Archives du mot-clé B.o.B.

T.I. « US or ELSE: Letter to the System » @@@½


Celui qui s’était autrefois couronné King of the South a continué son jeu des chaises musicales. Après sa pige chez Columbia avec le pas terrible Paperwork (co-produit par un Pharrell Williams hors du coup) et un EP Da Nic’ chez Empire Distribution (sous son autre pseudo Tip), son altesse sérénissime T.I. a finalement entériné un deal avec Roc Nation, la compagnie du richissime Jay-Z. La tournure des événements est devenue plus intéressante lorsqu’il s’est engagé en politique, d’une certaine manière, avec un nouvel EP US or ELSE à la rentrée 2016, prenant la parole en tant qu’artiste en faveur du mouvement Black Lives Matter. Sa version longue est sortie sans annonce à la fin de l’année, en digital uniquement (pour le moment).

Lire la suite T.I. « US or ELSE: Letter to the System » @@@½

Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@


Voici la suite que personne n’attendait de Son of a Pimp qui a fait connaître il y a onze ans ce cher Mistah FAB comme un représentant majeur de la Bay Area, mais sans doute que certains se rappellent mieux de notre ballplayer son Baydestrian en 2007 en plein boom du mouvement Hyphy. Depuis le rappeur d’Oakland n’a pas quitté le milieu, proposant sur le marché local plusieurs mixtapes par an pour ne pas perdre la main, et finalement nous sommes heureux de son retour sur les devants de la scène. Il arrive des come-backs comme ça qui font bien plaisir, et celui-ci est particulièrement réussi, un vrai festival vu la pléthore de guests et plus d’1h20 de musique.

Lire la suite Mistah F.A.B. « Son of a Pimp, part 2 » @@@@

Donnie Trumpet & The Social Experiment (Chance the Rapper) « Surf » @@@@½


Chance the Rapper, ou le nouvel exemple de liberté créative et d’indépendance. Après l’énorme plébiscite de sa mixtape gratuite Acid Rap, au point que des icônes comme Madonna le sollicitent, le rappeur de Chicago est resté insensible aux sirènes de l’industrie du disque pour rester auto-entrepreneur en quelque sorte. Faire ce qu’on a envie, de la bonne musique, c’est son objectif et il l’atteint avec ce nouveau projet Surf, une véritable réussite sur de nombreux aspects.

Lire la suite Donnie Trumpet & The Social Experiment (Chance the Rapper) « Surf » @@@@½

Jodeci « The Past, The Present, The Future » @@@@


Entre les come-back D’Angelo et Dr Dre, il y a eu celui plus discret mais ô combien attendu, celui des Jodeci printemps dernier. Pardon d’avoir réagit si tard, j’ai sans doute eu du mal à y croire. Halala les Jodeci qui reviennent vingt années après The Show The Afterparty The Hotel ! C’était il y a une génération. Paie ton coup de vieux.

Lire la suite Jodeci « The Past, The Present, The Future » @@@@

Joell Ortiz « House Slippers » @@@½


Personne n’a oublié l’immense déception qu’était le second et pénible album de Slaughterhouse. Ou comment Eminem a fait de ce super-quatuor rap un groupe « hip-pop » inintéressant. Les aventures solos qui ont suivi n’ont pas été fameuses, on pense au pas fameux No Love Lost de Joe Budden et l’invisible Apex Predator de Crooked I qui n’a même pas vendu 1000 exemplaires à sa sortie. Alors quand on a vu la pochette de House Slippers de Joell Ortiz avec son graphiste payé 10$, ça paraissait mal engagé pour lui.

Lire la suite Joell Ortiz « House Slippers » @@@½

B.o.B « Underground Luxury » @@½


bob underground luxury

B.o.B a sorti son 3e album Underground Luxury le jour de mon 30e anniversaire. Coïncidence ? Oui, un malheureux hasard du calendrier. Malgré tout, j’ai tué un peu mon temps libre à jeter une oreille sur cet album du rappeur vedette de Grand Hustle qui s’avère être très très com…mun? …mercial? Comment dire…

Lire la suite B.o.B « Underground Luxury » @@½

Tech N9ne « Something Else » (all access edition) @@@@½


2012 n’a pas été une année de tout repos pour Tech N9ne : une tournée partout dans le monde (faisant étape par Lyon et Paris) et pas moins de trois EP très bien cotés (Klusterfuk, E.B.A.H. et Boiling Point). Fatigué le rappeur de retour à Kansas City ? Diable non ! Il pète la forme ! A 41 ans, il sort un treizième album qui carbure du feu de Dieu.

Lire la suite Tech N9ne « Something Else » (all access edition) @@@@½

Big Boi « Vicious Lies and Dangerous Rumors » [Deluxe Edition] @@@@


Même quand il est question d’un album solo d’un membres des Outkast, c’est toujours la même question qui revient: qu’est-ce qu’on va découvrir dans ce nouvel album? Jusqu’où va-t-il nous emmener? Le sujet, Big Boi, avec son troisième opus Vicious Lies and Dangerous Rumors. Les gens n’étaient pas prêts.

Lire la suite Big Boi « Vicious Lies and Dangerous Rumors » [Deluxe Edition] @@@@

DJ Drama « Quality Street Music » @@@


La pensée qui me vient inévitablement en tête pour un ventre comme moi en lisant « quality street » est cette boîte de friandises au chocolat, caramel, ganaches… Désolé c’est plus fort que moi mais pas si hors sujet si on prend la chose métaphoriquement. Alors on va tester les friandises de la quatrième boîte Quality Street Music de DJ Drama.

Lire la suite DJ Drama « Quality Street Music » @@@

Slaughterhouse « welcome to: Our House » @@@


Quand les Slaughterhouse ont signé chez Shady Records en 2011, on s’était dit que c’était mérité pour Joell Ortiz, Joe Budden, Royce Da 5’9 et Crooked I, qu’ils ont enfin obtenu reconnaissance. C’était une très bonne nouvelle pour eux et aussi pour Eminem, qui après le démantèlement des D12, signe un super-groupe au potentiel inexploité. La question était de savoir comment il allait être exploité sur Welcome to our House.

Lire la suite Slaughterhouse « welcome to: Our House » @@@

B.o.B. « Strange Clouds » @@@


Grâce à ses premières aventures, B.o.B. est devenu la poule aux oeufs d’or de Grand Hustle, le label du trappeur sudiste T.I.. Il réitère sans trop de prise de risque sa formule pop progressive à base de rap pour cet album sophomore Strange Clouds, à la nuance près qu’il tait son double Bobby Ray.

Lire la suite B.o.B. « Strange Clouds » @@@

DJ Drama « Third Power » @@½


Third Power est logiquement le troisième album-compilation de la discographie de DJ Drama. Le DJ officiel de Grand Hustle Records a rassemblé pas moins d’une douzaine de vraies nouveautés, en mettant l’accent sur les jeunes qui montent et les valeurs sûres qui buzzent. Mais cela suffira-t-il a faire de l’ombre au pacha DJ Khaled ?

Lire la suite DJ Drama « Third Power » @@½

DJ Khaled « We The Best Forever » @½


Rentrons dans le (gros) tas. We The Best Forever est un concentré hautement toxique de ses quatre précédents LP : même format douze-titres, mêmes hitmakers, les mêmes featurings qui reviennent, idem pour les thèmes (hood, succès et tout le toutim), quelques nouveaux noms en plus et Khaled ne produit aucun instru.

Et le plus dingue, c’est que le style demeure invariable. On a l’impression d’entendre le même disque qui ressemblait au disque précédent, qui lui-même ressemblait au disque précédent, qui lui-même aussi ressemblait au disque précédent, etc… c’est pas compliqué d’entuber les gens en faisait du copier/coller, il suffit simplement de mettre une autre cover. D’ailleurs, la pochette ressemble étrangement à celle de L’Palais de Justice de Freeman. Je dis ça, je dis rien… Bref, rien n’a changé, sauf son label qui s’appelle Cash Money Records maintenant.

Lire la suite DJ Khaled « We The Best Forever » @½

Slim Thug « Tha Thug Show » @@@


A mesure d’observations parfois anodines de ce qui se passe dans le rap game, j’ai fini par échafauder une drôle de théorie, selon laquelle les rappeurs qui rasent leurs dreads perdent en créativité. Comme tout processus scientifique, cette théorie demande une démonstration et un échantillon d’individus représentatifs. Pour l’instant, j’ai évalué deux exemples concrets : Busta Rhymes a perdu de sa folie depuis The Big Bang, et Ludacris sa loufoquerie à partir de Release Therapy. Maintenant que Slim Thug s’est lui aussi coupé les dreads, vérifions cette théorie hasardeuse avec Tha Thug Show.

Lire la suite Slim Thug « Tha Thug Show » @@@

Quincy Jones « Q: Soul Bossa Nostra » @@@½


Une Légende Vivante, avec majuscules s’il-vous-plaît. Faut-il présenter encore cet éminent jazzman au nombre incalculable de standards de la Soul et qui a produit Thriller de Michael Jackson, l’album le plus vendu de la galaxie ? Sinon questionnez vos parents ou grand-parents, ils doivent en connaître un rayon sur ce grand monsieur de la black music. Revenu dans le fil de l’actualité depuis la disparition de Michael Jackson, Quincy Jones sort cette compilation Soul Bossa Nostra qui revisite un échantillon de ses classiques par divers artistes urbains contemporains.

Lire la suite Quincy Jones « Q: Soul Bossa Nostra » @@@½