Sean Price & Small Professor « 86 Witness » @@@@


Ecouter des projets posthumes d’un rappeur décédé trop tôt est toujours une intention particulière. On aimerait écouter ces séances studio qui n’ont jamais vu le jour sur des instrus tout frais comme si l’artiste était toujours parmi nous, sachant qu’en même temps, on sait pertinemment bien qu’il peut y avoir comme un décalage temporel, qu’avec des « si » les choix auraient pu être différents. Et puis merde, on balaie ces questionnements de côté parce qu’on ne va pas faire les fines bouches et écouter 86 Witness de Sean Price & Small Professor comme des affamés.

Ce collab album a pu sortir d’outre-tombe grâce aux efforts de Ruck Down Records, Duck Down et Coalmine Records. Dans le format, c’est davantage un projet à mi-chemin entre un mini-album et un gros EP, avec son intro, un interlude instrumental et deux remixes. Réflexion faite, à « tri-chemin » avec une compilation également, vu la petite foule de featurings venu combler les espaces manquants car chaque piste ne dispose que d’un seul couplet de Sean Price. Comme il le défend, « I’m Sean Price, and the price is millions », le montant de l’héritage. Parmi les guests, plusieurs récurrences du champion DJ Revolution qui par ailleurs signe sur vinyle la superbe introduction « Beat Witness« . Les productions sont signées Small Professor, qui n’est autre que le fils de l’éminent Large Professor (si si c’est vrai!), ce qui explique pourquoi les prods sonnent traditionnelles. De toute façon, à quels genres d’instrus vous attendiez-vous pour entendre la voix de Sean P, à part des bien Eastcoast underground ?

On a donc l’opportunité avec 86 Witness d’écouter pratiquement deux gros morceaux des Heltah Skeltah, l’énorme single « Refrigerator P » et l’inquiétant « Think About It » avec son protégé Illa Ghee. Le micro a du prendre cher. Quelle Chris réalise une belle percée sur « Latoya Jackson » (du nom de la soeur de) et « John Gotti » est une belle brochette avec AG Da Coroner, Your Old Droog et Guilty Simpson, pas venus pour faire joli, mais du sale. Les remixes sont suffisamment différentes des versions originales pour être appréciées. Plus nocturnes à leur manière, old school façon « Enta Da Stage » pour « Refrigerator P« , plus glaciale pour le Philly Blunt remix de « John Gotti » avec Reef The Lost Cauze entre autre.

On pourrait user de métaphores douteuses pour qualifier 86 Witness, comme d’avoir simplement décongeler des versets de P, mais le résultat n’a absolument rien de faisandé ni réchauffé. L’esprit est intact, « you can trap my body but you can’t trap my mind ». Il est vrai que la présence d’autres rappeurs permettent rallonger la durée à 30 minutes mais qui s’en plaindra? Et Small Professor a bien hérité du talent de son père, sans qu’il bénéficie de la reconnaissance qu’avec déjà son rappeur/producteur de père au même âge.

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.