Sadat X « Never Left » @@@


Un quart de siècle de carrière avec les Brand Nubian, dont presque 20 années de carrière solo (Wild Cowboys date de 96), voilà au moins la longueur du Curriculum Vitae de Sadat X. Mais voilà, quand on est rappeur entrant dans la quarantaine, l’aura et la réputation sont souvent relégués au stade de souvenir, celui de ce fameux âge d’or du rap new-yorkais. Sauf évidemment quand on s’appelle Jay-Z ou Nas.

Sadat X a pourtant fait le forcing pour poursuivre sa carrière, avec notamment Wild Cowboys II en 2010, avec des producteurs d’époque (genre Pete Rock), malheureusement les échos sont faibles et son passage dans les charts hip-hop invisible. Nevers Left, qui est son 10e album solo, compte bien attirer les paires d’oreilles, surtout que le vétéran Native Tongue s’est mis à l’heure numérique en proposant son album sur bandcamp via Loyalty Digital Corp.

D’entrée, Never Left commence par « We In New-York« , comme si c’était nécessaire de le rappeler mais c’est important. Le discours de Derek Murphy alias Sadat X est professoral au possible. Avec l’expérience, tel KRS-One, il a tout vu, tout connu. En plus, il est prof pour de vrai, ça tombe bien. Donc c’était prévisible. Il raconte des histoires « vraies » sur ce qu’il se passe ans la street, comme des leçons de vie. Pour donner un intérêt supplémentaire, Sadat raconte des anecdotes intéressantes sur Notorious BIG, 2Pac et Nas, ce qui ne rend pas moins cette sortie moins anecdotique qu’elle ne l’est hélas.

Côté beats, curieusement aucun crédit n’est spécifié, du coup on ne sait pas qui produit quoi, et en tendant bien l’oreille, on ne reconnaît pas de producteur en particulier. On a droit à un riddim (j’ai dit « riddim »? en 2015?) sur « Put It On Me« , pseudo DJ Premier sur « I Know This Game« . Les samples de soul/funk sont légion, et ça marche à tous les coups, même quand ils sentent le grillé. Autre point d’accroche : les featurings, avec Black Rob, Skyzoo, Craig G, Chi-Ali, King Tee ou encore Cormega. Là aussi la jeunesse fait partie de leur passé mais le talent demeure.

À 46 ans, Sadat X s’accroche vaille que vaille à sa vision du hip-hop comme une moule sur son rocher. Never Left est un album qui fait l’âge de son auteur. On peut quand même apprécier cet album pour son intégrité.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s