JR Writer « I Really Rap » @@@


Pour JR Writer, les Diplomats c’est de l’histoire ancienne. En froid avec Cam’Ron et Jim Jones, et qui plus est fraîchement sorti de prison après avoir purgé une peine de 21 mois, le rappeur de Harlem semble être sorti de cryogénie et prison comme s’il avait été cryogénisé et réapparait dans un monde qui a changé et qu’il ne reconnaît plus avec I Really Rap.

C’est vrai que le paysage rap évolue à une vitesse folle, ses codes, ses styles, ses looks également, alors que notre rappeur du jour est resté à peu de choses près le même qu’à la sortie de son premier album History in the Making en 2006 où il était encore dans le coup. Pour illustrer ce décalage, cette pochette avec ce dessin inspiré de la cover de Teenage Emotions de Lil Yachty, sur laquelle JR Writer tente de se mettre à l’aise, cerné entre les Lil Yachty, Lil Pump, XXXtentacion, RiFF RaFF, Lil Uzi Vert, Fetty Wap et j’en passe. Tout ce qu’il n’aime pas, mais Danny Brown sérieusement? L’intéressé a répondu qu’il ne supportait pas sa voix. Après tout, le rap par essence n’est-il pas une compétition? A-t-il le droit de se confronter à ce qui l’insupporte actuellement ? Si vous répondez négativement à une de ces deux questions, vous pouvez laisser tomber. Dans tous les cas, JR Writer ne va pas se faire de nouveaux amis.

Sauf un, le rookie Dave East qui pose sur le titre « I Really Rap« , assez bonne entrée en manière pour dézinguer (dans le respect) tous ces petits jeunes qu’il estime ne pas être de bons rappeurs comme il l’entend. Et l’Harlemite en remet une couche sur « Grown Man Barz« , qu’on peut écouter avec un plaisir coupable si on n’est pas fan de cette jeune génération de mumble rappers. Encore faudrait-il que JR Writer s’en donne les moyens parce qu’à trop se concentrer sur les lyrics, il garde un flow poussif et une qualité d’instrus qui laisse à désirer (en particulier « Peso » qui est affreux). On y trouve de bonnes choses sur I Really Rap, comme « Extravagant » et son sample soulful pitché et des sons plus modernes comme « Right » et « The Greatest, » cependant on ne sait pas quel format de projet on écoute. Ça se situe à mi-chemin entre un album et une mixtape enregistrés entre 2005 et 2015. Mais globalement le niveau est un peu au-dessus de The Program de son ancien comparse Cam’Ron.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s