Dilated Peoples « Neighborhood Watch » @@@@


Sur la Westcoast, lorsqu’on ne fait pas du G Funk, il est très difficile de se faire entendre. Mis à part le récent succès des Black Eyes Peas (avec Fergie), la scène ‘leftcoast’ aspirant à un hip hop plus originel est comme son nom peut sous-entendre par un jeu de mot, laissée de côté. Pourtant elle est florissante, il suffit de penser aux Pharcyde, Jurassic 5, Living Legends, etc… Les Dilated People en font partie, et leur troisième album Neighborhood Watch revendique encore plus cette prise de position.

Chronique originale écrite en Avril 2004 revue en Novembre 2016

Un véritable parcours du combattant dont le trio Evidence, Iriscience et DJ Babu s’est affranchit avec morceau d’ouverture « Marathon » (produit par Alchemist). Le single ‘flûté’ « This Way » produit par et avec le jeune prodige Kanye West coupe un peu avec le style habituel des Dilated Peoples. Soit dit en passant, Kanye fait preuve une nouvelle fois d’une versatilité étonnante. Le très salace Devin The Dude pose sur le refrain de « Poisonous« , une réponse ou sorte d’alternative rap au « Toxic » de Britney Spears. Les joueurs de Playstation 2 ne devraient pas être surpris de retrouver « Who’s Who« , présent la bande son de l’excellent Need For Speed Underground.

Maintenant place à la poésie et à la quintessence lyricale. On savait les deux MC Evidence et Iriscience capables d’un discours politique sans contradiction, reflétant l’état actuel des choses aux US. Le solo d’Iriscience sur « Big Business » montre du doigt le côté paradoxal des intentions politiques du gouvernement Bush post-11 septembre, une bonne manière de nous ouvrir les yeux et le débat. Les événements récents inspirent toujours autant, et nos deux rappeurs ne manquent pas de donner leur avis sur « Love & War« . Outre Rakaa, Evidence et DJ Babu se permettent aussi des essais solos: le premier dans un égotrip sous forme d’histoire vraie (« Caffeine« ) et le DJ/producteur sur  « DJ Babu In Deep Concentration« , un clin d’oeil bien sûr à DJ Premier. C’est aussi l’occasion de remarquer le réel talent de beatmaker de Babu, en plus d’être très doué au scratch. Il signe d’ailleurs l’un des meilleur morceau de l’album : « Closed » Session avec la bande de potes Phil Da Agony, Planet Asia et Defari.

Pour résumer en une phrase, les Dilated Peoples continuent d’alimenter un hip hop très complet, pourtant sur un lieu qui géographiquement n’avait pas l’espace audiovisuel nécessaire pour le permettre il y a une dizaine d’années.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s