DMX « Grand Champ » @@@@


« Grand Champion » est un terme utilisé dans des combats clandestins de chiens. Il est attribué à celui qui gagne cinq matches d’affilée. Initialement intitulé This Is Not A Game, Dark Man X a préféré la définition citée ci-dessus pour nommer son cinquième opus, qui comme les quatre précédents, cartonnent généralement lors de leur sortie. DMX était donc de retour après le boudé The Great Drepression (3 millions de ventes quand même), gardant ce rythme d’un album par an, et prouvait qu’il était encore à la hauteur dans le rap game avec ce cinquième succès consécutif.

Avec son premier single « Where The Hood At » avec ces cuivres triomphants, dans le plus pûr style Ruff Ryder, il annonce la couleur: ça pue la rue, c’est du vrai rap hardcore qui a du chien. À la fin du morceau, il aboit « I’m the hood, I’m the streets…I’m in the hood all days ». Un bon son pour mettre le feu dans les soirées hip-hop, avec cette ambiance semblable au célèbre « X Gonna Give It To Ya » (qui figure en bonne place en bonus track au cas où ça ne suffisait pas). La même émotion dans le flow et les textes de X se répercute dans tout l’album avec plus de tension pour certains titres comme « Bring The Noise » et « Fuck Y’all » (sur un beat de Ron Browz). Jusqu’à même reprendre quelques rimes de « Up In Here » pour faire le refrain de « Rob All Night » servi par Rockwilder. Petite essoufflement ?

Le très bon « Dogs Out » (produite par un jeune Kanye West) ressasse encore les embrouilles avec Ja Rule de manière subliminale. On retrouve donc tout le chenil de DMX issus de sa structure Bloodline et Ruff Ryders sur « Untouchable » (Cross, Infa-Red, Drag-On, tous ensemble avec Mme Syleena Johnson et Tony Pizzarro, un des producteurs de 2Pac) ainsi que sur « We’re Back« , qui contient la First Lady Eve et la fine plume Jadakiss. Côté tueries, il faudra s’abonner aux featurings : le fidèle Swizz Beatz dans son plus pur style sur la bombe dancefloor « Get It On The Floor« . Il est l’auteur également de « A’Yo Kato » qui nous laissera nettement plus mitigé. A noter aussi sur « Shot Down » un featuring de sieur 50 Cent (et le californien Fredwreck aux manettes), et Cam’ron est aussi de la partie (« We Go Hard » produit par No I.D.). DMX se frotte le calbut’ une fois de plus au r&b avec la douce Monica (« Don’t Gotta Home« ). A la production, il reste encore pas mal de monde encore présent : DK Scratch et Dame Grease.

Grand Champ fut un des meilleurs albums de la fin d’année 2003, purement et simplement. Il a du chien, du mordant, du caractère. Probablement un des meilleurs solos de la carrière de DMX après It’s Dark and Hell is Hot. Reçu 5/5 par Def Jam, il quittera le label après des tensions naissantes avec le nouveau patron Jay-Z après une non-reconduction de son contrat. Fuck :/

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s