Archives du mot-clé Phil Da Agony

DEFARI « Rare Poise » @@@½


Prof d’histoire-géo le jour, MC la nuit, voilà la vie que mène Duane Johnson, à ne pas confondre avec son homonyme d’acteur bodybuildé. Vous connaissez certainement mieux ce californien sous le pseudo de DEFARI, pilier (de comptoir) du Likwit Crew, et proche des Dilated Peoples. Cela faisait dix années, oui dix ans au moins, depuis Street Music produit par Evidence, que le rappeur n’avait pas repris son activité nocturne. Cette fois, c’est plus indépendant que jamais, et même sans label mais toujours produit par Evidence, que Defari reprend le micro avec Rare Poise. Allez, on prend deux shots de ristrettos et on y va.

Lire la suite DEFARI « Rare Poise » @@@½

Blu « Good to be home » @@@½


blu-good-to-be-home

Cela faisait un bail que Blu n’avait pas sorti un projet solo, si on se base sur les premiers leaks de NoYork. C’est pourquoi le MC de couleur a mis les bouchées double avec Good to be Home (Nature Sounds). Vous avez bien lu : double ration de raps, de samples et de featurings.

Lire la suite Blu « Good to be home » @@@½

Durag Dynasty « 360 Waves » @@@½


Les ‘durag’ ce sont ces morceaux de tissu (synthétiques ou non) ou de vêtement souvent blancs ou noirs que l’on noue sur la tête. Plus qu’une mode, les durags font partie intégrante de la panoplie du dress code des rappeurs depuis plus de quinze ans. Durag Dynasty est le nom du collectif formé de Planet Asia et ses lieutenants de Gold Chain Military Killa Ben et Tri State, plus Alchemist qui campe le rôle de producteur de 360 Waves, ainsi que tous ceux qui portent des durag.

Lire la suite Durag Dynasty « 360 Waves » @@@½

Oh No « Ohnomite » @@@@


C’est une habitude depuis Exodus Into Unheard Rhythms, Oh No opte pour une solution économe pour conceptualiser ses albums : sampler une oeuvre spécifique ou le catalogue d’un artiste en particulier, ou alors des musiques provenant d’une région du globe bien précise. Pour ce nouvel exercice, Michael Jackson (de son vrai nom) a eu l’autorisation de fouiller la discothèque de Rudy Ray Moore, musicien et acteur afro-américain disparu en 2008, à qui l’on doit des films comme Dolemite, d’où le titre : Ohnomite.

Lire la suite Oh No « Ohnomite » @@@@

Planet Asia « Black Belt Theatre » @@@@


Je dois l’admettre, je ne suis pas très assidu quant aux sorties de Planet Asia. Le dernier album que j’ai écouté de lui avant ce Black Belt Theatre était le très très bon Pain Language avec DJ Muggs qui date de 2008. Il fait partie du cercle fermé des meilleurs lyricistes de la westcoast mais dont le principal défaut ne provient pas de lui mais des instrumentaux qui garnissent ses albums. Peut-être que si ses albums étaient mieux produits, le MC de Fresno talonnerait Evidence sur la scène Left Coast. Black Belt Theatre mise sur les featurings plutôt que les producteurs indie connus (deux prods d’Oh No, une de Khrysis) et pourtant, dire que j’aurai eu le malheur de passer à côté.

Lire la suite Planet Asia « Black Belt Theatre » @@@@

M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½


M-Phazes fait partie de ces producteurs hip-hop underground très appréciés mais relativement méconnus par rapport à d’autres beatmakers comme Oddisee et Illmind. C’est pas faute d’avoir pourtant produit pour Masta Ace, Talib Kweli, Pharoahe Monch ou encore Edo G ces deux dernières années. D’où l’idée pour M-Phazes de montrer son savoir-faire avec des beats de son invention mais sous forme d’une mixtape, Phazed Out, mixée par DJ Rhettmatic.

Lire la suite M-Phazes « Phazed Out » mixed by DJ Rhettmatic [mixtape] @@@½

Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@


Hé ben ça y est, nous y voilà au douzième et tout dernier numéro de Medicine Show de Madlib. Pour clore en beauté, le samplo-maniaque d’Oxnard nous a concocté pas mal de jolies surprises sous forme de remixes. Mais genre des remixes que personne n’aurait jamais pu imaginer, sauf lui bien entendu.

Lire la suite Madlib – Medicine Show #12 « Raw Medicine (Madlib Remixes) » @@@@

Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½


Vous pensiez que The Greatest Story Story Never Told de Saigon était l’un des disques de rap le plus anticipé après Detox? Ce n’est pas tout à fait vrai, c’était en oubliant Arms & Hammers du Strong Arm Steady dont les premières spéculations ont débuté en 2004. Les SAS sont alors menés par le MC Westcoast et présentateur de Pimp My Ride Xzibit, qui les expose sur son album Weapons of Mass Destruction.

Mais ne voyant aucun projet aboutir, Phil Da Agony, l’albinos Krondon et Mitchy Slick se séparent de Mr X to the Z en 2006. Il s’en est passé des choses depuis. En théorie ce devait être leur premier album, c’est en fait leur troisième (en suivant la chronologie de leur discographie en considérant le street-album Deep Hearted paru chez Nature Sounds en 2007). Et cet album n’aurait probablement pas vu le jour si Talib Kweli leur avait pas offert une seconde chance en signant le tiercé sur sa structure Blacksmith.

Lire la suite Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½

Strong Arm Steady « In Search of Stoney Jackson » @@@@


Ça y est, c’est fait : après six années d’attente, de spéculations, d’ajournements, de changements de configurations, de labels, les hip-hopeurs peuvent pousser un ‘ENFIN’ de soulagement. Bon manifestement ce n’était pas ce qui était prévu au départ. Alors qu’on s’impatientait au sujet de leur Arms & Hammer chez Black Smith (label de Talib Kweli), c’est un tout autre projet qui s’offre à nous, et très intéressant à première vue : un album entièrement produit par Madlib et publié chez Stones Throw. In Search of Stoney Jackson est le premier LP officiel des Strong Arm Steady.

Lire la suite Strong Arm Steady « In Search of Stoney Jackson » @@@@

Dilated Peoples « Neighborhood Watch » @@@@


Sur la Westcoast, lorsqu’on ne fait pas du G Funk, il est très difficile de se faire entendre. Mis à part le récent succès des Black Eyes Peas (avec Fergie), la scène ‘leftcoast’ aspirant à un hip hop plus originel est comme son nom peut sous-entendre par un jeu de mot, laissée de côté. Pourtant elle est florissante, il suffit de penser aux Pharcyde, Jurassic 5, Living Legends, etc… Les Dilated People en font partie, et leur troisième album Neighborhood Watch revendique encore plus cette prise de position.

Chronique originale écrite en Avril 2004 revue en Novembre 2016

Lire la suite Dilated Peoples « Neighborhood Watch » @@@@