Termanology « If Heaven Was a Mile Away (A Tribute to J Dilla) » @@@@


termanology-if-heaven-was-a-mile-awayQuand je n’ai pas de trucs neufs à écouter, je m’intéresse volontiers aux mixtapes et j’avoue m’y pencher de plus en plus dessus car je me dis souvent que je pourrais trouver une perle qui ne figurera jamais sur un format physique ou digital. Et comme chaque chose que j’écoute, je fais systématiquement une chronique de mon coup de cœur (je fais du tri sinon je m’en sortirai pas vu le flux incessant de mixtapes diffusées chaque jour).

Comme là par exemple j’ai flashé sur If Heaven Was a Mile Away, la mixtape hommage à J Dilla de Termanology. L’idée de rapper sur des beats de Dilla ne date d’hier, je pense notamment à MIL avec Mil Ruff Draft ou le Dillageance  de Busta Rhymes, mais je voulais savoir comment Terma a posé sur les instrus de Dilla, puis bien sûr prendre du bon temps en écoutant sa sélection d’instrus. Certains diront qu’on aurait préféré entendre quelqu’un d’autre rapper dessus (ça m’arrive moi-même de le penser sans être capable de propose qui d’autre aurait pu le faire), mais c’est sans compter les pointures du rap us présents en featuring. Alors on dit quoi ? « Turn it up! »

 

Pourquoi ai-je apprécié cette tape ? Premièrement : le choix des instrus. Comme « OHH » qui reprend cet instrumental fabuleux de « It Ain’t Safe No More » de Busta (de quoi me faire regretter d’avoir revendu ce disque parce que j’avais besoin de thunes…). Franchement bien vu, ce beat est luminescent et panoramique et Termanology fait honneur a son statut de MC favori de l’underground Eastcoast. Il lâche de bons couplets le long de la tape à vrai dire et son flow tient plus la route que sur son solo, surtout quand il accélère son phrasé comme son défunt inspirateur Big Pun. Hormis quelques loops récupérés sur Donuts (dont « Only One Can Win », mon préféré), Ruff Draft (« Reckless Driving » sur « What Type of Money » feat ST Da Squad), The Shining (le superbe « So Far To Go » judicieusement emprunté pour l’outro) et du Jaylib, beaucoup d’autres instrus sont moins connus du grand public, comme c’est le cas de « Circulate » et son sample de Billy Paul et « Pay Jay » (featuring Rapper Big Pooh, Joe Scudda et Chaundoun) qui sample admirablement le « Human Nature » de Michael Jackson. 

La grosse collaboration de cette mixtape figure sur « Say It » : Sheek Louch, Joell Ortiz, Freeway, Saigon et Bun B. Dans cette sincère intention de vouloir manifester leur estime envers lui, ça fait une drôle d’impression de les entendre tous les cinq poser sur du Dilla, eux qui n’ont pas eu l’occasion d’être produit par Jay Dee de son vivant. Après l’outro, Termanology rejoint par Reks et Skyzoo rend un dernier salut à ce producteur de génie avec « Bars 4 The Stars ». Quand je pense que ça va faire trois ans qu’il nous a quitté en Février… Je me perds dans mes pensées, c’est malin !

 

2 réflexions sur “ Termanology « If Heaven Was a Mile Away (A Tribute to J Dilla) » @@@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s