Travi$ Scott « Birds in the Trap sing Brian McKnight » @@@½


« Rodeo est la bonne surprise de la rentrée 2015, mais on ne sait quoi penser de ce Travi$ Scott. Il laisse cette impression d’être le gars qui était là au bon endroit, au bon moment, avec le bon entourage. Sa mixture tient la route jusque que sur la Westside, perché entre fastlife et highlife. » Telle était la conclusion de ma chronique de Rodeo sorti l’an passé, un premier album hyper bien produit (surfait?) grâce à un Mike Dean déterminant. À peine le temps de digérer ce premier opus que Travis remet ça avec Bird in the Trap sing Brian McKnight, n°1 aux US la semaine de sa sortie.

Sur ce second album chez Grand Hustle, ne cherchez pas Kanye West, ou alors juste un bout d’ombre. Curieux quand on sait que Travis est désigné chef de projet de la prochaine compilation de G.O.O.D. Music Cruel Winter. Pas d’intervention notable de T.I. également, crédité à l’éxécutif, encore moins Travis lui-même à la production de son disque. Tout est laissé entre les mains d’une flopée de producteurs tendance (Allen Ritter, Boi-1da, Hit-Boy, Cardo, Yung Exclusive, WondaGurl, Frank Dukes, Da Honorable C.N.O.T.E., TM88 et j’en passe…). Plus effacé que précédemment, Mike Dean touche un peu à la co-production, ce qui s’entend à ces instrumentations distordues ici et là, planqué au mixage et au mastering de Birds in the Trap.

Dès le premier titre « the ends« , Travis sort le joker de sa manche : Andre 3000. Bam, étoile d’invincibilité. En deux couplets cette année (en comptant son passage solo sur Blond de Frank Ocean), André plie 95% du rap en 2016. Imaginez s’il sort son foutu album… Kid CuDi qui fait des « whooo hoo hoo hoho » en back de « way back » avec son côté laid-back qui fait plaisir. On peut entendre dessus la voix de Kanye dire « we in tha house » mais il semble plus s’agir d’un sample servant de gimmick. Le lunatique réapparaît sur « through the late nite » pour faire des « mmmmh mmmmmh waaaaaah » et un premier couplet à l’autotune. Pour Travis, Cudder est une idôle et ça s’entend dans sa façon de l’imi… chanter. L’hôte lui rend hommage en démarrant le second couplet par le refrain du tube « Day N Nite« . Autre troisième collaboration, le troisième atout sorti de la chaussette pour « goosebumps » : Kendrick Lamar. Puis un quatrième qu’il devait cacher dans la poche arrière, son single « pick up the phone » avec Young Thug, double dose d’autotune sur un instru composé de vibraphone synthétique.

Moins dark et plus light que Rodeo, Birds in the Trap sings Brian McKnight (qu’on va abréger en BITTSBM pour aller plus vite) n’est rien d’autre qu’un album trap’n b convenant à son flow chanté (accompagné de ces ad-libs), ça saute aux oreilles avec des titres comme « beibs in the trap« , « first take » avec le spécialiste du genre Bryson Tiller. On surprendrait presque Travis à chanter comme Fetty Wap plutôt que de s’inspirer de la légende du R&B dont le nom figure sur la pochette. Quelques morceaux s’échappent du lot, tels que l’exotique « sweet sweet »  et « guidance » aux rythmes assez originaux dans le genre.

 

Puisque la complexité de la sur-production a baissé d’un cran par rapport à Rodeo, la cohérence de BITTSBM se désagrège sous la volonté de Travi$ Scott de montrer qu’il sait trop en faire. Le rappeur-slash-chanteur-slash-producteur se cherche encore, toujours est-il qu’il ressemble moins à un cyborg métamorphe qu’à un humain mutant avec un autotune greffé sur la gorge et sa part de mystère. La balance se rééquilibre grâce à des invités prestigieux qui ne font pas leur travail à moitié. Bon… ça ira pour cette fois, mais la prochaine fois les oreilles seront plus sévères. On attend du mieux pour AstroWorld.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s