Rapper Big Pooh « Dirty Pretty Things » @@@@


Après 9th Wonder et Phonte qui ont sorti leurs albums respectifs le même jour et voguent ensemble à travers les Etats-Unis, au tour de Rapper Big Pooh de poursuivre la dynamique avec Dirty Pretty Things, son troisième opus solo. Cette nouvelle sortie est indépendante sur plusieurs points, d’abord parce qu’il vient de fonder son label For Members Only, laquelle édite cet album, ensuite parce qu’il n’a collaboré aucun des deux autres Little Brother (pas même Khrysis,…). Remarquez, eux non plus ne l’avait pas invité sur leurs skeuds… et curieusement, Dirty Pretty Things pourrait bien être son meilleur.

Big Pooh commence par faire le point sur sa carrière avec « Interdependent » et « They Say » feat Choklate. Comme il le rappe, si on lui avait dit qu’il en serait à ce stade-là dix après après ses débuts avec les Little Brother, il n’y aurait pas cru une seule seconde. Beaucoup, y compris moi-même, trouvaient ce rappeur éclipsé par Phonte au sein du groupe et son flow poussif. Des titres comme « They Say » et « Are You Ready » prouvent de quel bois il peut se chauffer, notamment en se mesurant à Torae, spécialiste es lyrics. Et sur « 5.13.11« , on croirait presque écouter un morceau de Ghostface Killah ! Le sample de Soul trouvé par Khalil, sa façon de rapper sur le second et troisième couplets… belle inspiration. Sa façon de penser également s’écarte à la philosophie des Little Brother, comme il l’exprime sur « Money Getter » qui en étonnera plus d’un.

Les instrumentaux ont été bien choisis dans l’ensemble, entre figures connues (Nottz, DJ Khalil, King Karnov, Focus…) et autres pousses (Mo Heat, Family Biz Ent). En fait, Big Pooh a le bon goût d’opter pour des beats Soul Hop (« Around The World/Put You On« , « Legendary Lullaby » un brin jazzy, l’étincelant « End of an Empire » feat Carlitta Durand) et des titres construits autour de très bon samples, comme « Ballad of the Son » (qui échantillonne l’intro de « Name of the Game » du groupe… Abba), « Free » et « 5.13.11 » que j’ai déjà cité. « Make It Thru » avec Joe Scudda et Kobe est une belle grosse bombe également, merci Khalil à nouveau. Pour les remerciements justement, on a droit à l’interminable « ShoutemOutro 2« . Et à nous de dire bravo à Big Pooh pour ce très bon 3e album en solitaire.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. skocth & So'hda dit :

    J’ai écouté cette galette de big pooh et franchement rien à en redire,sauf que c »est une vrai réussite.

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.