Archives du mot-clé Sadat X

Kool Keith « Feature Magnetic » @@@½


Il y a tout un tas de choses que l’on pourrait dire sur Kool Keith, et d’autres plus inavouables encore. Esprit fécond et testicules bien pleins, le Black Elvis triple docteur aux innombrables pseudonymes mystérieux accouche depuis plus de trente années d’une voire deux progénitures par an, les plus récentes portant les couleurs bleue-blanc-rouge de Junkadelic Music, et autant de featurings illégitimes. Oui, il pourrait pratiquement ouvrir une banque de sperme. Feature Magnetic, son second disque tamponné Mello Music Group, pas tout à fait en solo non plus, lui ressemble en tout point.

Lire la suite Kool Keith « Feature Magnetic » @@@½

Large Professor « Re:living » @@@


Il n’y a pas d’âge pour rapper, ça va bien finir par rentrer dans nos petites têtes. Le légendaire Large Professor largue son cinquième album, Re:living, un cours magistral d’histoire hip-hop partagé en une demie-heure à peine.

Lire la suite Large Professor « Re:living » @@@

Sadat X « Never Left » @@@


Un quart de siècle de carrière avec les Brand Nubian, dont presque 20 années de carrière solo (Wild Cowboys date de 96), voilà au moins la longueur du Curriculum Vitae de Sadat X. Mais voilà, quand on est rappeur entrant dans la quarantaine, l’aura et la réputation sont souvent relégués au stade de souvenir, celui de ce fameux âge d’or du rap new-yorkais. Sauf évidemment quand on s’appelle Jay-Z ou Nas.

Sadat X a pourtant fait le forcing pour poursuivre sa carrière, avec notamment Wild Cowboys II en 2010, avec des producteurs d’époque (genre Pete Rock), malheureusement les échos sont faibles et son passage dans les charts hip-hop invisible. Nevers Left, qui est son 10e album solo, compte bien attirer les paires d’oreilles, surtout que le vétéran Native Tongue s’est mis à l’heure numérique en proposant son album sur bandcamp via Loyalty Digital Corp.

Lire la suite Sadat X « Never Left » @@@

John Robinson & PVD « Modern Vintage » @@@@


John Robison a loué les services du producteur PVD pour un opus dont l’objectif paraît plus compliqué qu’il en a l’air : synthétiser passé et présent. Résultat : Modern Vintage est une délicieuse fusion hip-hop, soul, jazz et funk.

Lire la suite John Robinson & PVD « Modern Vintage » @@@@

Prince Po & Oh No « Animal Serum » @@@½


animalserum

On ne les compte plus, tellement la liste s’allonge, ces albums collaboratifs aussi intéressants que surprenants. Animal Serum (Wandering Worx) convie deux artistes hip-hop provenant de l’underground des côtés opposées, le rappeur du Queens Princo Po, second couteau des Organized Konfusion, et le producteur californien le génial Oh No. Curieux mélange qu’on a hâte de tester !

Lire la suite Prince Po & Oh No « Animal Serum » @@@½

Tony Touch « The Piece Maker 3: Return of the 50 MC’s » @@@@


Revenons en arrière, autour des années 2000. Les mixtapes étaient encore des objets physiques rares et recherchés, sous forme de cassettes ou CDs, puis converti en mp3, disponible de manière pas très légale… Beaucoup de DJs, et de rappeurs (50 Cent en est le parfait exemple), ont profité de ce nouveau marché parallèle en forte expansion dans le rap game pour balancer de vraies exclus avant tout le monde. Ce produit self-made était…

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Kid Tsunami « The Chase » @@@½


Producteur australien, Kid Tsunami a accosté au large de New-York pour signer chez Headbop Music, petit label distribué par Fat Beats aux US. Il est le signature de ce premier album, The Chase, figurant de nombreux vétérans du rap new-yorkais. Avis aux puristes et nostalgiques de l’âge d’or.

Lire la suite Kid Tsunami « The Chase » @@@½

R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½


Il ne fait pas partie du top10 des meilleurs MCs de la planète et pourtant, il en a largement le potentiel. Lui, c’est R.A. The Rugged Man, rappeur blanc totalement déglingo découvert au début des années 90, co-signé par Notorious B.I.G,. mais dont la carrière a débuté sur le tard, en 2004 avec Die, Rugged Man, Die. Il n’est pas très présent dans l’underground new-yorkais mais chacune de ses apparitions en featuring provoque un traumatisme psychologique. Son couplet sur « Uncommon Valor: a Vietnam Story » des Jedi Mind Tricks a indéniablement marqué les cervelles au fer rouge. Il aura fallu attendre neuf longues années pour qu’un second album, Legends Never Die, voir le jour chez Nature Sounds (laissons de côté la compilations de ‘lost and found’ Legendary Classics) pour démontrer que sa folie n’est une légende urbaine : il est fou, complètement fou.

Lire la suite R.A. The Rugged Man « Legends Never Die » @@@@½

M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½


M-Phazes fait partie de ces producteurs hip-hop underground très appréciés mais relativement méconnus par rapport à d’autres beatmakers comme Oddisee et Illmind. C’est pas faute d’avoir pourtant produit pour Masta Ace, Talib Kweli, Pharoahe Monch ou encore Edo G ces deux dernières années. D’où l’idée pour M-Phazes de montrer son savoir-faire avec des beats de son invention mais sous forme d’une mixtape, Phazed Out, mixée par DJ Rhettmatic.

Lire la suite M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½

Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@


Hé ben ça y est, nous y voilà au douzième et tout dernier numéro de Medicine Show de Madlib. Pour clore en beauté, le samplo-maniaque d’Oxnard nous a concocté pas mal de jolies surprises sous forme de remixes. Mais genre des remixes que personne n’aurait jamais pu imaginer, sauf lui bien entendu.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@

Grand Puba « RetroActive » @@@1/2


L’un des pionniers du mouvement Native Tongue et membre des Brand Nubian revient en solo : Grand Puba sort son nouvel album RetroActive chez Babygrande, et c’est tout à son honneur.

On peut donner plein d’interprétations pour ce titre : ‘rétro’, un regard sur les événements passés et ‘actif’ dans la mesure où ces moments antérieurs ont un effet différé sur ce qu’il adviendra du futur. C’est la définition que l’on prête généralement au terme de ‘rétroactif’, à moins qu’il s’agit de parler de ses anciennes expériences en faisant un album à tendance old school sur des instrus ‘throwback’. Ce qui est le cas.

Lire la suite Grand Puba « RetroActive » @@@1/2

Wu-Tang « Chamber Music » @@@@


wutang-chamber-musicIl semblerait que les soldats du clan du Wu-Tang soient parvenus à un consensus, afin de mettre un terme à leurs divergences internes. L’abbé RZA a finalement su trouver la solution pour annihiler la tentative de rébellion de Raekwon the Chief et Ghostface Killah en satisfaisant une partie de leurs conditions : faire appel à des musiciens et d’autres producteurs venus d’au-delà des terres Shaolin.

Ceci dit, le RZA reste maître de l’empreinte sonore du Wu en supervisant ce side-project honorable qui rassemble une partie des sabreurs du Wu-Tang (le Ghost, Inspectah Deck, Raekwon,…) ainsi que d’autres nobles tueurs à gage habitant la Eastcoast (Sean Price, AZ, Masta Ace, Cormega,…). Chamber Music n’est pas un nouvel opus officiel du Wu-Tang Clan, c’est une très bonne surprise.

Lire la suite Wu-Tang « Chamber Music » @@@@

Rhymefest & Scram Jones « The Manual » (mixtape) @@@1/2


the_manual_frontEl Che toujours en phase de conception, Rhymefest ménage la patience de son audience en sortant une mixtape par an environ. Autant dire qu’avec ce rythme-là, il sait prendre son temps. Mais c’est important de savoir prendre son temps pour ses projets, même plus modestes quand il s’agit d’une mixtape : plus c’est mûrement fait, plus le résultat est mûr. Une stratégie à l’opposée d’autres rappeurs ultra-prolifiques qui balancent une flopée de mixtapes par mois de peur de perdre du buzz.

Quand on est un très bon MC comme Rhymefest, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Il est backé par une team d’élite (Kanye West, Mark Ronson,…) et use de concepts novateurs, comme pour sa mixtape Man In The Mirror sorti gratuitement l’an dernier et pour laquelle il a samplé des standards du King of Pop (lire l’article ‘Michael Jackson fait son retour… sur mixtapes’). Dans le cas de The Manual, produite presque intégralement par Scram Jones, Rhymefest rouvre plusieurs des belles pages de l’histoire du Hip-Hop des années 90. Au fait, celle-là aussi est téléchargeable gratuitement !

Lire la suite Rhymefest & Scram Jones « The Manual » (mixtape) @@@1/2

Diamond D « The Huge Hefner Chronicles » @@@


Brève critique pour un album court et sans grand intérêt, avec une présentation succincte concernant ce 5e album du DJ/rappeur/producteur Diamond D, The Huge Hefner Chronicles, sorti chez Babygrande. Je ne m’étendrai pas davantage sur ce que je considère comme une déception, pas besoin de l’épingler sur le blog. Il n’y a absolument rien de mauvais dans cet album, ce n’est pas une question de ça, que ce soit bon, moins bon, pas terrible ou sympa, c’est simplement trop classique, trop pas innovant et par conséquent, le coup du beat/sample/rap lassant, surtout que Diamond D n’a pas un flow qui tue.

C’est décevant de voir qu’un gars comme lui, si occasionnel, peu présent dans le rap, ne puisse pas faire mieux que ça, quelque chose qui assoit sa réputation. Et ce ne sont pas les mots de Fat Joe qui vont nous faire jaillir de l’enthousiasme, le niveau est faible pour un producteur de cette trempe, comme il s’est passé pour NY’s Finest  de Pete Rock. Heureusement, quelques titres peuvent susciter de l’intérêt en les parcourant, comme « Baby », « It’s Alright », « Bad/Good », mais à côté, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Quelques invités notables, comme Sadat X, Stacy Epps et des erreurs de casting, comme K-Terror, copie d’un mauvais rappeur sudiste.

 

Ceci dit, cet article est l’occasion de vous annoncer la sortie d’un nouvel album du D.I.T.C. pour le mois de Novembre, sans Big Pun et Big L (à moins que des couplets post-mortem ont été retenus), ni Joey Crack.Vous pouvez toujours aller noter ce disque en cliquant sur « plus d’infos ». 

Lire la suite Diamond D « The Huge Hefner Chronicles » @@@

Craig G & Marley Marl « Operation Take Back Hip-Hop » @@@@


Au départ, il n’était question que d’une simple rumeur qui circulait dans les rues de New-York : Craig G allait effectuer son retour avec Marley Marl après 17 années de séparation, depuis Now, It’s More Like It en 1991 pour être exact. Craig G est un des piliers du légendaire Juice Crew, une figure aussi rare qu’emblématique du hip-hop. On l’avait aperçu sporadiquement tâter du micro sur quelques featurings durant cette décennie, il avait par ailleurs écrit certains textes des battles de 8 Mile mais cette fois, la nouvelle d’un troisième opus a enflé de manière significative.

Seuls les vrais connaisseurs prenaient cette annonce très au sérieux, surtout lorsqu’un document top-secret dévoilant le but de leur opération stipulait que son partenaire n’était autre que son producteur de toujours, Marley Marl, une des figures majeures qui a confectionné le son Hip Hop dans les années 80 et qui a grandement influencé la génération de producteurs des années 90. Operation Take Back Hip-Hop, c’est le nom tamponné sur la pochette de cet enregistrement, disponible en toute confidentialité chez nos disquaires depuis fin Juin.

Lire la suite Craig G & Marley Marl « Operation Take Back Hip-Hop » @@@@