Mary J Blige « Growing Pains » @@@@


Growing Pains est le nom de baptême du huitième standard de la Queen of Hip-Hop/Soul, Mary J Blige. Cet opus très attendu par le public Soul/r&b était déjà disque de platine aux Etats-Unis quand il est sorti en France au début du mois de Février 2008, un bel exploit en soi. Pourtant la tâche n’était…

Wyclef Jean « Carnival II: Memoirs of an Immigrant » @@@1/2


Tout le monde espérait un retour des Fugees après leur tournée de 2004, mais cette parenthèse, qui n’aura duré que le temps d’une brève réconciliation n’a pas masqué le chant du cygne, celui d’un rêve voué à l’échec. Alors que Pras voit ses projets avortés (qui a entendu parler de Win, Lose or Draw ?)…

50 Cent « Curtis » @@@1/2


Ou la chronique d’un mini-scandale que j’ai perpétré sans le souhaiter. Cet article m’avait causé énormément de tort pour avoir connement mis un 18/20. Entre messages d’insultes à mon égard, attaques prévisibles groupies versus haters et personnes ayant un bon sens du second degré, j’ai bataillé ferme pour expliquer dans cette insurrection que cette démarche…

Diddy « Press Play » @@@½


Diddy sans le P Press Play, ça se passe de commentaire : c’est direct, pas besoin de mode d’emploi. Alors sans discuter, tu ouvres le boîtier bleuté (spéciale la cover), tu mets le CD dans le lecteur CD de ta chaîne Hi Fi, autoradio ou dans ton ordinateur et tu appuies sur le bouton ‘Lecture’. Voilà,…

Ludacris « Release Therapy » @@@@


Depuis le debut de l’année 2006, bon nombre de rappeurs sudistes ont fait exploser les scores de ventes, comme Chamillionaire, Lil Wayne et T.I. qui sont tous trois disques de platines, et dans une moindre mesure Juvenile, Yung Joc et Rick Ross qui eux affichent leurs disques d’or (comme leurs dentiers). Bref le tsunami Dirty…

Busta Rhymes « The Big Bang » @@@@½


La signature de Busta Rhymes sur Aftermath Records, le bastion de Dr Dre, a fait un grand boum dans le rap game il y a deux ans. La collaboration étroite entre le légendaire docteur et le MC le plus farfelu de la planète, établie sur ‘Genesis’ en 2001 avec le fracassant « Break Yo Neck…

Mobb Deep « Blood Money » @@@½


Autant être honnête avec ce disque (et avec moi-même), ça ne serait que du respect pour les Mobb Deep. Déjà, mon impression sur Blood Money, musicalement parlant, est meilleure que pour ‘Amerikaz Nightmare‘. Je pensais qu’ils avaient touché le fond avec cet album et qu’ils allaient continuer à râcler mais j’avoue avoir un bon feeling…

LL Cool J « Todd Smith » @@½


Les Neptunes avaient permis à Ll Cool J de se faire une cure de Jouvence (‘Ten’) et Timbaland une bonne cure de remise en forme (‘The DEFinition’). La pochette de son 12e (!) album arbore la musculature de notre rappeur, et n’est pas sans rappeller celle de ‘Mama Said Knock You Out’ (les poils sur…

Mary J Blige « The Breakthrough » @@@@


L’année 2005 fut courronnée en beauté par le nouveau disque de la Reine du Hip-Hop Soul, ‘The Breakthrough’. Après deux opus un peu boudés (‘No More Drama’ et ‘Love & Life’ produit par Diddy), Mary J Blige revient à un style qui lui correspond nettement mieux et qui lui permet de s’exprimer pleinement. Et les…

Jamie Foxx « Unpredictable » @@@


En étant chanteur, imitateur et acteur, Jamie Foxx a pu décrocher l’Oscar du Meilleur Acteur (le 2e afro-américain après Denzel Washinghton) pour son interprétation presque authentique de Ray Charles dans ‘Ray’. Ce qui ne l’a pas empêché de se faire non plus un nom dans le rap et r&b en se présentant aux côtés de…

Missy Elliott « The Cookbook » @@@@


Chef cuistot : rappeuse/ chanteuse/ productrice/ auteur/ interprète Missy Elliott Apéritifs et entrées servies par le chef cuistot Timbaland Entremets de sucrés-salés « Joy » faits maison accompagnés d’un numéro de (who ?) Mike Jones Cocktail « Partytime » façon Timbo, spécialité dancefloor

Will Smith « Lost & Found » @@@½


C’est le morceau d’introduction « Here He Comes » sur l’air du thème de Spiderman qui m’a inspiré pour l’introduction de mon commentaire. Car d’entrée, tout est dit: Will Smith est le roi de la fête, un rappeur sympa et festif, vétéran du Hip Hop qui fait fi des détracteurs et remarque comme quoi il a délaissé…

The Game « The Documentary » @@@@½


Rarement dans l’industrie du rap on avait vu un tel buzz pour un artiste qui n’avait pas sorti un seul disque de sa vie. Encore une fois, c’est Interscope qui se cache derrière tout ce remue-ménage, autour d’une jeune recrue au blase très emblématique : The Game, ou Jayceon Taylor de son vrai nom. Ce…

Notorious BIG « Duets – The Final Chapter » @@@


Notorious BIG est mort, vive les morts ! Nous sommes le Noël 2005 et Diddy décide de faire un jubilé pour célébrer Biggie Smalls en invitant le gratin du rap et des producteurs. Bon autant être franc (et pas objectif), Biggie Duets masque en réalité une compilation de remixes. L’idée du multimillionnaire patron de Bad Boy…

Cassidy « I’m a hustla » @@@


Cassidy ? Tout le monde en parlait été 2005. Pas à cause de son clip « B-Boys Stance » qui parodiait 50 Cent mais surtout pour son inculpation pour meurtre. Tiens tiens… ça ne vous rappelle pas la même histoire que Snoop avant la sortie de ‘Doggystyle’? Fini la rigolade, le protégé de Swizz Beatz…

Talib Kweli « The Beautiful Struggle » @@@½


Il en fallait bien un de successeur à ‘Quality’. Seulement, comme toutes les suites, la pression est toute autre, autre que celle du très attendu premier album qui succédait à deux album collaboratifs cultes (Black Star et Reflection Eternal). Et le piratage de ‘The Beautiful Struggle’ il y a quelques mois (un bootleg massif sur…

Common « Electric Circus » @@@@


Electric Circus est un album à part dans la discographie 4 étoiles de Common. Correction, un des albums à part, parce qu’il en a deux-trois comme ça qui sortent des sentiers battus. Ce successeur du chef d’oeuvre et best-seller Like Water For Chocolate (qui s’est écoulé à plus de 700 000 exemplaires) a quasiment marqué la fin…

Nas « Stillmatic » @@@@½©


Chez cette personne, on peut beaucoup apprécier Nas le rappeur de génie et à contrario très peu Nasir Jones, l’homme, la personnalité parfois contradictoire, distante et manquant d’humilité. Depuis son grand classique Illmatic (lire la chronique), la fine plume de Queensbridge s’était un peu reposée sur ses lauriers et partait un peu à la dérive….

Busta Rhymes « Genesis » @@@@½


Chaque année depuis 1996, Busta Rhymes sortait coup sur coup un disque solo de haute teneur, ce qui lui permettait de rester constamment dans les charts et parmi le top10 des rappeurs new-yorkais. Hélas ‘Anarchy‘, sorti dans les dernier rayons de soleil du XXe siècle, n ‘a pas fait l’unanimité. Trop avant-gardiste ou trop décalé? Là…