Slum Village « Detroit Deli » @@@@


Quand on parlait de la scène rap de Detroit, les noms qui arrivaient en premier lieu étaient ceux d’Eminem, les D-12, Proof, Royce da 5’9, etc… Pourtant évoluait dans l’ombre le groupe Slum Village, propulsé en 2000 grâce à leur classique Fan-Tas-Tic vol.2 et un second album Trinity qui m’a pas remporté tous les suffrages malgré l’appui d’une major (Capitol). Pour ce troisième album studio (officiellement), les SV connaissaient leur troisième mutation. Avant Trinity, Jay Dee avait quitté Baatin et T3 pour être remplacé par un MC très doué, Elzhi. Sur Trinity, Jay Dee laisse à la place au très doué Elzhi. Là, désormais le trio est devenu un duo puisque Baatin été contraint de stopper le rap (il souffrait de schizophrénie aiguë), peu avant la conception de Detroit Deli. Restaient donc T3 et Elzhi.


Fraîchement recrutés pour la réalisation de cet opus, les BR Gunna (Black Milk et Young RJ) signent une bonne partie de l’album, ce qui permet de rendre le produit plus homogène, une identité sonore plus stable, avec une ambiance bien spécifique : un mélange de rap/soul dans la lignée des précédents albums mais un brin plus ‘street’. Cet album a scellé le sort de ces deux producteurs talentueux au sein de ce nouveau noyau dur jusqu’au retour de Slum Village en indépendant, particulièrement Young RJ qui sera très présent sur tous les albums suivants. Black Milk connaîtra plus tard la carrière solo que nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt. Les deux MCs sont toujours aussi surprenants, Elzhi excellant par ses lyrics recherchés et T3 par son flow communicatif et syncopé. D’ailleurs ils ne sont pas là pour représenter Detroit mais la présenter sous un angle plus imagé, la visite touristique peut commencer.

Si l’étonnant « Zoom » (feat Phat Kat et Black Milk) démarre l’album pied sur l’accélérateur, Kanye West avait ouvert le bal avec John Legend avec le splendide single « Selfish« , reprenant pour l’occasion une boucle d’Aretha Franklin. Une belle ode au sexe féminin, principal thème de l’album, sinon ça ne serait pas un disque des S Villa. Puis on dit toujours que les femmes sont les premières sources d’inspiration chez les hommes n’est-ce pas. Le crooner Dwele donne aussi du charme sur deux chansons bien ‘nusoul’ (« Closer » et « Count The Ways« ), histoire de donner un plus aux propos des deux Slum V. Bon chic, bon genre. Cependant, le départ de Baatin a fait perdre un petit quelque chose à Slum Village, on ressent moins cet aspect conscient et spirituel. Mais pas le temps de s’apitoyer dessus, surtout quant Dirt McGirt alias ODB apporte son grain de (gros) sel sur « Dirty« . L’instru atmosphérique à souhait s’accord à merveille à la musicalité des flows. Les relations avec J Dilla sont toujours au beau fixe puisqu’il signe la production de la tuerie « Do You » (avec le défunt MC Breed), reprenant le beat de « Bounce to the Ounce » de Roger Troutman. Il rappe aussi sur « Reunion » histoire de se rappeler du bon vieux temps, mais sans Baatin hélas. Ce sont aussi les dernières apparitions de Dilla de son vivant sur un album des Slum Village, d’où ce souvenir que l’on voudrait garder comme un bon souvenir.

Les frivolités font place à la dure réalité, avec un soupçon de mélancolie (« The Hours« ). Detroit a une face bien charmeuse quand on la voit comme une belle femme, ou d’une strip-teaseuse, mais dont la vie a pieds et poings liés au bitume. Au passage une chanson pour les Detroit Players avec « It’s On« . Naturellement, Detroit Deli n’est pas le meilleur opus de Slum Village, à cause de détails qui font que la richesse est un tant soit peu diminuée : manque de sujets plus variés, productions moins soulful qu’auparavant, etc… Mais même réduits à deux, les péripéties de T3 et Elzhi continuent et pourront continuer grâce à leur générosité et leur amour pour la bonne musique. Un album des SV est toujours un délice.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s