Lloyd Banks « H.F.M.2 (The Hunger For More 2) » @@@


Lentement mais sûrement. Lloyd Banks a tenu à sortir son troisième album dans les meilleures conditions possibles. Puisqu’il n’y a plus personne à disser (Twitter est devenu la cours de récré pour ce genre d’exercices, les rimes en moins) et qu’il a quitté la machine de guerre Interscope, le lieutenant en second du G Unit (du moins ce qu’il en reste vu les désertions…) a simplement fait comme pas mal d’autres rappeurs ces derniers mois pour médiatiser son disque : faire une suite, en l’occurrence celle du platine The Hunger For More qui date d’il y a six ans. L’intéressé a manifestement encore des choses à dire sur sa vie dans les rues du Queens et des choses à prouver.

On ne s’y trompe pas : Lloyd Banks a la dalle d’un jeune premier et ça ressent dans les progrès sensibles de son flow, moins monotone qu’à ses débuts. H.F.M.2 frappe d’entrée avec « Take’ Em to War » avec Tony Yayo, ce qui avec 50 Cent au refrain de « Payback » complète un G Unit en net sous-effectif. Les ‘G-G-G-G-G-Unit’ rageux c’était avant-hier, du temps de leur suprématie.

La voix rocailleuse du rappeur se pose sur des beats bétonnés conçus par de petits beatmakers en devenir (Cardiak, The WatcherZ,…), comme s’il était parti de rien. Quoique pour quelqu’un d’indépendant (Lloyd a refusé un feat d’Eminem avant que son boss lui foute un coup de pression), il est plutôt bien entouré le mec. Pas pour le meilleur quand il s’agit de morceaux rap’n b hautement dispensables tels que « So Forgetful » avec Ryan Leslie (tout est dit dans le titre) ou l’insupportable « Celebrity » featuring Akon. Par contre excellent choix en optant pour les JUSTICE League pour « I Don’t Deserve You » feat Jeremih. Il semblerait même que la hache de guerre soit enterrée avec les vieux rivaux des D-Block et Dipset, puisque Styles P fait une apparition remarquée sur « Unexplainable » et Juelz Santana sur le street-banger « Beamer, Benz or Bentley » qui a bien tourné durant l’été. Banks double la mise avec un autre banger efficace « Start It Up » (vroum vroum!!) avec Swizz Beatz pour le refrain, Ryan Leslie de nouveau, Fabolous et se paie tant qu’à faire un couplet de Kanye.

Les featurings (n’oublions pas Raekwon et Pusha T) apportent du crédit au rappeur du G Unit et rendent HFM2 plus attractif, même si Lloyd montre qu’il sait se débrouiller seul quand il le permet, effaçant ses piètres prestations sur Terminate on Sight. Si certains instrus étaient parfois mieux choisis, sans doute que cette suite mériterait plus d’encouragements. Allez au tour de Yayo de branler quelque chose.

2 réflexions sur « Lloyd Banks « H.F.M.2 (The Hunger For More 2) » @@@ »

  1. Pas trop d’accord avec toi. J’ai trouvé que « So Forgetful » et « Celebrity » faisaient partie des meilleurs titres de la galette. Ryan Leslie a fait un très bon taf sur sa chanson, le beat est un caviar. Impossible de se foirer, puis Banks et Ryan assurent derrière le mic. En ce qui concerne la track avec Akon, je trouve le beat simple, discret, mais efficace. Akon j’en suis pas fan des le départ donc sa me laisse indifférent, mais Banks est vraiment bon dessus. ‘Fin chacun ses goûts.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s