Raekwon presents Ice Water « Polluted Water » @@@


Un frisson parcourt notre échine à la vue de cet album importé de New-York indécelable à la douane. Fraîchement déchargé sur les quais de Staten Island fin Août dernier, Raekwon a livré chez Babygrande Polluted Water, une cargaison de nouvelle came qu’il a produite avec ses dockers payés au black, la faction Ice Water (Stomach, Donnie Cash dit DC, Polite et Paulie Caskets aka PC), révélée sur Lex Diamond Story. Le Chef nous glisse avec sa tchatche habituelle qu’il place ses espoirs en ses quatre protégés qu’il supervise, mais avant de mettre cet opus sur les rails, il faut d’abord y plonger le nez pour goûter la marchandise.

 

L’ambiance se veut moribonde dès « Animal », où le quatuor de rappeurs font les présentations sur une ligne de basse bigrement sombre servie par Scram Jones. Leur précepteur Raekwon n’est jamais loin de ces jeunes dealers de rime pour leur apporter un peu d’expérience de dextérité lyricale que ce soit sur « Do It Big » feat Busta Rhymes, « Click Ckick » ou le racoleur « Hip Hop Tribute » (produit par Emile). Method Man vient prêter main-forte sur « Love Don’t Cost A Thing », à défaut de retrouver Ghostface et ses Theodore Unit pour une opération ‘gros poissons’ à la Fishscale

Pour nous mettre de la poudre aux yeux, Raekwon est passé par divers grands trafiquants sudistes, en faisant escale à Houston où il croise Pimp C (« Knuckle »), Miami par le biais du grand ponte Rick Ross (« I’m A Boss » produit par EZ Elpee) et Memphis pour y rencontrer DJ Paul et Juicy J des Three 6 Mafia (« Let’s Get It »). Il a même été contraint de commercialiser sa dope en la diluant avec des dérivés r&b sur « All Night » avec les Jagged Edge, « Baby Love Me » feat Flo et dans une moindre mesure « Tell Me How You Like It » accompagné de Remy Ma (avant qu’elle se fasse serrer par les flics de la NYPD pour tentative de meurtre). 

Tout l’intérêt de vouloir permettre de percer à jour les Ice Water se perd dans ce trop-plein de featurings et des fabricants trop disparates (parmi Focus, Supa Dave West, ceux cités et d’autres clandestins). Ils dont du mal à se débrouiller sans l’assistance de leur chef Raekwon ou d’un bon beat, tombant dans des thèmes coutumiers dans le rap donc pas évident de faire face à une concurrence rude dans le milieu. 

 

D’après nos estimations, Rae aurait laissé un chèque d’environ sept chiffres dans ce produit qui s’est mal vendu à cause du contexte de crise actuelle dira-t-on. Il nous a habitué à des sachets de qualité bien supérieure par le passé, mais pas au point de qualifier cette marchandise de contrebande pour de la camelote.

Malgré sa série de mixtapes The Vatican et cette sortie plutôt correcte au demeurant, Raekwon nage en eaux troubles par les temps qui courent. Dans l’expectative de l’arrivage tant attendu Only Built 4 Cuban Linx II produit par Dr Dre, Busta Rhymes et RZA, il faudra pourtant se contenter de cette coke pure à 50%. 

 

(chronique écrite le 30 Juillet 2008 )

3 réflexions sur “ Raekwon presents Ice Water « Polluted Water » @@@ ”

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s