Evidence « The Layover EP » @@@@+1/2


Après l’atterrissage applaudi de The Weatherman LP, Evidence n’a pas attendu de prendre son mal en patience pendant une longue correspondance pour s’occuper, et nous occuper tant qu’à faire. Métaphorique dans son concept, The Layover EP (‘layover’ signifie ‘escale’ en anglais) serait la phase transitoire entre son précédent et son futur album qui devrait se nommer Cats & Dogs, ainsi qu’un autre projet de collaboration avec son homie Alchemist. Ce juste milieu sponsorisé par la compagnie Decon reprend certains éléments météorologiques de Weatherman LP et annonce les destinations artistiques qui seront suivies sur ses prochains disques, avec en plus un équipage de haut vol et des pilotes de ligne ralliant la Côte Ouest à la Côte Est.

 

En direct de l’aéroport LAX, Michael Perreta, le nom figurant sur son passeport, nous narre avec son phrasé calme et pesant qui le caractérise son épisode « The Layover » sur un instru de Khrysis envoyé en recommandé depuis la Caroline du Nord, les scratches de DJ Revolution ont été inscrits sur le beat sur place. Hasard des rencontres, c’est Phonte des Little Brother qui ramène avec lui en main propre le second instru de Khrysis, celui du religieux « For Whom The Bell Tolls », profitant de son passage pour poser un petit couplet, puis Evidence et Blu, le refrain étant assuré par un surprenant Will.I.Am. Ce mini-album est exemplaire d’un point de vue featuring parce qu’il regroupe la fine fleur de ce qu’on appelle la Left Coast, l’autre Westcoast qui n’est pas gangsta rap, en unissant la diversité incroyable de ce paysage californien : j’ai évoqué Blu, le petit nouveau qui carbure, la superstar Will.I.Am qu’on ne présente plus, mais il y a aussi le vétéran Defari, Krondon, l’albinos des Strong Arm Steady, Aloe Blacc de chez Stones Throw, une autre révélation underground en la personne Fashawn et puis son pote de tier-quar Alchemist.

En parlant d’Alchemist, « So Fresh – Step Brothers » assez laid-back niveau sample donne la couleur de ce que sera l’album en commun d’Evidence et Alc, qui s’appelleront les Step Brothers comme indiqué. La paire remet ça ensuite sur « The Far Left » (avec Alchemist au micro également et Fashawn) dans un style à mi-chemin entre la west et le du Queens, impression renforcée par le mixage de Layover EP qui s’est fait dans les projects de Queesbridge justement. C’est de là-bas que provient le beat de « Solitary Confinment », l’atmosphère tendue avec son épaisse basse est l’œuvre des Sid Roams. On aurait bien vu un couplet de Prodigy mais son flow aurait paru trop mou, même à côté de Mr Slow Flow. Le gars sur le refrain est Krondon, l’ancien homme de main d’Xzibit. De fil en aiguille, on en arrive à « Don’t Hate » avec le vieux briscard Defari de la famille des Likwit Junkies. 

Evidence excelle continuellement en articulant ses rimes bourrées de métaphores et de jeu de mot, notamment sur le brillantissime « Rain or Shine » produit par son comparse des Dilated People, DJ Babu. Une belle éclaircie après le mauvais temps en 2007. Mais pas longtemps après « To Be Determined » rehaussé par les prestations de Elzhi (venu de Detroit pour l’occasion) et Aloe Blacc (très bon au rap comme au chant), on ressort les parapluies et les manteaux avec « Cold Weather » produit par Evidence lui-même, et dont les scratches indiquent la direction à suivre pour le prochain album, Cats & Dogs.

 

Le paradoxe avec The Layover EP, c’est qu’en plus d’avoir pleinement répondu à l’attente de son second LP, cet EP n’a fait que renforcer notre impatience pour rejoindre les portes d’embarquement, déjà parés aux décollages de Cats & Dogs et l’album des Step Brothers. Les dates de départ n’ont pas encore été fixées, mais ça viendra avant la fin 2009.

Pis, si vous vous demandez à quoi sert le ‘+1/2’ dans la note, c’est un demi-point bonus pour le DVD incluant quatre clips, ceux de « The Layover/Solitary Confinment/Don’t Hate », dirigé par Jason Goldwatch (le boss de Decon) et « The Far Left », avec sa vidéo sobre et originale, ainsi que « Chase The Clouds Away » et « Mr Slow Flow » extraits de The Weatherman LP

6 commentaires Ajouter un commentaire

  1. escobar56 dit :

    A proportion, comme toi, j’ai préféré ce Layover à Weatherman. En tout cas, cette « escale » s’avère des plus exquises au point de nous faire saliver avant Cats And Dogs.
    Pour l’anécdote, les dernières fois ou j’ai du me rendre dans un aéroport, je n’ai pas pu m’empecher de me passer cet album.
    Un must de la la fin 2008 !

    J'aime

  2. Flow dit :

    Ouais moi aussi j’suis resté longtemps bloqué sur So Fresh… il y a un sentiment de plénitude qui se dégage de la prod, et sans parler du clip.

    J'aime

  3. plb dit :

    Enfin la chro’ lol
    J’ai pas écouté « The Weatherman LP » je l’avais pas trouvé en CD mais dès que je l’ai vu dans ma petite fnac j’ai sauté sur l’occas
    Et la je suis dessus qu’il a pas plus de titres ce EP est une tuerie gigangtesque « So Fresh » et la boucle incroyable de Mr Alchemist , les prods de 10th Wonder (c’est le surnom que j’ai trouvé a Khrysis lol) se détacche de ce qu’il fais il commence a avoir son propre style,
    La grosse surprise c’est de voir apparaitre Will.I.Am dessus et perso ça fais plasir
    Voila voila j’ai donné mon avis lol

    J'aime

  4. Sagittarius dit :

    Voilà c’est mis !

    J'aime

  5. Flow dit :

    On peut pas mettre de note au EP Sagit ?

    J'aime

  6. Flow dit :

    Tuerie, j’en attendais pas moins de sa part de toute façon, et dire que je l’ai loupé à sa sortie…

    J'aime

Répondre à Flow Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.