Archives du mot-clé OC

Apathy & O.C. « Perestroika » @@@½


D’après wikipedia, la « perestroika » est le nom donné aux réformes économiques et sociales menées par le président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev en Union soviétique. C’est également le nom de ce projet porté par deux légendes underground Apathy (Demigodz Crew, Army of the Pharoahs) et O.C. (D.I.T.C.), en mode agents du KGB. Attention à ce pétard venu du froid.

Lire la suite Apathy & O.C. « Perestroika » @@@½

Vinnie Paz « The Cornerstone of the Corner Store » @@@½


Ce vieux bougre de Vinnie Paz rempile avec The Cornerstone of the Corner Store, son troisième album en solo, quatre ans après God of the Serengeti. Assassin verbal, Dieu martial, maintenant le membre éminent des Jedi Mind Tricks et Army of Pharaohs vise un statut plus modeste et terre-à-terre, celui de simple spectateur de son coin de rue, du quotidien des quartiers de Philadelphie.

Lire la suite Vinnie Paz « The Cornerstone of the Corner Store » @@@½

D.I.T.C. « Sessions » @@@@


Entre le nouvel album des De La Soul paru fin aout et le grand retour inespéré du groupe culte A Tribe Called Quest est sorti de manière sensiblement moins triomphante le troisième album d’un collectif phare des années 90, D.I.T.C.. Les Diggin in the Crates avait tenté un come-back en 2008 avec The Movement, sans Fat Joe ni Diamond D, et qui n’a quasi aucun écho, comme si plus personne ne s’intéressait à eux après les avoir tant adulé à la fin des années 2000. Que Sessions ait ce même traitement ou pas ne changera rien à ce fait : l’album du crew new-yorkais est dehors quoi qu’il arrive.

Lire la suite D.I.T.C. « Sessions » @@@@

Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½


Il doit sûrement y avoir une place quelque part dans le top10 des rappeurs blancs pour notre membre honoraire de l’Army of Pharaohs Apathy. Rappeur et producteur qui plus est, de tout son cinquième album solo Headshakes with Snakes.

Lire la suite Apathy « Handshakes with Snakes » @@@½

DJ EFN « Another Time » @@@½


Roi de la mixtape de Miami (plus d’une quarantaine en 20 ans!), légende discrète de la culture hip-hop, DJ EFN s’offre, et nous offre, sa première compilation officielle sur CD, édité sur sa struscture Crazy Hood Productions. Les nostalgiques des compiles rap de DJ Clue, Tony Touch ou encore Statik Selektah vont rajeunir d’une grosse dizaine d’années au moins avec Another Time ! Le titre correspond tout à fait à l’esprit ‘back in the days’. Vu le nombre incalculable de connexions qu’il a tissé au fil des années, il y a foule sur ce projet qui concrétise l’ensemble d’une carrière bien remplie. Le genre de chronique où le name-dropping tombe tous les cinq mots en moyenne. Pour l’anecdote, c’est le graphiste Skam2 (Tribe Called Quest) qui a dessiné la pochette.

Lire la suite DJ EFN « Another Time » @@@½

Prince Po & Oh No « Animal Serum » @@@½


animalserum

On ne les compte plus, tellement la liste s’allonge, ces albums collaboratifs aussi intéressants que surprenants. Animal Serum (Wandering Worx) convie deux artistes hip-hop provenant de l’underground des côtés opposées, le rappeur du Queens Princo Po, second couteau des Organized Konfusion, et le producteur californien le génial Oh No. Curieux mélange qu’on a hâte de tester !

Lire la suite Prince Po & Oh No « Animal Serum » @@@½

Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@


Il y a plusieurs années, un beatmaker canadien a déposé l’ancre à la Mecque du Hip-Hop, New-York, pour baigner dans l’underground local. Au même moment, Rawkus ré-ouvre et cherche de nouveaux talents. Notre marin publie Port Authority en 2007 sur le label indépendant, en connexion avec une foule de sérieux compétiteurs du mic, confirmant deux choses : les responsables de Rawkus ont gardé leur ouïe fine et Marco Polo est p***** de producteur.

Lire la suite Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@

Kid Tsunami « The Chase » @@@½


Producteur australien, Kid Tsunami a accosté au large de New-York pour signer chez Headbop Music, petit label distribué par Fat Beats aux US. Il est le signature de ce premier album, The Chase, figurant de nombreux vétérans du rap new-yorkais. Avis aux puristes et nostalgiques de l’âge d’or.

Lire la suite Kid Tsunami « The Chase » @@@½

ILL Bill « The Grimy Awards » @@@½


William Braunstein alias ILL Bill vient d’éditer chez Fat Beats Records son troisième essai The Grimy Awards. L’ex-Non Phixion, actuellement membre de La Coka Nostra et moitié des Heavy Metal Kings, livre un volet très personnel qui compte sur la collaboration de vétérans du beats internationalement connus, à savoir Pete Rock, Primo, DJ Muggs, Large Pro, Ayatollah ou encore Psycho Les des Beatnuts. La lourderie au sens propre comme figuré.

Lire la suite ILL Bill « The Grimy Awards » @@@½

LUV NY @@@@


Rappelez-vous il y a quelques semaines, un communiqué sur le label indépendant 45 Apple fondé par A.G. (D.I.T.C.) et Ray West a été publié sur Now Playing, et il y a peu de temps, un teaser sur le projet Luv NY a été posté. Ça, c’était pour vous remettre dans le bain avant de vous parler dudit projet, réunissant une équipe de rappeurs vétérans : A.G. donc, OC, Kool Keith, Roc Marciano et d’autres intervenants comme Dave Dar, Bamboo Bros et Kurious.

Lire la chronique sur Now Playing →

Apollo Brown & OC « Trophies » @@@@½


Prenez un artisan du beat en provenance de la ville industrielle de Detroit et mettez-le avec une légende de l’underground new-yorkais: Apollo Brown, OC des D.I.T.C., voilà le tandem qui se trame derrière ce joyau 200% hip-hop qu’est Trophies. Décidément, Mello Music Group devient lentement mais sûrement un label très haute qualité.

Lire la suite Apollo Brown & OC « Trophies » @@@@½

Mello Music Group « Self Sacrifice » @@@@


Les initiales MMG ne signifient pas que Maybach Music Group, le label de Rozay, elles sont aussi celles de Mosley Music Group, label de Timbaland, et Mello Music Group, un label indépendant qui regroupe des membres du crew Low Budget et d’autres  jeunes MCs/producteurs très talentueux comme Georgia Ann Muldrow, Finale, Has-Lo, Sean Born, Apollo Brown. Self Sacrifice est la seconde compilation du label après Helpless Dreamer en 2010.

Lire la suite Mello Music Group « Self Sacrifice » @@@@

Blastah Beatz « Graduate Studies » @@@@


Blastah Beatz est un nom qui revient sporadiquement dans les crédits d’instrus de rappeurs américains. Il se fait connaître début 2009 en réalisant quelques instrumentaux pour Padded Room de Joe Budden, puis plus tard Kool G Rap et d’autres encore qui se retrouvent sur cet album Graduate Studies. Une des particularités de ce beatmaker repéré par Sha Money XL est qu’il est franco-portugais, mais ce n’est pas tout.

Lire la suite Blastah Beatz « Graduate Studies » @@@@

Murs x Ski Beatz « Love & Rockets vol.1: The Transformation » @@@@


Que ce soit en album solo, collaboratif ou au sein d’un super-groupe (Felt), chaque disque de Murs est l’occasion pour lui de développer un concept et varier de styles. Après s’être associé début 2011 au jeune producteur californien Terrace Martin, l’électron libre Murs s’est joint à Ski Beatz (Jay-Z, Camp Lo, Curren$y…) pour un contrat renouvelable avec The Transformation, premier volume de Love and Rockets. Ce projet fraîchement hip-hop est édité par la structure DD172/BluRoc appartenant à Damon Dash, un gage de qualité et de nouveauté connaissant son flair.

Lire la suite Murs x Ski Beatz « Love & Rockets vol.1: The Transformation » @@@@

DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@


Après GZA, Sick Jacken, Planet Asia, au tour de l’ex-Non Phixion et membre actif de la Coka Nostra Ill Bill de coopérer avec le Soul Assassin de Cypress Hill DJ Muggs sur ce très noir Kill Devil Hills. Affiché comme tel, rien que cette association a tout d’un truc soniquement hardcore underground, sans compter l’appui d’autres affiliés au casier chargé venus leur prêter main forte comme Vinnie Paz, Sick Jacken, Everlast, B-Real, Sean Price et même le chef Raekwon. A nous, ceux qui vénérons ce rap ténébreux, que le Diable nous emporte !

Lire la suite DJ Muggs & Ill Bill « Kill Devil Hills » @@@@