Snoop Dogg « R&G (Rhythm & Gangsta) : The Masterpiece » @@@@


Ce 7e album du chien de Long Beach, c’est du R&G. R&B Westcoast? Gangsta soul? G Funk moderne? Non, c’est du Rhythm & Gangsta. Ce n’est pas non plus un album de l’acabit de ‘Doggystyle’ ou ‘Tha Last Meal’ mais un essai tout différent de ce qu’il a faut jusque maintenant. Des craintes persistaient aussi depuis ‘Paid Tha Cost’ où Snoop Dogg avait pris une tournure moins gangsta au sens propre, évoluant vers un style plus pimpisé. C’est l’heure de faire les comptes aussi…

Chronique originale écrite en Novembre 2004 sur Rap2K.com, avec quelques modifications.


‘R&G’ est co-produit en partie par le duo de hitmakers The Neptunes. Déjà des dents qui grincent… mais rarement Snoop a connu un succès mainstream outre-Atlantique aussi important grâce à son single « Drop It Like It’s Hot » feat Pharrell. Le beat est assez expérimental : des claquements de langue, un bruit de fond de bombe de peinture, un coup de synthé pile poil au bon moment et des basses qui vont descrescendo au refrain. Snoop n’avait plus qu’à poser son flow posé et calme sur le morceau pour en faire tube. Les Neptunes produisent aussi d’autres bons morceaux fresh et assez variés: le fumeux « Pass It Pass It » alias « It Blows My Mind pt 2 » (CF ‘The Clones’) et « Perfect » en compagnie de Charlie Wilson (des Gap Band), la suite logique de « Beautiful ». Si Snoop devait rejouer la carte du tube de l’été estampillé Star Trak, nul doute que le choix se fera entre « Signs », avec Justin Timberlake sur un son funk ultra-moderne, et « Let’s Get Blown » bien laid-back avec son refrain chanté.

Une autre collaboration est à souligner sur ce disque, celle avec Soopafly : en feat sur le très pimp « Can U Control Ya Hoe » et à la production sur « The Bidness », le meilleur morceau westcoast du disque avec ses vieux synthés G Funk. ‘R&G’ est l’occasion pour Snoop Dogg de prouver sa maturité en rendant hommage avec des chansons typés funk assez retro comme « Promise I » (produite par Denaun Porter), « Fresh Pair Of Panties » ou encore son duo (pas très bien) chanté avec la légende Bootsy Collins sur le final « No Thang On Me » (produit par Hi-Tek). Dans le rayon South, on piochera dans le porno sur « Step Yo Game Up » avec Lil Jon et la pornolyriciste Trina, donc une affaire de goût… Snoop règle aussi ses comptes sur « Oh No » feat 50 Cent et s’explique sur l’embrouille avec les Eastsidaz sur « Ups & Down » sur un sample des Bee Gees SVP. Sans parler de « Bang Out » qui est bien gangsta. Petite parenthèse aussi pour dire qu’Alchemist signe le morceau introduction. Et passons le feat de Nelly.

Vous pensiez tous que Snoop Dogg allait refaire du vieux G Funk? Il déteind sur vous? Vous voulez du Dr Dre, du Fredwreck ou autres? Vous n’aimez pas la voix de Pharrell Williams? Vous pensez sincèrement qu’il a pris une mauvaise tournure? qu’il n’est plus Westcoast? Si c’est le cas, continuez d’écouter ses vieux albums.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s