Torii Wolf « Flow Riiot » @@@@


Pour être honnête avec vous, jamais je me sera intéressé à Torii Wolf s’il n’y avait pas marqué « produced by DJ Premier » à côté. Pas que je sois fan des récents travaux de Primo, plus trop depuis Cats & Dogs d’Evidence, mais le voir travailler pour une artiste féminine non-hip hop a capté mon attention. Un premier single d’appel justement intitulé « 1st » est sorti début 2016, il a bénéficié ensuite de remixes avec Dilated Peoples et Rapsody pour faire monter la sauce. La découverte est désormais totale avec Flow Riiot.

Torii Wolf, dans le style, s’apparente aux chanteuses un peu arctiques, comme Björk,  Charlotte Savary (qui collabore avec Wax Tailor) ou bien Beth Gibbons des Portishead. On perçoit à travers sa voix cristalline et son souffle fais comme une brume automnale une beauté froide, qui donne des frissons. Et là où ça devient troublant, c’est qu’on ne sait pas si ces frissons proviennent de son envie de corps à corps chaleureux ou par son interprétation très rafraichissante.

La fraîcheur n’est pas trop un qualificatif que l’on donnerait habituellement à DJ Premier, surtout en 2017. Hé bien croyez-le ou pas, c’est vraiment le cas. La première écoute de « Everlasting Peace » en bouche un coin et suffit pour s’en convaincre. L’ex-moitié des Gangstarr peut envoyer des instrumentaux aux sonorités néo-classiques (« Big Big Trouble« , « I’d Wait Forever and a Day for You« , « 1st« , « Shadow Crawl »…) où l’on reconnaît aisément sa touche typique (les scratches, la manière de poser le sample sur le beat, etc…), en plus neuve. Preem’ fait enfin de la nouveauté et c’est pas une blague! On n’avait pas vu ça depuis… sa collaboration très réussie avec Christina Aguilera en 2005.

Certes, les habitudes ont la vie dure et on le devine avec « Meant To Do » et son beat boom-bap 90s qu’il arborait sur Return of the Boom-Bap de KRS-One avec une mélodie de synthé qui rend l’ensemble très minimaliste. Dans un style minimaliste, bien plus étonnant de sa part, il produit également « Nobody Around » qui se limite à un accompagnement à la guitare sèche et un rythme vocal. Primo continue de sortir de sa zone sur le trip-hop « Go From Here« . Et l’un des seuls titres aux teintes finement jazzy, « Take Up On Monday« , n’est pas de Premier (ça aurait pu!) mais est apporté par King of the Chill (le monde à l’envers!), le même qui produit « Free » (avec Macklemore) sur un tout autre tempo plus entraînant. Ha oui, Araabmuzik est crédité sur « Body« , et surprend également par son adaptation.

Il est fort à parier que la fraîcheur et l’individualité de Torii Wolf a séduit DJ Premier au point de l’inspirer à sortir de son carcan. La New-yorkaise prouve sur les deux dernières chansons, le mélancolique « Pain Killer » (produit par Mike Zombie de OVO Sound) et « Moscow » (qu’elle produit elle-même), qu’elle est bel et bien la source de cette aura argenté et vierge de Flow Riiot.

 

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s