2Pac « Until The End of Time » @@@@


La mort de 2Pac a longtemps été une grande énigme. Il y a de quoi rester subjugué : après un premier double album posthume ‘R U Still Down ? (Remember Me)‘ et ‘Still I Rise’ avec son posse les Outlawz, le mythe se perpétue avec ce second double-disque au titre énigmatique : ‘Until The End Of Time‘. Imaginez déjà le nombre d’heures passées en studio avant son décès! C’est évident que celà tient du record, et apparemment les fonds de tiroirs ou d’archives sont toujours florissants. Les fanatiques du saint homme sont aux anges, mais qu’en pense l’auditeur averti?

Rétrospective écrite en 2004


Premier point rassurant : la majorité de l’album est entre les manettes de ses producteurs attitrés de chez Death Row, Johnny J et QDIII, pour le respect d’une certaine authenticité, ainsi que Cold187Um (Above the Law). 2Pac était un visionnaire et beaucoup des chansons de cet album posthume épique en donnent raison. Au commencement, « Ballad Of A Dead Souljah » donne la couleur, certes glauque, mais tellement réelle, comme si Pac parlait d’outre-tombe. Un message toujours d’actualité, surtout quand il s’agit de s’en prendre à ses ennemis sur le vicelard « Fuck Friendz » (le « fuck Jay-Z » en a surpris plus d’un, moi y compris).

Impossible de rester insensible au morceau phare éponyme « Until The End Of Time » avec RL (du groupe r&b Next), chanson qui a fait office de single bien qu’en terme d’impact nous sommes loin du carton que fut « Changes« . Lettre ouverte aussi à l’enfant qu’il n’a jamais eu sur (« Letter 2 My Unborn » par les Trackmasters sur un sample de « Liberian Girl » de Michael Jackson), une dédicace à sa soeur sur (« Happy Home« ), le rêve d’une vie simple sur « Good Life« , craquage complet sur « All Out« , moment de mélancolie (« When Thugz Cry« ),… Comme à l’accoutumée, les Outlawz répondent à l’appel sur « Worldwide Mob Figgaz » et l’hymne ryder « Runnin on E« . DJ Quik remercie aussi le rappeur à sa façon en produisant l’excellent « Words 2 My 1st Born » avec la présence des Above The Law (les parrains non-officiels du G Funk). Autant de tracks qui donnent une existence et un vrai sens à ‘Until The End Of Times‘. Tupac Shakur revit.

On pourrait continuer la litanie en parlant des nombreuses collaborations avec K-Ci & Jojo, dont le très suggestif « Thug N U Thug N Me » et son remix. En parlant de remix, ceux-ci se comptent sur les doigts d’une main (« Nigga Nature« , « Let Em Have It« ,…). Bref, autant s’amuser à tenter de décrypter des messages cachés dans les textes de 2Pac plutôt que s’attarder sur du copier/coller. Avec un peu de recul, ce double disque est un peu comme le ‘All Eyez On Me‘ version posthume, sans les paillettes évidemment, et avec l’état d’esprit de ‘7th Day Theory‘ au niveau des textes. Le tout faisant un vrai album de Tupac Shakur, presqu’un immanquable.

Pour beaucoup, ‘Until The End Of Times‘ est considéré comme le meilleur opus de 2Pac à titre posthume (pléonasme). Le travail fourni par Johnny Jackson a permis de retrouver une fraicheur et surtout de donner la parole au mort. 2Pac a de quoi reposer en paix, et Afeni Shakur bien vivre de sa pension.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s