Archives du mot-clé araabMUZIK

Torii Wolf « Flow Riiot » @@@@


Pour être honnête avec vous, jamais je me sera intéressé à Torii Wolf s’il n’y avait pas marqué « produced by DJ Premier » à côté. Pas que je sois fan des récents travaux de Primo, plus trop depuis Cats & Dogs d’Evidence, mais le voir travailler pour une artiste féminine non-hip hop a capté mon attention. Un premier single d’appel justement intitulé « 1st » est sorti début 2016, il a bénéficié ensuite de remixes avec Dilated Peoples et Rapsody pour faire monter la sauce. La découverte est désormais totale avec Flow Riiot.

Lire la suite Torii Wolf « Flow Riiot » @@@@

Joe Budden « Rage & The Machine » @@@@


Depuis l’album éponyme Joe Budden en 2003, son premier et unique album chez Def Jam, on a toujours attendu un album qui confirme son potentiel, qui montre de quoi il est réellement capable. Ça n’a pas été Padded Room, ça n’a pas été No Love Lost ni All Love Lost. Il fallait soit retomber sur sa série de mixtapes Mood Muzik ou bien écouter des couplets sur les albums de Slaughterhouse pour le voir mettre en oeuvre son véritable talent. Cette fois, c’est la bonne, Joe Budden a sorti SON album.

Lire la suite Joe Budden « Rage & The Machine » @@@@

Joe Budden « All Love Lost » @@@½


Je ne sais pas vous mais je considère Joe Budden comme le mec le plus déprimant du rap game, ce depuis Padded Room. Après avoir perdu l’intérêt d’une partie de son public avec No Love Lost, un opus sans direction artistique et très moyen, il faut croire que le MC du New Jersey s’est inspiré des mauvaises critiques pour le titre de ce troisième album studio : All Love Lost.

Lire la suite Joe Budden « All Love Lost » @@@½

« Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@


Le label Shady Records a eu la tâche de gérer le score inspiré du film Southpaw (La Rage au Ventre en France) avec Eminem en chef d’orchestre. C’est le single « Phenomenal » qui a sonné la charge, et la promotion, du film. Mais impossible de ne pas effacer sa tête « Lose Yourself » de la tête. La comparaison semble inévitable hein…

Lire la suite « Southpaw (La Rage au Ventre) » soundtrack @@@

Azealia Banks « Broke With Expensive Taste » @@@½


Vous connaissez la dernière victime d’Azealia Banks? Eminem. La new-yorkaise au tempérament de feu n’a pas apprécié que le Slim Shady s’en prenne à Lana Del Rey. L’actualité d’Azealia depuis plus d’un an se résume à ça, des embrouilles, sans cesse. Elle frappe en premier sur Twitter, pour des motifs plus ou moins futiles, sans distinction : Iggy Azaela puis T.I., A$AP Rocky, la rappeuse Angel Haze, le bloggeur Perez Hilton, Jim Jones – on reprend souffle, le DJ  Funkmaster Flex,  le « petit des Disclosure », Lil Kim et Rita Ora. J’oublie personne?

Ah, si, il y a eu des tensions avec son label Universal, comme si elle ne s’était déjà pas brouillé avec son ex-ex-label XL Recordings. On aurait presque oublié dans l’histoire que Azealia Banks était une artiste, jusqu’à ce qu’elle publie par surprise son premier album Broke With Expensive Taste.

Lire la suite Azealia Banks « Broke With Expensive Taste » @@@½

Troy Ave « New York City: The Album » @@@½


Un petit nouveau dans le rap game : Troy Ave, rappeur originaire de Crown Heights et ex-signataire du label Def Jam. Traçant son chemin sur le marché des mixtapes, il emboîte le pas avec un premier album qui représente sa ville : New York City. Et il a bien l’intention de montrer qu’il a les épaules pour.

Lire la suite Troy Ave « New York City: The Album » @@@½

Styles P « The World’s most Hardest MC project » @@½


En faisant carrière avec les Lox d’abord avec l’écurie Bad Boy à la fin des années 90 puis la concession des Ruff Ryders, Styles P a toujours vécu dans l’ombre de Jadakiss avant de s’affirmer avec son album a Gangster and a Gentleman en 2002. La discographie qui a succédé ne fut jamais à la hauteur de ses capacités, à trop chercher le fragile équilibre entre mainstream et underground. Sa réputation, il l’a bâtie au fil des années en affirmant surtout sa présence en featuring, autant que Jada et Sheek Louch réunis. Dix ans après ses débuts en solo, Styles se lance dans un projet bouillant, celui du World’s Hardest MC.

Lire la suite Styles P « The World’s most Hardest MC project » @@½

Slaughterhouse « welcome to: Our House » @@@


Quand les Slaughterhouse ont signé chez Shady Records en 2011, on s’était dit que c’était mérité pour Joell Ortiz, Joe Budden, Royce Da 5’9 et Crooked I, qu’ils ont enfin obtenu reconnaissance. C’était une très bonne nouvelle pour eux et aussi pour Eminem, qui après le démantèlement des D12, signe un super-groupe au potentiel inexploité. La question était de savoir comment il allait être exploité sur Welcome to our House.

Lire la suite Slaughterhouse « welcome to: Our House » @@@

50 Cent « The Lost Tape » hosted by DJ Drama [mixtape] @@@½


50 Cent a récemment tweeté que son nouvel album arriverait début Juillet, mais il a été reporté tellement de fois qu’on a du mal à y croire, surtout qu’aucun single officiel n’a encore été annoncé. Par contre sa Lost Tape en collaboration avec DJ Drama, ça c’est du concret et nous montre que le sulfureux rappeur a plus d’un tour dans son sac. Mais est-ce que ce sera sa dernière mixtape avant l’album… ?

Lire la suite 50 Cent « The Lost Tape » hosted by DJ Drama [mixtape] @@@½

Styles P « Master of Ceremonies » @@@


On a beau dire que les albums de Styles P depuis A Gangster and A Gentleman sont franchement pas terribles, le MC tel qu’il est aujourd’hui a beaucoup progressé depuis ses débuts sous l’ère strass et paillettes de Bad Boy Records à la fin des 90s. Écrire des rimes, prendre un micro et les cracher avec son flow, c’est tout un art d’être un Master of Ceremonies. Un métier même. Un bon MC est capable de s’adapter à n’importe quel beat, pour ça Styles P est fort. Mais quand il est question de bien choisir ses beats, là, c’est pas son fort…

Lire la suite Styles P « Master of Ceremonies » @@@

Jim Jones « Capo » @@


Ça m’a fait doucement rire de voir cette grande gueule de Jim Jones flopper avec son Pray IV Reign sorti en major. Retour à la case indépendant chez E1 Entertainement (anciennement Koch Records, label pour lequel il officiait en tant que DA) pour son cinquième album titré Capo, histoire de rappeler sa hiérarchie au sein des Diplomats. Mais représente-il encore Harlem?

Lire la suite Jim Jones « Capo » @@

Capone-N-Noreaga « The War Report 2 : Report The War » @@@@


Les audiences de Channel 10 lancé l’an dernier par Capone-N-Noreaga après neuf années de séparation (ponctuées par autant de street-albums foireux et de balais derrière les barreaux pour Capone) n’ont pas été au beau fixe. Le plus important était de passer le message selon lequel le duo de LeFrak est sorti de son silence radio avec un album satisfaisant.

Pour booster leur médiatisation, les C-N-N se sont associés avec H2O Records, à travers la personne estimable de Raekwon, et même Busta Rhymes pour livrer la séquelle de leur classique War Report. Sachant que Raekwon, co-producteur exécutif de War Report 2 donc, avait réussi haut la main son pari avec Only Built 4 Cuban Linx 2, j’étais en droit, en mon coeur de puriste, d’en attendre autant de Report the War (le sous-titre de ce 4e LP) de Capone et Noreaga, au moins à la hauteur de l’engouement suscité par cette suite très anticipée.

Lire la suite Capone-N-Noreaga « The War Report 2 : Report The War » @@@@