Archives du mot-clé Blacksmith

Vince Staples « Big Fish Theory » @@@@


Après avoir mis le feu à la baraque avec l’EP Hell Can Wait, le jeune Vince Staples est revenu l’été 2015 pour évoquer dans une chaleur étouffante les souvenirs de la période estivale de 2006 (Summertime ’06). Le mois de juin caniculaire était un prélude pour nous préparer au retour de notre pompier-pyromane de Long Beach avec un des albums de cet été 2017, Big Fish Theory (ARTium Recordings/Black Smith/Def Jam). Mais pas très rap « rap » comme vous pourrez l’entendre, encore moins westcoast, le rappeur a négocié le virage du second album en driftant sur la voie de l’électro.

Lire la suite Vince Staples « Big Fish Theory » @@@@

Vince Staples « Hell Can Wait » [EP] @@@@


Vince Staples est un rappeur que tout le monde s’arrache. Anciennement affilié au collectif Odd Future, le talent de ce jeune californien affiché sur mixtape a tapé dans l’oreille de Talib Kweli, le producteur No I.D. et les dirigeants de Def Jam. Du coup, il est signé à la fois sur Blacksmith, ARTium Recordings et le label trentenaire, tant qu’à faire.

Cette fois c’est le début des choses sérieuses pour Vince. Laissant de côté les cassettes digitales et les featurings à droite à gauche pour Earl Sweatshirt (sur Doris) ou Common (le single « Kingdom« ), il franchit une étape intermédiaire, entre une mixtape et un premier album, avec cet EP Hell Can Wait soutenu physiquement par Def Jam Recordings.

Lire la suite Vince Staples « Hell Can Wait » [EP] @@@@

Idle Warship « Habits of the Heart » @@@@


Idle Warship est la formulation d’une équation multiple. Les artistes en présence : le rappeur Talib Kweli + la chanteuse de Philadelphie Res – Graph Nobel, qui avait activement participé sur la mixtape Party Robot parue en 2009. Musicalement, l’équation serait la suivante : electro-hop x (pop + rock + funk + musique latine). Le produit de ce résultat donne Habits of the Heart.

Lire la suite Idle Warship « Habits of the Heart » @@@@

Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½


Vous pensiez que The Greatest Story Story Never Told de Saigon était l’un des disques de rap le plus anticipé après Detox? Ce n’est pas tout à fait vrai, c’était en oubliant Arms & Hammers du Strong Arm Steady dont les premières spéculations ont débuté en 2004. Les SAS sont alors menés par le MC Westcoast et présentateur de Pimp My Ride Xzibit, qui les expose sur son album Weapons of Mass Destruction.

Mais ne voyant aucun projet aboutir, Phil Da Agony, l’albinos Krondon et Mitchy Slick se séparent de Mr X to the Z en 2006. Il s’en est passé des choses depuis. En théorie ce devait être leur premier album, c’est en fait leur troisième (en suivant la chronologie de leur discographie en considérant le street-album Deep Hearted paru chez Nature Sounds en 2007). Et cet album n’aurait probablement pas vu le jour si Talib Kweli leur avait pas offert une seconde chance en signant le tiercé sur sa structure Blacksmith.

Lire la suite Strong Arm Steady « Arms & Hammers » @@@½

Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@


Cette sortie n’en a pas l’air mais Gutter Rainbows est un mini-événement en soi. Ce quatrième album de Talib Kweli marque une étape importante dans sa carrière : il s’agit de son premier solo officiel publié en indépendant (Talib est normalement signé en licence chez Warner via son label BlackSmith). Lorsqu’on observe à quel point les rappeurs signés en major voient leurs projets dénaturés (T.I., Lupe Fiasco, Redman par exemple) et le manque de promo autour de Reflection Eternal 2 (lire la chronique), ce choix semble réfléchi et pour le moins ambitieux.

Lire la suite Talib Kweli « Gutter Rainbows » @@@@

Reflection Eternal: Talib Kweli & Hi-Tek « Revolutions per Minute » @@@@


Entre 1999 et 2001, le label indépendant Rawkus comptait sur le plus beau vivier de nouveaux talents de la scène new-yorkaise. On leur doit la découverte du duo déjantés High & Mighty, les volumes de Sound Bombing, Pharaohe Monch en solo et l’album mythique des Black Star, qui a ensuite débouché sur le classique Black On Both Sides de Mos Def et l’incontournable Train of Thoughts des Reflection Eternal. Cette rencontre magique entre Talib Kweli, le rookie brooklynite le plus en vue de l’époque, et Hi-Tek, producteur prometteur débarqué tout droit de Cincinnati, a fortement contribué à la très belle réussite de Rawkus, alors garnie d’une réputation d’excellence. Ce brillant album apparu à l’aube du troisième millénaire sera pour les deux acteurs le socle de leurs carrières respectives.

L’eau a coulé sous les ponts depuis. Talib est devenu un des MCs les plus respectables du rap game, Hi-Tek a collaboré avec les plus gros poids lourds du milieu et Rawkus a mis la clé sous la porte, avant de renaître en 2006 avec des moyens beaucoup plus modestes. On ne parle même plus de rap conscient ou de backpackers. Le hip-hop a beaucoup changé en une décennie. Alors ça fait beaucoup de bien d’entendre dire que Talib et Hi-Tek se réunissent pour reformer les Reflection Eternal, c’est une excellente nouvelle. Une question demeure : est-ce que l’alchimie opère toujours dix ans après? Réponse avec Revolutions per Minute.

Lire la suite Reflection Eternal: Talib Kweli & Hi-Tek « Revolutions per Minute » @@@@

Idle Warship « Party Robot » (mixtape) @@@1/2


Idle Warship est un nouveau groupe atypique formé de Talib Kweli et deux associées Res et Graph Nobel. Atypique pourquoi ? Au début je m’attendais à un style de musique hip-hop/soul, je ne connaissais pas trop cette nouvelle formation. Mais Party Robot mixée par Mick Boogie (téléchargeable gratuitement sur www.blacksmithnyc.com) m’a fait prendre compte que j’avais tout faux : Idle Warship joue la carte de l’électro à toutes les sauces possibles, jusqu’à flirter avec les limites de la pop.

Lire la suite Idle Warship « Party Robot » (mixtape) @@@1/2

Jean Grae « Jeanius » produced by 9th Wonder @@@@


Il arrive des matins où l’on se réveille avec une chanson dans la tête et qui ne cesse de se répéter mentalement toute la matinée tellement il est impossible de s’en défaire. Si c’est une chanson qu’on aime, c’est bien, ça peut donner la pêche. Mais quand il s’agit d’une chanson entêtante qu’on ne supporte pas, d’avance, bon courage. En l’occurrence, ce samedi matin, je m’étais réveillé relativement tôt (8 heures) et je ne sais pas comment l’air de « Rayon de soleil » de William Baldé est venu se ficher en mode ‘repeat’ dans ma boîte crânienne. Essayer de focaliser mon attention sur autre chose pour éviter de penser à ses paroles un brin baladeuses (« ma main sur ton petit cul, tu trouveras le chemin ») fut un exercice qui me demanda beaucoup d’efforts de concentration. Je priais de ne pas tomber sur son clip à la télé dans la journée pour que ça me reprenne encore, c’est infernal je vous jure.

jeanius-covMais la providence était de mon côté ce jour-là. Un colis en provenance d’Amazon m’attendait gentiment sur la table, avec à l’intérieur l’album de Jean Grae que j’ai commandé pour 8 euros seulement en import (sans les deux euros de frais de port). Une affaire pour un disque que j’ai attendu patiemment depuis deux semaines. Non, pas depuis deux semaines en réalité,…depuis trois ans : Jeanius est le fameux album de la rappeuse entièrement produit par 9th Wonder qui fut bootlegué en 2005 sur Internet avant de disparaître de la toile. Pour une fois que je n’avais pas à courir chercher après des chimères ! Merci Blacksmith, le label de Talib Kweli d’avoir enfin édité cet album ! Mieux vaut tard que jamais. Bon maintenant, quelle est ma cover parmi les quatre pochettes disponibles (puisque je n’ai pas pu la choisir préablement) ? Suspens…

Lire la suite Jean Grae « Jeanius » produced by 9th Wonder @@@@

Talib Kweli « Ear Drum » @@@@1/2


Suite à un piratage prématuré, Beautiful Struggle a été accouché dans la douleur par césarienne, des lésions qui ont laissé pas mal de handicaps à sa naissance, notamment un choix stylistique hasardeux qui amorçait une lourde transition entre underground et mainstream. Une période inconfortable pour Talib Kweli et un accueil mitigé qui a provoqué son départ de Rawkus, posant le point-virgule d’une glorieuse décennie pour le prestigieux label. Désormais libéré de toutes contraintes, Talib devient entrepreneur et fonde en 2005 sa propre écurie Blacksmith Ent, en licence sur la major Warner Music. Le commencement de nouvelles aventures pour le MC de Brooklyn, et pour le public l’attente d’un digne filiation à Kwality.

Lire la suite Talib Kweli « Ear Drum » @@@@1/2