Archives du mot-clé J-Live

Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@


La petite structure indépendante Hipnott Records a eu la brillante petite idée de donner une suite à l’EP To: You de Von Pea produit par The Other Guys. Von Pea qui nous arrive de Brooklyn, vous le connaissez peut-être comme rappeur au sein du groupe Tanya Morgan dont le dernier album YGWY​$​4 est très discrètement sorti cet été. The Other Guys est un tandem de Washington que j’ai pu découvrir en 2014 avec leur premier essai Seeds of Ambition dont j’en garde un excellent souvenir. Les voilà tous les trois réunis à nouveau pour The Fiasco.

Lire la suite Von Pea & The Other Guys « The Fiasco » @@@@

L’Orange & Kool Keith « Time? Astonishing! » @@@½


Kool Keith est une légende, tout le monde le sait mais on ne le dit jamais assez. Ce rappeur quinqua capable de remplir une banque de sperme à lui tout seul et aux innombrables pseudonymes qui jalonné ses trente ans de carrière dans le rap a formé un couple avec le beatmaker L’Orange le temps d’un double-face en vinyle. Leur discographie commune sera dès lors ponctuée par ce Time? Astonishing! paru chez Mello Music Group cet été

Lire la suite L’Orange & Kool Keith « Time? Astonishing! » @@@½

Homeboy Sandman « Hallways » @@@@


On n’entend pas beaucoup parler de Homeboy Sandman mais quand on l’écoute rapper, c’est comme si on l’avait toujours connu. Comme un monsieur Tout-le-monde qui s’est dit un jour « tiens, et si je devenus un rappeur? ». Un rappeur aussi original que humble et très réfléchi, comme le montre Hallways, son second opus chez Stones Throw.

Lire la suite sur Now Playing

Cunninlynguists « Strange Journey Volume Three » @@@@½


SJV3

Cinq ans après les doux souvenirs des deux mixtapes Strange Journey parues en 2009, Deacon The Villain, Natty et Kno le ‘Primo emo’ (comme il se décrit sur sa bio Twitter) viennent nous embarquer sur la quatrième place libre de leur coupé rétrofuturiste équipé de l’intelligence artificielle Miley3000. En route sans tarder pour cette troisième escapade. « Oh, and try not to die ».

Lire la suite Cunninlynguists « Strange Journey Volume Three » @@@@½

Kid Tsunami « The Chase » @@@½


Producteur australien, Kid Tsunami a accosté au large de New-York pour signer chez Headbop Music, petit label distribué par Fat Beats aux US. Il est le signature de ce premier album, The Chase, figurant de nombreux vétérans du rap new-yorkais. Avis aux puristes et nostalgiques de l’âge d’or.

Lire la suite Kid Tsunami « The Chase » @@@½

M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½


M-Phazes fait partie de ces producteurs hip-hop underground très appréciés mais relativement méconnus par rapport à d’autres beatmakers comme Oddisee et Illmind. C’est pas faute d’avoir pourtant produit pour Masta Ace, Talib Kweli, Pharoahe Monch ou encore Edo G ces deux dernières années. D’où l’idée pour M-Phazes de montrer son savoir-faire avec des beats de son invention mais sous forme d’une mixtape, Phazed Out, mixée par DJ Rhettmatic.

Lire la suite M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½

A3C Volume 1 [double-CD] @@@½


La structure A3C a organisé durant le second week-end d’Octobre un festival Hip-Hop à Atlanta avec une impressionnante line-up. Histoire de marquer le coup, une compilation à leur nom et éditée chez iHipHop Distribution a vu le jour la semaine précédant cet événement. Et ce généreux premier volume double-CD est à la hauteur de l’événement, cumulant 45 morceaux exclusifs et tout autant d’invités venus de tous les horizons. La richesse du Hip-Hop en 2011 dans un boîtier.

Lire la suite A3C Volume 1 [double-CD] @@@½

J-Live « S.P.T.A. (Said Person of That Ability) » @@@@


J-Live, c’est le genre de passionné de hip-hop multi-casquettes qui a toujours sorti de très bons disques, que les gens qui le connaissent apprécient énormément, mais qui n’a pas la reconnaissance qu’il mérite. Alors je peux d’ores-et-déjà vous affirmer que son quatrième album S.P.T.A. (prononcez ‘spitta’, c’est fait pour), sera l’un des albums les plus ‘slept-on’ de 2011.

Lire la suite J-Live « S.P.T.A. (Said Person of That Ability) » @@@@

Dela « Change of Atmosphere » @@@@1/2


Ça fait beaucoup de bien de ressortir un vieil album rap de la bonne époque, que ce soit par nostalgie ou parce que le hip-hop, c’était mieux avant comme on entend souvent. Des fois, on se dit que ça serait bien d’écouter quelque chose de nouveau mais qui soit la réminiscence de cette époque de l’âge d’or pour se ‘détoxifier’ (ne cherchez pas ce mot dans le dico, c’est un néologisme) des polluants synthétiques dans la musique rap d’aujourd’hui. Je vous propose une cure avec Change of Atmosphere de Dela, enfin disponible sur le réseau français en licence sur le petit label PadBleM (qui a sorti les projets de MIL, Ed&Enz et bientôt BluMonk) et distribué par JustLikeVibes. Amoureux de l’esprit Native Tongues, bienvenue sur Atmosphere Airlines.

Lire la suite Dela « Change of Atmosphere » @@@@1/2

J-Live « Then What Happened » @@@@


Jean-Jacques Cadet était un individu ordinaire qui mènait une existence normale de fils d’immigrés haïtiens dans la banlieue de Brooklyn. Il est marié, père de trois enfants et enseignait l’Anglais dans des collèges du quartier. Dans une autre vie, il se surnomme J-Live et exerce sa passion de MC, DJ et producteur depuis 1995. Il a collaboré avec les plus grands producteurs (DJ Premier, Pete Rock, Prince Paul pour ne citer que les mythes vivants) et a sorti trois disques unanimement reconnus dans le milieu hip-hop underground (surtout The Best Part en 2001) et autant d’EP. Ce passe-temps prend le dessus sur sa carrière de prof, qu’il raccroche, il décide de déménager à Philadelphie, là où l’artiste hip-hop s’investit davantage dans la musique (en s’occupant notamment de son label Triple Threat Productions), jusqu’à cette signature chez la prestigieuse maison BBE Records en 2007. Il y sort un EP 6-titres, Reveal The Secret, et en Mai 2008 ce 4e LP, Then What Happened ? qui mérite toute notre attention. 

Lire la suite J-Live « Then What Happened » @@@@

Jazz Liberatorz « Clin d’Oeil » @@@@1/2


Depuis toujours, le Jazz, la génitrice de toutes les musiques afro-américaines et urbaines, a été l’une des principales matières premières du Hip Hop, et qui, grâce au sampling, a indirectement transmis sa richesse et son âme dans bon nombre de grands classiques de rap américain. Puis, quelques groupes de fusion Hip Hop/Jazz ont émergé, des MCs entourés de musiciens, comme The Roots, les précurseurs en la matière, puis Beat Assailant, The Procussions,… Et cette tendance s’est installée en France depuis quelques années déjà au travers du Nujazz avec le DJ Cam Quartet (Welcome to Soulshine), les Hocus Pocus évidemment (avec l’incontournable 73 Touches), Oxmo Puccino & The Jazzbastards (Lipopette Bar) et désormais les Jazz Liberatorz, cette formation originaire de Meaux Town composée de DJ Damage, DJ Dusty et Mahdi. Le trio se fait connaître à partir de 2003 en écoulant des maxis pour collaborations avec des artistes estampillés Stones Throw comme Aloe Blacc, Declaime et Wildchild notamment, avant de se lancer dans l’aventure du long format début 2008 avec ce Clin d’œil (Kif Records).

Lire la suite Jazz Liberatorz « Clin d’Oeil » @@@@1/2

DJ Jazzy Jeff « The Return of the Magnificient » @@@@


Il n’y a pas de rite particulier pour faire revenir le Hip Hop à la vie, il faut simplement de la bonne volonté et de la passion, de l’engouement. Tous les activistes de la première et dernière heure s’attèlent actuellement à la préparation d’une renaissance imminente, quitte à ce que les vétérans reculent leurs départs à la retraite. Ce qui est intriguant dans cette solidarité, c’est que le renouveau annoncé provient de l’ancienne génération de MCs et producteurs qui ont vécu le Golden Age, avec un but commun : revenir aux sources de notre musique, à ses fondements, au fond et à la forme. Parmi ces artisans du Hip Hop sur le retour, Jeff Townes, plus (mé)connu sous le nom de DJ Jazzy Jeff (de Jazzy Jeff & The Fresh Prince alias Will Smith), le confectionneur du merveilleux et immaculé The Magnificient, peut-être l’un des classiques hip-hop de la décennie 2000. Très attendue par les amateurs de Hip Hop, l’arrivée de sa suite, The Return of the Magnificient (BBE/Rapster Records), sonne comme une promesse, la garantie d’une satisfaction certaine.
Lire la suite DJ Jazzy Jeff « The Return of the Magnificient » @@@@

Wu-Tang meets the Indie Culture @@@@


Dreddy Krueger s’est inspiré du slogan de la firme Apple ce projet avec ‘Think Differently Music’, dont l’emblême est le signe du W aux couleurs arc-en-ciel. Le concept de ‘Wu-Tang Meets The Indie Culture’ est alléchant pour ne pas dire excitant et n’a rien d’une compilation anodine: associer des membres du Wu-Tang Clan, et autres affiliés du Wu, avec la crême des rappeurs undergrounds et indépendants pour en faire des combinaisons redoutables (comme ci-dessus sur le sondage), le tout sur des instrumentaux signés par le maître RZA et son disciple Mathematics. Bien que la majeure partie du Wu-Tang n’ait pas répondu présente (Raekwon, Method Man, Ghostface, Masta Killa et Inspectah Deck out), ce qui importe c’est de voir quel mélange de couleurs rendra le meilleur contraste.

Note: probablement le side-project le plus intéressant du Wu encore à ce jour.

Lire la suite Wu-Tang meets the Indie Culture @@@@

DJ Jazzy Jeff « The Magnificient » @@@@@©


2016 marque les vingts de deux institutions hip-hop indépendantes : Stones Throw et BBE Records. Pour cette rétrospective, c’est le label anglais, acronyme de Barely Breaking Even, qui nous intéresse. Outre l’édition de compilations et albums de funk en tout genre, BBE était, et demeure encore, un terrain de jeu pour les plus grands artisans du beat de la planète.

Jay Dee a/k/a J Dilla (Welcome To Detroit, The Shining), Pete Rock (Petestrumentals, Soul Survivor II…), DJ Jazzy Jeff (The Magnificient et sa suite), le dinosaure Marley Marl, DJ Spinna, le russe DJ Vadim, Nicolay (Here to There), Madlib (King of Wigflip en 2008), le français Clutch Player (si si, avec le très bon Atlantic Connections All-Stars) et même Will.I.Am ! quand il faisait encore des choses bien avec les Black Eyeds Peas (entendez par là, « avant Fergie »), etc. Tous ces individus ont pour point commun d’avoir transiét par BBE Records. D’autres albums ont marqué l’histoire du label, pas que des albums de beatmakers/producteurs, par exemple Connected, le premier album de Foreign Exchange, ou bien Then What Happened de J-Live.

Chronique écrite en Novembre 2016 pour Hip Hop Info France

Lire la suite DJ Jazzy Jeff « The Magnificient » @@@@@©