Tech N9ne « All 6’s and 7’s » @@@@


Il n’est pas faux d’affirmer que Tech N9ne est un monument à lui tout seul. Depuis Everready, sa cote de popularité a grimpé en flèche, entraînant par corrélation une montée en puissance de sa carrière. Avec plusieurs constantes : son flow semi-automatique et une équipe de producteurs de choc (Seven, Wyshmater,…). C’est reparti pour une pléthore de nouvelles tracks sur All 6’s and 7’s, titre de ce nouvel album riche en collaborations.

Aimer Tech N9ne, c’est être adepte de sa « strange music » (qui est le nom de son label). Elle est caractérisée par une atmosphère très baroque et des beats très modernes, parfois teintée de blues ou rock comme il est question sur cet album avec « So Lonely » et le super « If I Could » avec les Deftones. Exception faite de « Overtime », plus r&b sirupeux. Il est précédé par une réputation de technicien du micro, capable de booster ses rimes à des cadences incroyables. Tech N9ne est aussi un roc indestructible, il le confirme une fois encore avec son single « He’s a Mental Giant ». Inutile de préciser que c’est que du lourd, c’est un pléonasme quand on parle de la tornade du Kansas. Un autre rituel avec lui, un titre est dédié à sa mère (« Mama Nem »).

Avec toutes les connexions qu’il a cumulé lors de ses tournées, Tech N9ne a pu engrosser son répertoire téléphonique. Ça a du lui servir pour inviter du monde sur All 6’sand 7’s, à commencer par les rappeurs parmi les plus rapides du monde sur « Worldwide Choppers », dont Yelawolf, Busta Rhymes et Twista. Tous ont activé leurs turbo-flows pour atteindre des vitesses supérieures aux limites autorisées, avec une articulation claire, nette et précise. C’en est complètement stupéfiant. Il faudrait les chronométrer au millième tellement c’est du utra-haut débit. Manquait plus que Busdriver et un des Bone Thugs. D’autres personnalités surprennent par leur degré d’implication, traduites par de bonnes performances, surtout de la part de types comme Lil Wayne et T-Pain sur « Fuck Food ». Puis Snoop Dogg et E-40 sont en mode libidineux sur la track « Pornographic ». La liste de feats continue avec Jay Rock, les habitués Kutt Calhoun et Krizz Kaliko,…

Mais collaborations ne signifie pas que ‘featurings’, les autres producteurs ont leur mot à dire dans l’histoire et les J.U.S.T.I.C.E. League le prouvent admirablement. Ils signent deux prods, très belles toutes les deux, « Strangeland » et « The Boogieman » (avec Stokley Williams des Mint Condition). Idem pour B.o.B. qui offre un forfait beat + hook sur « Am I a Psycho? ».

La chose qui est vachement impressionnante chez Tech N9ne après vingt années dans le rap, ce n’est pas que son style, la taille du contenu de ses opus ou sa puissance colossale, c’est son rythme, sa régularité, gages suprêmes de longévité. Douze albums que ça dure ! Et ce n’est pas prêt de stopper en si bon chemin…

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. BlackRose dit :

    J’ai écouté une fois quelques titre de ce Mc, et e n’avais pasq du tout adhéré à son délire, il posait sur des prods « bizarres », « étranges ».. Mais au regard de ta chronique bien construite, et des featurings de l’album, je crois que je vais tenté l’expérience une nouvelle fois.
    J’espère être agréablement surprise..

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.