Heltah Skeltah « D.I.R.T. (Da Incredible Rap Team) » @@@1/2


L’année 2008 semble propice à des reformations de groupes séparés pour le meilleur et pour le pire depuis dix ans. Les Suprême NTM sur scène ? Oui mais pas seulement eux… Je vous mets sur la piste : Ruck, Rock, Magnum Force en 98,…Yes, les Heltah Skeltah font leur retour en force cette année avec leur troisième album, D.I.R.T. (Da Incredible Rap Team) chez Duck Down. Rien de moins qu’un grand événement dans l’underground new-yorkais. Besoin de re-présentation de ces deux super-vilains ? Rock, le grand gaillard de la troupe du Boot Camp, reconnaissable à sa voix monstrueuse et son flow animal, et Ruck a.k.a. Sean Price a.k.a. Sean P, MC le plus fauché du rap game et autoproclamé lyriciste de l’année. Boom boom, bang bang ! 

Dix ans d’absence, ça fait beaucoup de choses à dire et les deux membres des Heltah Skeltah paraissent plus affamés jamais. Les temps ont changé, l’industrie du disque plus que le reste, mais le duo garde la même méthode : déposer des bombes. « Everything is Heltah Skeltah » annonce que la guerre est rouverte sur des notes de musique classique, dans laquelle Sean et Ruck ont bien sûr le rôle des méchants MCs qui tapent sur les gentils rappeurs et imposteurs dans ce terrain vague qu’est devenu le rap game. Intimidations, menaces portées à exécutions et provocations sans insinuations, les Heltah Skeltah ne font pas dans la dentelle dans leurs textes. Nombreux sont les name-droppings, comme pour comparer ou montrer du doigt (ou comme pour écraser du pouce de vulgaires moucherons) avec une pointe d’humour qui fait la marque de fabrique du groupe. Ils n’ont absolument peur de rien quand il s’agit de tourner au ridicule certaines personnalités ou situations concrètes du rap d’aujourd’hui. « Da Art of Disrespecktinization », « So Damn Tuff » avec Buckshot au refrain et Ruste Juxx en renfort et « Insane » font mal, très mal, superméga mal. C’est qu’ils sont rudement en forme les cocos, entre moqueries, les singeries de Ruck et les sauvageries de Rock. Dans tous les cas, ils sont pas cools. C’est affolant le nombre de personnes qui en prennent pour leur grade au détour d’une fin de rime, on ne sait jamais s’ils sont sérieux ou ironiques. Peut-être les deux… Pourquoi sont-ils si méchants ? Parce qu’ils le valent bien !

Pas de Beatminerz à la prod de ce disque à l’atmosphère crasseuse et maussade. En contrepartie, on retrouve des beats de DJ Khrysis (sur le titre phare « D.I.R.T. (Another Boot Camp Clik Yeah Song) »), Illmind, Evidence des Dilated People s’occupe du son de cave « Hellz Kitchen », Marco Polo, ainsi que Stu Bangas sur l’énorme « Ape Food » feat Tha Representativz et le second single « Ruck N Roll ». Toutefois, quelques des tueries sont réalisées par des beatmakers méconnus, à savoir Sould Theory pour le « Twinz » aux sonorités ‘troniques’ et M-Phazes (de Low Budget) sur « W.M.D. » avec les Smif-N-Wessun. On a connu mieux comme type de prods, elle pêchent pour la plupart par leur manque d’impulsion, ce qui gaspille l’énergie mise en œuvre par les Heltah Skeltah. Résultat : Un comeback moins fracassant que prévu (à cause des instrus) mais qui fait plaisir à entendre. Suffit d’être un peu maso !

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Pas encore assez diggeré cet album pour en donner un réel avis mais aux 1eres écoutes c’étais plutot du positif qui en ressortait !

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.