Archives du mot-clé BR Gunna

Proof « Searching for Jerry Garcia » @@@


Beaucoup de détracteurs arguaient que sans Eminem, les membres des Dirty Dozen ne valent pas un clou. Proof avait tout à prouver avec ce premier album officiel en solitaire, et pourtant il leur donne presque raison. Peut-être est-ce dû aux productions hasardeuses, à son flow trop régulier, ses textes qui manquent de punch. Ou au manque de promotion vu que Proof n’est pas un artiste signé sur Shady Records, le label de son mentor blondinet.

Note: c’est triste de savoir que de son vivant Proof n’a pas franchement convaincu en tant qu’artiste solo. Son meurtre nous a rendu compte de ce grand gâchis. J’ai dit premier album officiel, parce que I Missed the Hip Hop était davantage considéré comme un street-album.

Lire la suite Proof « Searching for Jerry Garcia » @@@

Slum Village (éponyme) @@@@


Après un passage en major chez Capitol, les Slum Village reviennent en indépendant avec un 4e album éponyme plus brut qu’à l’accoutumé. Donc oubliez le mielleux, mais néanmoins bon, ‘Detroit Deli’ ou la mixtape peu prometteuse ‘Prequel To A Classic’, car de toute façon ils ne pourront plus en refaire de classique tant que Baatin et les productions de Jay Dee seront absents. ‘Slum Village’ (Barak/Scenario Records), tout simplement, est un nouveau départ sur de nouvelles bases pour nos deux MC de Detroit, T3 et le prodigieux Elzhi.

Note : je précise par rapport à cette chronique d’origine que cet album était produit par BR Gunna, un duo de producteur composé de Young RJ, Fat Ray et un certain Black Milk, dont les prémices de ses productions à base de caisses claires caractéristiques se faisaient déjà bien entendre sur cet album.

Lire la suite Slum Village (éponyme) @@@@

Slum Village « Detroit Deli » @@@@


Quand on parlait de la scène rap de Detroit, les noms qui arrivaient en premier lieu étaient ceux d’Eminem, les D-12, Proof, Royce da 5’9, etc… Pourtant évoluait dans l’ombre le groupe Slum Village, propulsé en 2000 grâce à leur classique Fan-Tas-Tic vol.2 et un second album Trinity qui m’a pas remporté tous les suffrages malgré l’appui d’une major (Capitol). Pour ce troisième album studio (officiellement), les SV connaissaient leur troisième mutation. Avant Trinity, Jay Dee avait quitté Baatin et T3 pour être remplacé par un MC très doué, Elzhi. Sur Trinity, Jay Dee laisse à la place au très doué Elzhi. Là, désormais le trio est devenu un duo puisque Baatin été contraint de stopper le rap (il souffrait de schizophrénie aiguë), peu avant la conception de Detroit Deli. Restaient donc T3 et Elzhi.

Lire la suite Slum Village « Detroit Deli » @@@@