Archives du mot-clé Remy Ma

Fat Joe & Remy Ma « Plata o Plomo » @@@½


Que Fat Joe ait sorti un album physique, ça fait un bon bout de temps déjà, on parle d’années. Quand je dis physique, c’est pas au sens ‘costaud’, mais en format non-digital. Remy Ma c’est pire : onze ans depuis son solo Based on a True Story. Faut dire qu’elle a purgé une petite peine de prison, six ans, pour tentative de meurtre. Mais la période est propice aux retours, et il n’y pas que son mari Papoose qui trépidait d’impatience.

Lire la suite Fat Joe & Remy Ma « Plata o Plomo » @@@½

Papoose « The Nacirema Dream » @@½


Hé bien c’est qu’on a failli l’oublier, ce disque, depuis six ans qu’il était annoncé. Nacirema Dream devait permettre à Papoose de confirmer les espoirs que lui conférait son statut de favori new-yorkais… en 2007. Tous les éléments jouaient en sa faveur pour construire sa réussite : du buzz grâce à sa ses mixtapes, un deal en major, l’appui de l’influent DJ KaySlay et la participation non-négligeable de Busta Rhymes sur ce projet naissant, ce qui avait d’ailleurs lancé des spéculations sur de possibles productions de Dr Dre dessus. Or par un concours de circonstances malheureuses et une mauvaise conjoncture, rien de tout cela n’est arrivé. Toutefois, Papoose aurait pu être le dernier à rêver que cet album existe un jour.

Lire la suite Papoose « The Nacirema Dream » @@½

Raekwon presents Ice Water « Polluted Water » @@@


Un frisson parcourt notre échine à la vue de cet album importé de New-York indécelable à la douane. Fraîchement déchargé sur les quais de Staten Island fin Août dernier, Raekwon a livré chez Babygrande Polluted Water, une cargaison de nouvelle came qu’il a produite avec ses dockers payés au black, la faction Ice Water (Stomach, Donnie Cash dit DC, Polite et Paulie Caskets aka PC), révélée sur Lex Diamond Story. Le Chef nous glisse avec sa tchatche habituelle qu’il place ses espoirs en ses quatre protégés qu’il supervise, mais avant de mettre cet opus sur les rails, il faut d’abord y plonger le nez pour goûter la marchandise.

Lire la suite Raekwon presents Ice Water « Polluted Water » @@@

Fat Joe « All or Nothing » @@@½


Au pays du Coca Cola et Mc Donald’s, des milk-shakes et pizzas taille XXL, il est normal de trouver pas mal de poids lourds, entendez par là des personnes en surcharge pondérale. Depuis la mort de son gr…and copain Big Pun début 2000, Fat Joe s’est curieusement mis à faire des albums lights, parlant de jalousie et de loyauté. Le rappeur latino du Bronx avait d’ailleurs serré la ceinture avec l’album des Terror Squad durant l’été 2004, sans jamais vraiment décoller.

Note: All or Nothing est le dernier album du gros Joe en maison de disque. Un bon disque mainstream dans son ensemble, qu’il tentera de perpétuer tant bien que mal par la suite. Plus en mal en fait.

Lire la suite Fat Joe « All or Nothing » @@@½

Nelly « Sweat »/ »Suit » @@½ x2


À une époque pas si lointaine, pour donner plus de prestige à leur discographie ou un tout un tas d’autres raisons, les rappeurs publiaient un double-album (2Pac, Biggie, E-40, Wu-Tang, Jay-Z, Nas…). Les Outkast, eux qui ne faisaient rien comme tout le monde, ont publié deux albums solo dans un même boîtier avec ‘Speakerboxxx & The Love Below’. Pour bien se faire remarquer des autres et sans doute répondre à des volontés commerciales, Nelly a décidé d’enfanter de « faux jumeaux » : ‘Sweat’ et ‘Suit’. On ne parlera donc pas d’un « d’album siamois » (le modèle classique), mais bel et bien de 3e et 4e disques. Vous avez donc sur la super offre promotionnelle, deux albums pour le prix de… deux ! Bref, avec Nelly c’est tout ou rien.

Lire la suite Nelly « Sweat »/ »Suit » @@½ x2