Wu-Tang « The Saga Continues » @@@


Du calme, du calme. The Saga Continues n’est pas le dernier album du Wu-Tang Clan, qui est le moyen A Better Tomorrow, mais une compilation. Comment le savoir? Sur les albums officiels du Wu-Tang Clan, il est marque « Wu-Tang Clan », tout bêtement, or ici, il est juste indiqué « Wu-Tang » sur le dessin de la pochette. De deux, c’est une sortie indépendante et non en major. Et de trois, pour prouver définitivement mon propos, des mots de RZA, The Saga Continues s’inscrit dans la lignée de Chamber Music (2009) et Legendary Weapon (2011) qui étaient des compilations du style Wu & Friends.

The Saga Continues est un projet entièrement produit par DJ Allah Mathematics et que RZA, le producteur du projet au sens directeur artistique et financier, a vendu direct comme un classique. Ce qui  n’est pas du tout le cas hein. Aucun beat signé RZA, les frondeurs du Wu (Rae et Ghostface en tête) ont obtenu gain de cause, mais ce n’est pas ça qui va ramener Raekwon vers les devants, au contraire son rôle est effacé. La description du tracklisting laisse voir des morceaux du Wu-Tang, incomplet, comme d’habitude. D’un autre côté, il n’y a pas d’union de façade comme sur A Better Tomorrow mais les mêmes reproches sur l’absentéisme de certaines demeurent, sauf que ça tourne un peu. U-God out (ben pas de royalties pour lui), GZA et Masta Killa n’apparaissent qu’une seule fois… laissant la parole à Method Man et RZA principalement, suivi de Ghostface. Là, rien ne change en haut de la hiérarchie niveau temps de parole. [*Soupir*]

Après, la grosse différence, c’est que RZA ne produit aucun titre, lui qui faisait évoluer le son du Wu dans un sens qui ne convenait jamais, laissant la main à Allah Mathematics, un des garants du son Wu-Tang à l’ancienne. Redman, un des invités récurrent de cet album, signale d’ailleurs dans un mini-cours d’histoire que le DJ/producteur  est l’auteur du dessin emblématique du Wu. Qui dit « ancien », dit « authentique », comme ça peut dire aussi « réchauffé ». Et la balance penche, du mauvais côté. Le contenu n’a rien de pauvre, heureusement, mais il n’y a pas d’impression de re-découverte. Et entendre le flow émoussé d’un Method Man, le principal intervenant avec 6 morceaux, sur « Frozen » ou « G’d Up » n’est pas des plus engageant, à l’inverse de son comparse Redman qui redonne un gain d’intérêt (en particulier sur « Lesson Learn’d » et « People Say« ), tout comme le couplet posthume de Sean Price sur « Pearl Harbour« . Bref, Method Man semble fatigué de tirer le Wu avec lui et c’est pas forcément bon signe pour un éventuel Blackout! 3 des frères pétard.

Malgré l’impression que les membres ont déjà tout dit ou tout fait par le passé, il y a toujours de bonnes choses à prendre, comme le single « People Say » ou « The Only One« , quelques passages de feu par-ci par là. Mais certainement pas le morceau de RZA (« Why Why Why« ), car bien qu’en retrait, on a encore cette désagréable impression qu’il est encore le cerveau, et à la fois le problème central du Wu. Quoi qu’il en soit, les fans du Wu-Tang diront merci pour The Saga Continues, moi aussi, mais… fallait vraiment pas. Si vous tenez vraiment à écouter des sides-projets du Wu digne de ce noms, orientez-vous sur Wu-Tang Meets the Indie Culture, Chamber Music ou bien dans une moindre mesure, Wu-Massacre.

 

2 réflexions sur « Wu-Tang « The Saga Continues » @@@ »

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s