Archives du mot-clé Jean Grae

Iman Omari « IHY » @@@@


« Artiste indépendant », et méconnu cela peut aller de pair, est devenu au fil des année synonyme de « musicien ou interprète possédant une liberté artistique telle qu’elle n’épouse pas les formats standards », normes qui ne réclament que très peu de talent, de personnalité et de créativité. Quitte à devenir non-étiquetable au point de qualifier soi-même son style de musique. C’est le cas d’Iman Omari qui appelle la sienne simplement « vibe music ». Démonstration avec son dernier projet IHY.

Lire la suite Iman Omari « IHY » @@@@

The Robert Glasper Experiment « Black Radio 2 » [Deluxe edition] @@@@


Au-delà de critiques très favorables, le premier volume Black Radio du Robert Glasper Experiment avait permis de redonner un gain d’intérêt à la Nusoul avec un projet rassemblant un éventail d’artistes liés de près ou de loin à ce mouvement musical, comme ce que faisait Roy Hargrove à l’époque avec RH Factor. Maintenant que le pianiste Robert Glasper possède le témoin bien en main, il aborde cette suite avec l’idée d’en faire plus, en regroupant un parterre de chanteurs – et rappeurs! – prestigieux. Encore plus si vous optez pour l’édition deluxe.

Lire la suite The Robert Glasper Experiment « Black Radio 2 » [Deluxe edition] @@@@

Idle Warship « Habits of the Heart » @@@@


Idle Warship est la formulation d’une équation multiple. Les artistes en présence : le rappeur Talib Kweli + la chanteuse de Philadelphie Res – Graph Nobel, qui avait activement participé sur la mixtape Party Robot parue en 2009. Musicalement, l’équation serait la suivante : electro-hop x (pop + rock + funk + musique latine). Le produit de ce résultat donne Habits of the Heart.

Lire la suite Idle Warship « Habits of the Heart » @@@@

Pharoahe Monch « W.A.R. (We Are Renegades) » @@@½


 

Si vis pacem, para bellum. Traduit du latin, « qui veut la Paix, prépare la Guerre ». C’est ainsi que l’on pourrait interpréter l’avertissement d’Idris Elba qui introduit W.A.R., ce troisième LP de Pharoahe Monch paru chez Duck Down Records. Armé de son micro, ses mots et ses couilles, Pharoahe part en mission en traitant ce vaste sujet socio-géo-politique suivant différents axes et méthodes de terrorisme intellectuel.

 

Lire la suite Pharoahe Monch « W.A.R. (We Are Renegades) » @@@½

Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@


Cette sortie n’en a pas l’air mais Gutter Rainbows est un mini-événement en soi. Ce quatrième album de Talib Kweli marque une étape importante dans sa carrière : il s’agit de son premier solo officiel publié en indépendant (Talib est normalement signé en licence chez Warner via son label BlackSmith). Lorsqu’on observe à quel point les rappeurs signés en major voient leurs projets dénaturés (T.I., Lupe Fiasco, Redman par exemple) et le manque de promo autour de Reflection Eternal 2 (lire la chronique), ce choix semble réfléchi et pour le moins ambitieux.

Lire la suite Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@

LRG presents Wale & 9th Wonder « Back To The Features » @@@@


b2tf_frontWale est l’un des nouvelles sensations rap 2008/2009. Découvert sur Rising Down des Roots, cette recrue de Mark Ronson (signée sur son label AllIDo Records avec Rhymefest) a su en un an seulement escalader avec succès les marches vers les portes du mainstream sans griller les étapes : une première performance aux MTV Video Music Awards en 2007, une mixtape prometteuse (A Mixtape About Nothing), un deal chez Interscope, la couv’ d’XXL en Novembre 2008 et depuis quelques semaines un single qui marche du tonnerre en compagnie de l’electro-pop singer la plus sulfureuse du moment (« Chillin’ » featuring Lady Gaga).

Juste avant de commencer ses débuts officiels avec son premier album solo programmé courant de l’année 2009, Wale s’est associé avec le producteur 9th Wonder pour sa nouvelle mixtape téléchargeable librement sur son site www.walemusic.com. Comme son nom l’indique par un habile jeu de mot repris de Retour vers le Futur (jusqu’à la pochette), Back to the Features arbore une belle brochette de featurings sur des beats exclusifs.

Lire la suite LRG presents Wale & 9th Wonder « Back To The Features » @@@@

Jean Grae « Jeanius » produced by 9th Wonder @@@@


Il arrive des matins où l’on se réveille avec une chanson dans la tête et qui ne cesse de se répéter mentalement toute la matinée tellement il est impossible de s’en défaire. Si c’est une chanson qu’on aime, c’est bien, ça peut donner la pêche. Mais quand il s’agit d’une chanson entêtante qu’on ne supporte pas, d’avance, bon courage. En l’occurrence, ce samedi matin, je m’étais réveillé relativement tôt (8 heures) et je ne sais pas comment l’air de « Rayon de soleil » de William Baldé est venu se ficher en mode ‘repeat’ dans ma boîte crânienne. Essayer de focaliser mon attention sur autre chose pour éviter de penser à ses paroles un brin baladeuses (« ma main sur ton petit cul, tu trouveras le chemin ») fut un exercice qui me demanda beaucoup d’efforts de concentration. Je priais de ne pas tomber sur son clip à la télé dans la journée pour que ça me reprenne encore, c’est infernal je vous jure.

jeanius-covMais la providence était de mon côté ce jour-là. Un colis en provenance d’Amazon m’attendait gentiment sur la table, avec à l’intérieur l’album de Jean Grae que j’ai commandé pour 8 euros seulement en import (sans les deux euros de frais de port). Une affaire pour un disque que j’ai attendu patiemment depuis deux semaines. Non, pas depuis deux semaines en réalité,…depuis trois ans : Jeanius est le fameux album de la rappeuse entièrement produit par 9th Wonder qui fut bootlegué en 2005 sur Internet avant de disparaître de la toile. Pour une fois que je n’avais pas à courir chercher après des chimères ! Merci Blacksmith, le label de Talib Kweli d’avoir enfin édité cet album ! Mieux vaut tard que jamais. Bon maintenant, quelle est ma cover parmi les quatre pochettes disponibles (puisque je n’ai pas pu la choisir préablement) ? Suspens…

Lire la suite Jean Grae « Jeanius » produced by 9th Wonder @@@@

9th Wonder « Dream Merchant vol.2 » @@@1/2


The Dream Merchant vol.1 fait partie de ces objets rarement trouvables en support physique. Et pour cause, il s’agissait d’un CD promotionnel tirés à quelques exemplaires inclus exclusivement dans le package triple CD National Mayhem. Par conséquent, on peut affirmer que The Dream Merchant vol.2 est le premier album officiel de 9th Wonder. Un disque sorti dans un contexte un peu particulier puisque le producteur phare de la Justus League s’est séparé des Little Brother après leur avoir produit les classiques The Listening et The Minstrel Show chez Warner. Mais l’année 2007 est décidément l’année des albums de producteurs et dans cette continuité, la livraison de 9th Wonder était plus qu’attendue par ses aficionados.

Lire la suite 9th Wonder « Dream Merchant vol.2 » @@@1/2

Talib Kweli « Ear Drum » @@@@½


Suite à un piratage prématuré, Beautiful Struggle a été accouché dans la douleur par césarienne, des lésions qui ont laissé pas mal de handicaps à sa naissance, notamment un choix stylistique hasardeux qui amorçait une lourde transition entre underground et mainstream. Une période inconfortable pour Talib Kweli et un accueil mitigé qui a provoqué son départ de Rawkus, posant le point-virgule d’une glorieuse décennie pour le prestigieux label. Désormais libéré de toutes contraintes, Talib devient entrepreneur et fonde en 2005 sa propre écurie Blacksmith Ent, en licence sur la major Warner Music. Le commencement de nouvelles aventures pour le MC de Brooklyn, et pour le public l’attente d’un digne filiation à Kwality.

Lire la suite Talib Kweli « Ear Drum » @@@@½

DJ Jazzy Jeff « The Return of the Magnificient » @@@@


Il n’y a pas de rite particulier pour faire revenir le Hip Hop à la vie, il faut simplement de la bonne volonté et de la passion, de l’engouement. Tous les activistes de la première et dernière heure s’attèlent actuellement à la préparation d’une renaissance imminente, quitte à ce que les vétérans reculent leurs départs à la retraite. Ce qui est intriguant dans cette solidarité, c’est que le renouveau annoncé provient de l’ancienne génération de MCs et producteurs qui ont vécu le Golden Age, avec un but commun : revenir aux sources de notre musique, à ses fondements, au fond et à la forme. Parmi ces artisans du Hip Hop sur le retour, Jeff Townes, plus (mé)connu sous le nom de DJ Jazzy Jeff (de Jazzy Jeff & The Fresh Prince alias Will Smith), le confectionneur du merveilleux et immaculé The Magnificient, peut-être l’un des classiques hip-hop de la décennie 2000. Très attendue par les amateurs de Hip Hop, l’arrivée de sa suite, The Return of the Magnificient (BBE/Rapster Records), sonne comme une promesse, la garantie d’une satisfaction certaine.
Lire la suite DJ Jazzy Jeff « The Return of the Magnificient » @@@@

Guru « Version 7.0: Street Scriptures » @@@@


Guru a traversé divers âges du Hip Hop depuis plus de quinze ans déjà, en compagnie de son compère sur platine DJ Premier. Plus la peine donc de présenter ce rimeur en l’apparence sage et percutant à la fois, au moyen de messages toujours positifs et intéressants. Après six albums avec le groupe mythique GangStarr, Guru parachève sa carrière avec ce premier disque solo, le 7e au total dans sa carrière (d’où le ‘Version 7.0’), ‘The Street Scriptures’.

Note : Et dire que Solar est un putain d’enculé ! Comment peut-on passer un très beau Street Scriptures à un déchet comme Lost & Found ?!? Du coup j’ai volontairement barré son nom. RIP Guru.

Lire la suite Guru « Version 7.0: Street Scriptures » @@@@

Masta Ace « A Long Hot Summer » @@@@@


New York avait connu un « pré-âge d’or » avec le Juice Crew, le super-groupe de rappeurs d’élite composé de Kool G Rap, Big Daddy Kane, Biz Markie, Craig G, Marley Marl… et le jeune Masta Ace. Trente ans dans le game, et tout comme ses confrères, le MC du Queens a préféré rester fidèle à la rue plutôt qu’aux joies des strass et paillettes du rap facile. Cinquième et dernier album de sa carrière de rappeur, A Long Hot Summer n’avait pas le droit d’achever sa discographie en queue de poisson, surtout quand on sait que Ace a quelques classiques à son actif. Souvenez-vous de cet été 2004…

Chronique écrite en 2004 revue en 2016

Lire la suite Masta Ace « A Long Hot Summer » @@@@@