Ghostface Killah « FishScale » @@@@½


Dur de ne pas rester impatient et impassible face à certaines nouvelles sorties. Tout le monde était visiblement pressé d’écouter le ‘FishScale’ (Def Jam/ Barclay) de Ghostface, son premier album produit sous l’ère Shawn Carter alias Jay-Z. Le buzz a été conséquent effectivement, et les facteurs qui y ont contribué étaient nombreux: le street-album ‘Put It On The Line’ de Ghostface Killah & Trife Da God, l’annonce d’une collaboration future sur disque avec MF Doom, l’énorme street-single « Be Easy » (produit par Pete Rock) et son refrain accrocheur, … Mais avant toutes choses, l’envie d’écouter un brillant MC au talent indéniable de part ses performances et son charisme.

Chronique originale écrite le 22 Avril 2006

A en juger le premier extrait officiel bien soulful, « Back Like That » avec la révélation r&b masculine Ne-Yo, ‘FishScale’ se cale dans la lignée de ‘The Pretty Toney’. Mais ne nous y trompons pas, Ghostface aka Toney Starks redébarque sur le ring jouer son titre de champion. Just Blaze reprend d’ailleurs des extraits du film « Rocky » sur « The Champ » pour qualifier et présenter notre fine lame Shaolin:

« This guy is a bulldozer with a wrecking ball attached
He’ll leave a ring around your eye and tread marks on your back
He’s an animal
He’s hungry
You ain’t been hungry, since « Supreme Clientele »
Remember what you first told me when I took ya in
You wanted to be a fighter
You wanted to be a killer
You wanted to be the Champ! » 

Comme sur son classique ‘Ironman’, Raekwon vient assister son ami sur pas mal de très bons titres dont « Kilo » et « R.A.G.U. » (prod. Pete Rock). Les amateurs de raps mafieux et fans de Scarface (le film) seront plutôt ravis. La paire se retrouve en bonus track de choix, avec un featuring posthume de Notorious BIG sur « Three Bricks » (prod. Cool & Dre), une chute de studio qui devait figurer à l’origine sur son ‘Biggie Duets’. Chose rare pour signalée : le Wu-Tang Clan se retrouve au (grand) complet sur « 9 Milli Bros » (prod. MF Doom), où l’on peut même entendre brièvement la voix d’ Ol’ Dirty Bastard en train de scander « Brooklyn zoo ». RZA débute les présentations, Ghost ouvre la marche, enchaînent Method Man, Masta Killa, GZA… jusqu’à U-God qui ferme la marche. Aussi, le crew du Theodore Unit et quelques divers membres, Trife en premier avec Cappadonna, prêtent main forte au mic à leur chef de file sur « Jellyfish » (prod. MF Doom) et « Dogs of War » (prod. Pete Rock) avec Raekwon de nouveau. Comme vous le constatez, MF Doom apparaît pas mal à la production, non pas en tant que Metal Face le emcee mais Metal Fingerz. De plus, il remplace très bien RZA et autres de ses réalisations conviennent très bien au personnage énigmatique qu’est Ghost (notamment « Underwater » et « Clipse of Doom »).

« Big Girl » réaffirme le penchant de Ghostface Killah pour les slow-jamz, comme il l’avait sur son précécent album avec « Holla ». Les instrumentaux du regretté J Dilla, qui en réutilise deux parmi son disque instrumental ‘Donuts’, confirment la tendance avec « Beauty Jackson » et « Whip Me With a Strap » qui traite de la violence conjugale. Dédicace à la seule femme qu’il aime réellement, « Momma », où Ghostface relate son enfance et admire sa mère qui a trimé pour l’éducation de son fils prodige.

Si franchement il y avait moins eu de skits à passer, et un ou deux morceaux du même acabit que « Be Easy », ‘FishScale’ auraient pu venir égaler ‘Ironman’ sans conteste. En tout, hormis peut-être le bon single « Back Like That », cet opus n’a absolument rien de mainstream, c’est juste du hip hop pour grands garçons. En tout cas vivement l’album Ghostface/MF Doom.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s