecte. L’enquête piétinait sérieusement tandis que la presse hip-hop était avide de connaître la raison de son décès.

Puis un jour, un indice a fini par attirer l’attention des spécialistes : une pomme pourrie ramassée près de son corps inanimé, des empreintes de ses dents ont été retrouvées sur le fruit défendu, mais pas d’empreintes d’une autre main que la sienne. Les suspicions quant à pomme empoisonnée ont immédiatement lancé la police sur la thèse de l’assassinat avec préméditation. C’est là qu’on se repose la question : mais qui aurait eu envie de lui mettre fin à ses jours ? Ce dossier nommé The Death of Adam narre les derniers jours d’Adam, nos interlocuteurs sont Leora Edut, chargée de cette affaire, et son meilleur ami 88-Keys, producteur discret pour Rawkus à la fin des 90s et principal témoin qui a bien voulu s’entretenir avec nous par téléphone. Pour lui et d’autres proches, aucun doute possible, il se pourrait bien qu’il s’agisse d’un crime passionnel…

La solution rêvée aurait été d’avoir fait appel aux services du pâtissier de Pushing Daisies pour que le mort lui-même donne le nom du suspect à la morgue. Mais cette enquête a une connotation très biblique, une métaphore sur la genèse de l’Homme et la Femme sur Terre.

Deux mois plus tôt, « Morning Wood » démarre sur un air plein de bonne humeur et de gaité, des paroles chantées pour raconter un début de journée comme les autres pour Adam, jusqu’à ce qu’il rencontre une fille en centre-ville. Et là, c’est le coup de foudre nous raconte 88 Keys sur « Nice Guys Finish Last ». Adam la courtisa tel un gentleman séducteur, il était plein de petites attention mais comme le scratch Just Blaze, on se doutait un peu que c’était une « bitch » avec ses manières de greluche manipulatrice et vénale, une croqueuse d’homme. Soi-disant qu’elle le considérait comme son meilleur ami ou un grand frère, « It’s too late to be nice to her now » entend-on en sample. Adam avait-il dépassé la limite entre l’amitié et être amant ? Vraiment pas un bon plan cette pouf bourgeoise, mais à quoi bon ne pas tenter le tout pour le tout se dit-il, tout ce qu’il voulait c’était lui rentrer entre les cuisses. De la pop entraînante après du hip-hop chic, le groupe rock Shitake Monkey, une bande de potes d’Adam, chante comment il s’est jeté sur cette fille complètement niaise pour lui dire qu’il n’en pouvait plus, alors qu’elle était dans sa « Friends Zone ». Sa queue réfléchissait à sa place et il ne pouvait plus contrôler ses envies. C’est comme ça que c’est parti en couille avec elle, elle l’a plaqué direct, comme sur un coup de tête, et le pire c’est qu’il en avait rien à foutre qu’elle eut le coeur en miette. Suivante !

Leora parle ensuite d’une autre fille, cataloguée seconde suspecte, sur laquelle il a aussitôt flashé grave lors d’une soirée dans un club de NY. Aucun scrupule cet Adam quand il est question de ramener une bombe sexuelle chez lui. Sur fond de sample soulful pour « Handcuff’Em », 88-Keys s’épanche sur cette fille en question que son ami a en partie dragué sur Myspace, c’est plus facile quand elle est naïve. 88 parle de son défunt homie à la première personne pour reprendre ses paroles. Leora confirme qu’il est effectivement sorti avec elle, sans plus d’info sur son identité, le lendemain même de leur sulfureuse rencontre. Kanye West, une personne de confiance dans l’entourage de Adam (ils font du shopping avec lui et 88 Keys dans les magasins de sappe de luxe comme Louis Vuitton et Ralph Lauren), lui a donné des conseils aussi efficaces que la pilule bleue sur « Stay Up (Viagra) », pour qu’il mette le feu aux fesses à cette bonnasse au cul d’enfer. C’est tellement dit d’une façon très crue que son témoignage fait rire. On a trouvé un enregistrement de mauvaise qualité des ébats filmés (pas à leur insu apparemment) du couple néoformé sur une clé USB, sur le fichier « There’s Pleasure In It », on peut les entendre gémir mais on voit juste des formes dans la pénombre. Faut-il retenir ce fichier vidéo comme pièce à conviction… Zat iz ze questcheûne. La bande tourne encore lorsqu’on entend une petite dispute alors que la nana remettait ça. « (Awww) Round 2? » s’esclaffe Adam qui venait à peine de récupérer, il peut pas rebander d’un claquement de doigt comme ça : il est tombé sur une vraie nympho ! 88 Keys se souvient très bien de ce qu’en a dit Adam de ce foirage total. Finalement elle finit par perdre patience après 20 minutes alors que lui était suffisamment vidé, prêt à ronfler. Comme le dit le sample, « Now It Is Time To Say Good Bye », ‘good night’ plutôt. La nuit porte conseil et une berceuse nusoul des J*DaVey, « Dirty Peaches », vient accompagner les rêves d’Adam. Le lendemain matin, la pétasse insatisfaite s’était déjà fait la malle. A vrai dire, il s’est même pas rendu compte qu’elle s’était cassée pendant qu’il faisait la grasse mat’.

Plus tard, pendant un autre soir de fornication, il a prétexté qu’il n’avait pas assez capotes taille XXL pour continuer, alors que sa nouvelle nana lui a rassuré qu’elle était clean, qu’elle prenait la pilule et tout. Sans chercher à savoir quoi, il dit à cette Nième folle de sexe d’y aller. C’est depuis qu’un vieux pote à lui, Phonte Coleman, lui a raconté sa mésaventure avec son ex sur le soulful « Phone Call » qu’il se méfie : à force de faire l’amour tout le temps sans précaution, la copine à Phonte a fini par tomber enceinte et lui n’a su que faire à part la plaquer. Ça expliquerait pourquoi il a réagi si vivement. Mais elle était trop chaude, elle brûlait la moquette, il n’a pas su résister. C’est qu’ensuite, dans sa salle de bain, il a commencé à sentir sa bite irritée. Il va consulter le docteur Redman sur « Burning Bush » (qui veut dire « buisson ardent », une autre référence biblique) sur un sample des Temptations, le Funk Doc qui reprend toute l’histoire (courte) et lui explique en gros qu’il a couché avec une fille qui avait une mauvaise hygiène intime. Adam est sorti furax, des jurons plein la bouche. Elle disait qu’elle était ‘clean’, c’était pas au sens propre…

En rentrant, la providence lui guide ses pas vers une rencontre imprévue, une copine qu’il n’a pas revu depuis très très longtemps, confesse 88 Keys toujours en parlant des dernières semaines d’Adam. Remarquez que ça rappelle l’histoire de Guru sur « Ex Girl to the Next Girl » cette histoire macabre, mais c’était il y a presque 20 ans. Et là, ça a l’air de fonctionner entre eux, leur ancienne complicité sans doute. C’est Kid Cudi, un pote en commun qui raconte cette aventure qui dure sur « Ho’ Is Short For Honey » (sur une boucle de « Mrs Vanderbilt » écrit et composé par Paul McCartney). Mais un mois plus tard, la super copine pense déjà enfants, bague au doigts, etc… Bah ouais, elle avait un polichinelle dans le tiroir ! Adam a paniqué à l’idée d’être menotté par les liens du mariage et de vivre une vie de fidélité, sans sexe à gogo. Quel con, il n’a pas fait gaffe ! alors il a remis les choses à leur place : « No. I said I LIKED You » qu’il lui a dit, pas qu’il était éperdument amoureux ! Merde pour lui, ils se sont séparés mais au final sa copine n’a pas avorté et ils ont eu un enfant.

Le problème, c’est que comme le raconte en chanson Bilal sur « M.I.L.F. » (un terme anglophone pour parler des femmes mûres), Adam se la tapait, la mère de son gosse à qui il lui versait une pension, à chaque fois qu’il la voyait, sur un vieux disque de Sly & The Family Stone. C’était plus fort que lui, elle l’attirait trop physiquement, faut dire elle était méga-sexy. Puis du jour au lendemain, Adam ne laisse plus aucune nouvelle. Le récit de Leora s’achève alors qu’elle récapitule les femmes qu’il a rencontré ces dernières semaines. C’est curieux d’entendre l’enquêtrice parler du bonhomme, comme si il lui manquait. Elle aussi serait sortie avec??? Personne le saura, comme on ne sait pas dans quelles circonstances Adam est mort dans son appart, c’est-à-dire qui aurait pu lui glisser une pomme maudite dans sa cuisine. Toutes ses ex ont un alibi… Et cette pomme serait atterrie là comme par magie et l’aurait simplement étouffé ou ulcéré ?

Bref, 88 Keys rend hommage une dernière fois à son ami Adam sur « Another Victim », une pensée pour un gars qui, en dehors de ses tas de problèmes relationnels, était un type cool et qui cherchait juste à passer du bon temps avec les femmes. Quitte à en payer sa vie… Je vous laisse deviner la morale de l’histoire.

(chronique inspirée du récit de l’album)

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.