Archives du mot-clé Miguel

Various artists « The Hamilton Mixtape » @@@@


Je voudrai vous parler de The Hamilton Mixtape parce qu’il y a pas mal de choses à en dire et fait beaucoup parler Outre-Atlantique. Pour témoigner de l’emballement autour de ce projet, il faut d’abord comprendre son origine : la comédie musicale Hamilton. Lin-Manuel Miranda, qui est à l’origine du score et cette mixtape, joue le rôle deAlexander Hamilton. La pièce inspirée de la biographie de cet homme d’état qui a vécu l’Amérique du XVIIIe siècle, et best-seller accessoirement, a connu un franc succès depuis les premières représentations en Février 2015 à Broadway, mais la conception de cette mixtape qui a inspiré ce spectacle a démarré bien avant, en 2009.

Lire la suite Various artists « The Hamilton Mixtape » @@@@

French Montana « MC4 » @@@½


Le 14 Octobre 2016 devait sortir normalement officiellement, MC4 de French Montana, après un report de deux mois depuis celle de la sortie initiale prévue le 19 Aout dernier. Et finalement, décision a été prise d’annuler sa sortie. Hein?!? Dans ce rebondissement pas trop cool, French a presque réinventé le bootleg, vous savez ces copies vendues sous le manteau.

Lire la suite French Montana « MC4 » @@@½

« The Get Down : The Original Soundtrack » [Deluxe Edition] @@@@


The Get Down est la série musicale du moment sur Netflix. Cette première saison de 6 épisodes se situant dans le Bronx des années 70, durant cette période charnière entre le disco et le hip-hop, a naturellement droit à sa soundtrack, avec du neuf et de l’ancien, de la quantité et de la qualité.

Lire la suite « The Get Down : The Original Soundtrack » [Deluxe Edition] @@@@

ScHoolboy Q « Blank Face LP » @@@@


Parmi les Black Hippy, il y a d’abord Kendrick Lamar, l’intello de Compton et protégé de Dr Dre, celui qui tire le groupe, le label TDE et le rap tout entier vers le Haut; Jay Rock, le tHug pur jus originaire de Watts qui démarre ses couplets sans vaseline; Ab-Soul, le poète emo-street de Carson cacHé derrière des verres à la Eazy-E; et enfin l’Homme au bob, la personnalité qui nous intéresse particulièrement ici, ScHoolboy Q, le bandit carburant à la lean qui nous vient de Hoover Street.

Lire la suite sur SURL Mag →

Disclosure « Caracal » @@@@


La date de sortie de Caracal des Disclosure était entourée en rouge sur beaucoup de calendriers. De l’underground à la surface avec Settle, les gratte-ciels avec ce second album?

Lire la suite Disclosure « Caracal » @@@@

Mac Miller « GO:OD AM » @@@@


On va commencer par un paragraphe d’intro ma Foi classique. Fort d’un succès majeur en indépendant avec Blue Slide Park et Watching Movies With The Sound Off chez Rostrum,  Mac Miller est passé en major en signant chez Warner un deal de 10 millions de dollar (d’après la rumeur) pour ouvrir son label REMember Music. From the bottom… maintenant le revoilà après un an de silence radio depuis sa mixtape Faces avec son troisième LP GO:OD AM. C’est là qu’il faut cliquer pour lire la suite si vous naviguez depuis le site.

Lire la suite Mac Miller « GO:OD AM » @@@@

A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@


Alors, que je vous explique un truc derrière le nom de ce second album en major. Le nom ‘gouvernemental’ d’A$AP Rocky est Rakim Mayers, appelé ainsi car sa mère est une fan du rappeur Rakim. Le surnom de Rakim (celui sans Eric B) était Rakim Allah, le God MC. ALLA, c’est ce qui ce qu’on obtient en contact At.Long.Last.ASAP. Voilà pour la démonstration. Plus sérieusement, cette pochette rend hommage à l’ami A$AP Yams, subitement disparu au début d’année, avec cette tache de vin caractéristique dessinée sur la joue.

Lire la suite A$AP Rocky « At.Long.Last.ASAP » @@@

Ludacris « Ludaversal » @@@@


Cinq ans que Ludacris n’avait pas sorti d’album, le rappeur d’Atlanta nous avait laissé sur le souvenir du très moyen Battle of the Sexes. Une carrière qu’il a mise entre parenthèses au profit de sa carrière d’acteur, catapultée grâce à la franchise Fast & Furious, dont la sortie du 7e volet Furious 7 coïncide avec celle de ce 9e album Ludaversal. Voilà Chris Bridges maintenant face à un gros défi : le come-back.

Lire la suite Ludacris « Ludaversal » @@@@

Ludacris « Burning Bridges » [EP] @@@@


Ça faisait un bail ! Depuis sa très grosse mixtape Back to the First Time en 2011, ça commençait à dater. Luda a préféré mettre sa carrière de rappeur entre parenthèse pour se consacrer au cinéma, tournant deux épisodes de la saga Fast & Furious, notamment l’attendu Furious 7. On a presque failli le perdre avec son single « Rest of my Life » avec Usher et produit par… David Guetta, dans cette sombre période durant laquelle la fièvre EDM avait contaminé le rap et le r&b. Ludacris nous a fait patienter et le moment est venu pour lui de revenir au rap, avec sa série de freestyle « Ludaverses » comme amuse-bouches et cet EP Burning Bridges pour apéritif en attendant le plat de résistance Ludaversal le 31 Mars 2015.

Lire la suite Ludacris « Burning Bridges » [EP] @@@@

Mariah Carey « Me. I am Mariah… The Elusive Chanteuse » [deluxe] @@@½


mariah-carey-me-mariah-elusive-chanteuse

Au début, quand j’ai lu le titre de l’album, j’ai bien ri. Wow, princesse Mariah, la chanteuse (sic) fugitive et insaisissable… Et l’abus de Photoshop qui lui fait gagner au moins six tailles et vingt ans on en parle? J’ai comme l’impression que ça fait la 3e chronique de Mme Carey-Cannon où je démarre par la même introduction, c’en devient problématique.

Lire la suite Mariah Carey « Me. I am Mariah… The Elusive Chanteuse » [deluxe] @@@½

BEYONCÉ (éponyme) @@@@


beyonce eponyme

C’était le vendredi 13 décembre 2013. J’arrive au boulot, normal, je checke mes e-mails, jauge la masse de travail de la journée et profite de ma pause-café pour fureter sur le réseau à l’oiseau bleu. Et là, je débarque au beau milieu d’un ouragan de messages de gens déclarant partout sur la planète que le nouvel album de Beyoncé est sorti sans prévenir sur iTunes durant la nuit, dans un package contenant un extrait vidéo par chanson. C’était un vendredi 13 qui restera gravé dans les mémoires de l’industrie du disque, et du marketing.

Lire la suite BEYONCÉ (éponyme) @@@@

Janelle Monae « The Electric Lady » @@@@½


Suite IV et Suite V du fabuleux destin de Janelle Monae. De Archandroïd, cette femme programmée génétiquement par le divin pour créer la meilleure musique qui soi et la répandre sur notre planète s’est épanouie en Electric Lady. Autant dire d’entrée qu’on parle de l’album soul/r&b féminin de l’année.

Lire la suite Janelle Monae « The Electric Lady » @@@@½

Big Sean « Hall of Fame » (deluxe edition) @@


Finally Famous, le premier album de Big Sean, j’en avais conclu qu’il était léger, pas désagréable, ni fameux, avec pour note un gentil @@@ sans trop entrer dans les détails… Est-ce que le rappeur de Detroit signé chez G.O.O.D. Music a progressé sur ce Hall of Fame ? Nan, c’est carrément l’inverse. Et il s’étonne qu’on ne le considère pas comme un top rappeur? Laissez-moi rire!

Lire la suite Big Sean « Hall of Fame » (deluxe edition) @@

J.Cole « Born Sinner » (deluxe) @@@½


Après un premier album encourageant et sérieux néanmoins manquant de magnétisme et de relief, le jeune J.Cole tente de nous surprendre avec Born Sinner. Le second album est une étape importante dans la carrière d’un artiste comme chacun sait mais il ne fait aucun doute que le poulain de Jay-Z possédait les ressources pour faire encore mieux et continuer son bonhomme de chemin. Le premier artiste formé par l’écurie Roc Nation n’a plus rien d’un rookie désormais.

Lire la suite sur Now Playing Mag →

Talib Kweli « Prisoner of Conscious » @@@½


Attendu de longue date, bien avant même Gutter Rainbow, Prisoner of Conscious (le -ness a disparu entre temps) devait être une nouvelle pierre angulaire dans la discographie de Talib Kweli. Ambitieux sur le papier, le très réputé MC de Brooklyn nous dévoile finalement un 5e album prévisible, de qualité, mais prévisible.

Lire la suite Talib Kweli « Prisoner of Conscious » @@@½