Archives du mot-clé A$AP Ferg

A$AP Mob « Cozy Tapes vol.2 : Too Cozy » @@@


Troisième assaut consécutif de la campagne AWGEST du A$AP Mob avec la suite des Cozy Tapes, ce volume 2 Too Cozy. A$AP Rocky, Ferg, Twelvyy, Ant, Nast et le reste de la bande -exception faite de Bari- tentent de tenir la barre en l’absence du très regretté A$AP Yams.

Lire la suite A$AP Mob « Cozy Tapes vol.2 : Too Cozy » @@@

A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½


Still Striving est la seconde frappe du collectif A$AP Mob ce mois d’aout après 12 d’A$AP Twelvyy sorti en début du mois. Et elle frappe très fort puisque cette nouvelle mixtape du ‘trap lord’ A$AP Ferg, «  »mixtape » » » (guillemets avec les doigts) pourtant publié en major.

Lire la suite A$AP Ferg « Still Striving » [mixtape] @@@½

A$AP Twelvyy « 12 » @@@½


Ce mois d’aout 2017, le crew de Harlem A$AP Mob compte lancer une triple threat avec, dans l’ordre chronologique, les débuts d’A$AP Twelvyy -qui nous intéresse dans cette chronique, la mixtape d’A$AP Ferg Still Striving et le volume 2 des Cozy Tapes avec tous les jeunes Lords. Avec 12, Twelvyy devient le troisième membre du A$AP Mob à lancer sa carrière solo, mais jamais loin de son équipe et de son état d’esprit.

Lire la suite A$AP Twelvyy « 12 » @@@½

A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@


Bon sang je me rappelle encore de ces dernières heures du mois d’aout 2012 que j’ai passé à écouter en boucle la mixtape Lords Never Worry du A$AP Mob. Qu’est-ce que j’en étais accro, c’est dingue quand j’y repense car la première tape du rookie A$AP Rocky Live.Love.ASAP m’avait fait ni chaud ni froid. Bizarrement j’en avais pas écrit de chronique alors que j’avais surkiffé sa race.

Lire la suite A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@

A$AP Ferg « ALWAYS STRIVE AND PROSPER » @@½


Trap Lord nous avait secoué la cervelle dans tous les sens avec son ambiance de mort typique des A$AP Mob. Avec une suite qui s’appelle ALWAYS STRIVE AND PROSPER (autrement dit la signification de leur fameux préfixe A$AP) et des extraits qui en jettent (le banger « New Level » avec Future et « Let It Bang » feat Schoolboy Q), on pouvait imaginer deux scénarios  : 1) une recette similaire au premier album en plus clinquant 2) un virage mainstream assumé quitte à perdre son âme, ou à l’inverse à en récupérer une moins maléfique. Devinez quelle suggestion A$AP Ferg a choisi.

Lire la suite A$AP Ferg « ALWAYS STRIVE AND PROSPER » @@½

N.O.R.E. « Drunk Uncle » @@@


*Toc toc* Qui c’est? Oh non… pas lui, pas Noreaga, le tonton alcoolo… Pffff le revoilà qui revient avec ses fonds de vieilles teilles-bou et morceaux rap démodés…

Lire la suite N.O.R.E. « Drunk Uncle » @@@

Sheek Louch « Silverback Gorilla 2 » @@@


Sheek Louch (The Lox/D-Block) sort chez Tommy Boy Records la suite de Silverback Gorilla, un album loin d’être le meilleur de sa discographie (After Taxes reste perché tout en haut). Après les suites, vous savez ce que c’est… Rares sont celles qui sont meilleures que les premiers volets.

Lire la suite Sheek Louch « Silverback Gorilla 2 » @@@

Troy Ave « Major Without a Deal » @½


Pour ses débuts avec New York City: The Album, on avait dit que pour premier album c’était OK. Troy Ave prend du galon et prépare une suite. Sauf que le freshmen XXL de la promo 2014 vient de se ridiculiser littéralement en public avec Major Without a Deal.

Lire la suite Troy Ave « Major Without a Deal » @½

The Alchemist and Oh No present « Welcome to Los Santos » @@@@


Il nous avait été informé au dernier trimestre 2014 que Mass Appeal (le label de Nas qui venait de sortir la bombe Run The Jewels 2) était en charge de sortir une compilation inspirée du blockbuster Grand Theft Auto V. C’était déjà grandiose. Alors si en plus ce sont les gangréneux Oh No et Alchemist qui se chargés de compiler des morceaux originaux pour Welcome to Los Santos, je vous laisse imaginer l’état d’excitation.

Lire la suite The Alchemist and Oh No present « Welcome to Los Santos » @@@@

B-Real x Dr GreenThumb « The Prescription » [mixtape] @@@½


Qu’est-ce qu’on peut faire de ses journées quand on s’appelle B-Real et qu’on est le frontman du légendaire groupe Cypress Hill? Faire des tournées, avoir sa propre émission de TV, défendre l’usage de la marijuana et sortir des mixtapes de temps à autre. Avec tout le flot de sorties digitales disponibles gratuitement ces dernières années, tout écouter devient quasiment impossible, ou alors finir noyé. Mais cela faisait longtemps qu’on n’avait pas entendu un projet solo de B-Real et cette mixtape The Prescription sous son alias Dr GreenThumb permet de voir si le vétéran est encore dans le coup. Et pour tuer le suspens rapidement : oui, il l’est.

Télécharger The Prescription sur Datpiff.com Lire la suite B-Real x Dr GreenThumb « The Prescription » [mixtape] @@@½

Big K.R.I.T. « Cadillactica » @@@@


Le natif du Mississippi a négocié avec brio le virage du second album nous dirigeant vers l’univers d’où il vient, Cadillactica. On peut d’ailleurs faire le parallèle entre ce passage et celui de Southernplayalisticadillacmuzik au classique ATLiens des Outkast. Il semblerait que le destin de Big K.R.I.T. soit en train de se réaliser.

Lire la suite Big K.R.I.T. « Cadillactica » @@@@

Onyx « #wakedafucup » (produced by the Snowgoons) @@@½


onyx wakedafucup

Fredro Starr, Sticky Fingaz et Sonny Seeza font leur grand retour, ce qui n’est pas pour nous déplaire. Le groupe hardcore du South Jamaïca dans le Queens revient aux affaires douze ans après Triggernometry avec Wakedafucup, un opus entièrement produit par l’équipe allemande des Snowgoons (qui avaient récemment produit le dernier album des M.O.P.). Et preuve que les Onyx sont bien entrés dans l’ère numérique, le titre de l’album est précédé d’un hashtag.

Lire la suite Onyx « #wakedafucup » (produced by the Snowgoons) @@@½

Kid Ink « My Own Lane » @@


kid ink own lane

Quand un rappeur vend des dizaines de milliers de disques en major et fait le buzz sans envahir l’espace par divers featurings, évidemment, on s’interroge, on se dit qu’il a un truc, ou qu’il y a un truc… Il est doué à ce point ? Il a vendu des singles catchys? On a raté l’ascension fulgurante d’un rookie plein de promesses? En gros, qu’a-t-il de spécial pour qu’il fasse parler de lui ?

Lire la suite sur Now Playing Mag →

A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@


A$AP Ferg a été indéniablement le rappeur le plus remarqué de l’excellente mixtape Lord$ Never Worry des A$AP Mob sortie Aout 2012. Un an après, avec entre temps le succès de leur fer de lance A$AP Rocky avec l’album Long.Live.ASAP en début d’année, Ferg est le second membre du groupe harlémite à se lancer dans l’aventure en major avec Trap Lord. Autant vous prévenir tout de suite, ce gaillard-là est bien moins lisse que les cheveux défrisés de Rocky.

Lire la suite A$AP Ferg « Trap Lord » @@@@

A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@


Sa mère l’a beau avoir prénommé Rakim, parce qu’elle était fan de Rakim le God MC, A$AP Rocky ne semble pas avoir les caractéristiques d’un rappeur Eastcoast proprement dit, hormis ses origines harlémites. Dès sa mixtape LiveLoveASAP qui l’a conduit à un deal de 3 millions de $ chez Sony, la notion de régionalisation a totalement disparu. Grills dorés, voix screwed and chopped, rythmiques d’inspirations texanes et nouvelle-orléannaises, du swag, Rocky et son A$AP Mob (A$AP pour ‘Always Strive And Prosper’) ont été principalement influencés par le rap des Etats du Sud. Sensation de l’année 2012, A$AP Rocky concrétise ce début d’année avec Long.Live.A$AP.

Lire la suite A$AP Rocky « LONG.LIVE.A$AP » [Deluxe Edition] @@@@