Orgasmic & Fuzati « Grand Siècle » @@@@


Orgasmic & Fuzati, c’est le duo gagnant qui va te faire kiffer. Prévu pour n’être qu’une collaboration singulière, le projet s’est tourné vers un album de 12 titres aussi géniaux les uns que les autres. Grand Siècle, très bientôt dans votre sélection musicale.

A notre gauche, Orgasmic, producteur membre des fameux TTC et ancien pilier du regretté label Institubes. A notre droite, Fuzati, le sale gosse du Klub des 7 et visage au masque du Klub des Loosers. Maintenant mélangez les deux… Les beats versent dans de l’electro-rap minimaliste très branché, sur boîtes à rythmes et plug-out de claviers. Ce qui ressort des enceintes est rayonnant, avec des vibes relax parfois westcoast (« Ola« ), et planant comme du cloud-rap. Absolument rien à voir avec du boom-bap, samples à tout-va et ambiances pas très gaies.

L’antipathie de Fuzati n’en reste pas moins jouissive.

Le contraste est saisissant avec la plume du Fuzati, égal à lui-même : trop blasé pour trouver un sens à sa vie bourrée de désillusions, poches pas remplies et incroyablement caustique sauf avec son amie la bière. Mélancolie et train de vie modeste font toujours partie intégrante de ses écrits (« Le Fluide« ). Quant à son anti-romantisme et son caractère antipathique, ils n’en restent pas moins jouissifs. Et quand il transforme ses pensées en kilos de punchlines, ça devient fun. Extraits choisis :

« Pas sûr qu’on se marie/ en attendant allons au lit/ la première phrase après qu’j’ai fini/’VAS-Y APPELLE MOI UN TAXI' »

« Attends toi à être fisté toi qui voulais juste un coup de pouce »

« moi aussi je facture à l’heure, sans faire le travail de ta maman »

 » je suis toujours trop haut comme les pornos chez le marchand de journaux »

 » jamais été alternatif, non on t’a pas mis au courant? »
Qu’on l’apprécie ou pas, Fuzati s’en fiche de ce qu’on pense. Comme il le dit sur le refrain de « Monogramme« , « faut que je raconte des trucs plus simples, les gens sont de plus en plus cons », il le fait si bien sur l’égotrip gonflé au screwed & choped sur « Chaîne en or« . On pourrait critiquer la courte durée de Grand Siècle mais sa concentration en punchlines et bon son est tellement élevée que le mode repeat suffira.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s