Archives du mot-clé Max B

French Montana « Jungle Rules » @@@


Il fallait vite que French Montana se remette en selle après le faux-départ de MC4 qui s’est produit à la rentrée 2016. Quelle affaire ! Tout ça pour au bout du compte refinir sous forme de mixtape… comme tous les autres projets de la série Mac & Cheese en fin de compte (relire la chronique pour la piqûre de rappel). Karim Karbouche, le Bad Boy marocain qui dit allo à des liasses de dollars, revient rattraper le temps et l’argent perdu avec Jungle Rules, son second album solo donc.

Lire la suite French Montana « Jungle Rules » @@@

French Montana « MC4 » @@@½


Le 14 Octobre 2016 devait sortir normalement officiellement, MC4 de French Montana, après un report de deux mois depuis celle de la sortie initiale prévue le 19 Aout dernier. Et finalement, décision a été prise d’annuler sa sortie. Hein?!? Dans ce rebondissement pas trop cool, French a presque réinventé le bootleg, vous savez ces copies vendues sous le manteau.

Lire la suite French Montana « MC4 » @@@½

Kanye West « The Life of Pablo » @@@½


Je veux vous parler du plus grand artiste rap de tous les temps, d’un album magnifique, de l’oeuvre de toute une vie, le pinacle d’une carrière, l’achèvement ultime après la construction d’une famille avec une femme vertueuse, de quelque chose d’absolument grandiose, qui fait battre notre coeur.
Ce n’est pas du tout l’objet de cette chronique.
Non en vrai, je vais plutôt parler d’un album conçu dans la précipitation dont on pouvait suivre les étapes de ce puzzle comme un programme de Twitter-réalité, et dont l’auteur est un homme avec un immense trou noir entre les fesses et un melon capable de provoquer une éclipse solaire, tout ça pour au final faire la quête pour les Illuminatis.

Lire la suite Kanye West « The Life of Pablo » @@@½

French Montana « Excuse My French » @@


Avant même d’écrire quoique ce soit: la note, évidente (voire préméditée) de ma part penseront aussi bien les lecteurs assidus que les quelques détracteurs… J’ai tout de même pris la peine de l’écouter, deux fois, cet album qui au bout d’une série interminable de mixtapes en « cheese » ou en « coke » et d’apparitions en featurings sur les albums du moment concrétise le fabuleux destin de Karim Kharbouch, dit French Montana, rappeur originaire du Maroc et découvert par Max B. Attendu depuis belle lurette Excuse My French, sorti conjointement chez Bad Boy Records et Maybach Music Group, est un disque qui plaira à qui ça plaira.

Lire la suite French Montana « Excuse My French » @@

Pete Rock « NY’s Finest » @@@


Rien qu’avec un titre comme NY’s Finest (Nature Sounds), une liste de featurings alléchante et cette pochette typée Blaxploitation (inspirée de celle de Hell de James Brown), beaucoup de puristes attendaient de pied ferme un retour en bonne et due forme de Pete Rock, tel un messie venant raviver la flamme du Hip Hop (dira-t-on d’un air théâtral). « New-York n’a pas eu un album comme ça depuis trop longtemps », avait-il déclaré sur cette prometteuse sortie. Mais à l’arrivée, nos espérances s’ébranlent : c’est la désillusion, la magie s’est comme dissipée…

Lire la suite Pete Rock « NY’s Finest » @@@

Styles P « Super Gangster (Extraordinary Gentleman) » @@1/2


Le délai de sortie moult fois rallongé de Time Is Money (près d’un an après son annonce) n’a pas permis à cet album de chatouiller les six chiffres chez Nielsen-Soundscan, la maison de comptabilité de l’ogre Interscope. Voyez-là l’exemple type de la technique de licenciement du grand manitou Jimmy Iovine (l’équivalent américain de Pascal Nègre et Laurent Bouneau en une personne) et son conseiller artistique 50 Cent. Tant pis, comme son confrère Sheek Louch, il aborde une carrière en indépendant chez l’indépendant Koch Records avec à la clé un 3e album au titre vendeur, Super Gangster (Extraordinary Gentleman), évoquant une suite logique de son premier album nommé A Gangster and a Gentleman. Est-ce le cas du contenu ? Vous le saurez soit en l’écoutant, soit en lisant prudemment les lignes qui vont suivre.

Lire la suite Styles P « Super Gangster (Extraordinary Gentleman) » @@1/2

Cam’Ron « Killa Season » @@@


Fâché des maigres score de vente de ‘Purple Haze’ (pourtant disque d’or) et de la promotion un peu marinée depuis que Roc A Fella a splitté chez Def Jam l’année dernière, Cam’Ron n’était pas content: il a claqué la porte au nez de Dame Dash, fait un bras d’honneur à Jay-Z et s’est tiré aussi sec trouver asile sur Asylum Records (filiale de Warner). Il en a même oublié Juelz Santana chez Def Jam. Après une brève apparition sur la mixtape ‘More Than Music Vol.1’, le leader des Diplomats a bien fait savoir ses ressentiments envers son ancien patron du ROC, avec des vieilles attaques et diss-tracks (dont « Wet Wipes » produit par The Alchemist) à vocation pûrement lucrative. Entre nous, il fallait s’y attendre depuis le temps.

Mais les spots ne sont pas braqués sur lui, du moins pas autant qu’il ne l’espérait, d’autant plus que Jayhova n’est pas entré dans son jeu. Il faut savoir que maintenant les beefs commencent à ne plus faire vraiment recette et Cam’Ron a accusé le contre-coup. En addition, les rumeurs de mésententes au sein des Dipset n’arrangent pas vraiment les choses en sa faveur depuis que les artistes en violet sont un peu éparpillés sur différents labels maintenant. Voilà un peu le contexte de la sortie presqu’anonyme, en France du moins, de ‘Killa Season’, le 5e album de Cam.

Lire la suite Cam’Ron « Killa Season » @@@

Jim Jones « Harlem – Diary of a Summer » @@@½


On ne payait pas cher de la peau du CEO des Diplomats, Jim ‘Capo’ Jones. Et pourtant, son premier essai ‘On My Way To Church’ a finalement convaincu la critique. Même si Jim Jones est un des moins bon rappeur parmi les Dipset Diplomats, il a réussi à prouver qu’on pouvait passer du business à la musique. Un an après, sort ‘Harlem’ sous-titré ‘Diary Of A Summer’ toujours chez Koch Records. Avec ce 2nd album, Jimmy confirme.

Note : il était sympa ce skeud non?

Lire la suite Jim Jones « Harlem – Diary of a Summer » @@@½