YG « Stay Dangerous » @@@


Il y a eu du changement pour Stay Dangerous, ce troisième album major du Young Gangsta de Bompton. Après la brouille avec DJ Mustard, remplacé au pied levé par DJ Swish sur le très bon Still Brazy il y a deux ans de cela, le revoilà derrière les manettes avec son compère des Bloods, comme au début. Puis le nom du label Pushaz Ink qui est devenu 4Hunnid Records. Changement j’ai dit?

Stay Dangerous est arrivé dans les bacs et les plateformes début aout alors que des gigantesques incendies ravageaient la Californie. Coïncidence? Clairement, le climat n’a rien à voir avec la sortie de ce nouvel album de YG mais attention à ne pas trop s’approcher du brasier dans les deux cas. ‘Rester dangereux’, on s’aperçoit vite après deux écoutes entières que le rappeur est resté tel quel, avec sa mentalité de gangbanger vêtu de rouge qui n’a pas changé depuis les années 80 dans les banlieues de Los Angeles. Au point que ça donne envie de ressortir un bon vieux CD des N.W.A. ou Eazy-E. Une autre chose qui n’a pas évolué d’un iota non plus, ce sont bien les DJ Mustard type-beat, la recette à l’identique que celle qui nous a bien gavé ces dernières années. Quoiqu’en réalité, ses beats ont légèrement évolué mais dans le mauvais sens, plus épurés, des mélodies plus minimalistes. Je crois que le pire est « Too Cocky« , où la seule originalité réside dans la ré-interprétation de « I’m too sexy for my shirt ». Dijon pédale dans la semoule avec sa bonne vieille TR808 que l’on connaît par coeur.

Conséquence directe : l’album semble tellement uniforme que parfois on remarque pas l’enchaînement entre les tracks… Surtout que YG ne se casse pas la tête, le single « Handgun » laisse sur notre faim. Tellement uniforme qu’il faut tendre l’oreille pour remarquer que Mike Will produit « 666« , ou que les synthétiseurs fantomatiques de « Pussy Money Fame » suivi de « Deeper Than Rap » ne sont pas deux de Mustard mais pianotés par Lil Rich (très très westcoast ces synthés). Vraiment aucune originalité néanmoins quelques pistes ont une réelle intensité, que ce soit « Deeper Than Rap » justement, « Bulletproof« … D’un autre point de vue, derrière des titres trop peu inspirés, on ne peut sûrement pas reprocher à YG de respecter à fond les codes et son attitude gangsta est réellement un atout pour éviter de tomber dans l’auto-caricature, ça fait toute la différence. Mais il faut reconnaître que Stay Dangerous est sauvé par les prestations des différents invités, comme la triplette 2 Chainz, Big Sean et Nicki Minaj, qui livrent chacun de bons couplets dans leur genre sur « Big Bank« , le homie Ty Dolla $ign par l’odeur de la chatte à lécher sur le vaginal « Power« , Quavo sur le smooth « Slay » (telle une pizza réchauffée de la veille, on a encore le goût en bouche mais on en reprend), Jay 305, Mozzy, et même A$AP Rocky, oui oui. Il fallait bien tout ce monde pour pallier le faible niveau de DJ Mustard.

Pour en revenir à la question de départ : changement ? Méga bof, c’est pas du tout le grand retour du duo dynamique YG/DJ Mustard de My Krazy Life. Aucun titre ‘stand-out’ comme ce fut le cas par le passé, une mayonnaise qui ne prend pas suffisamment entre les deux gaillards… Comme le démontre « Still Brazy« , YG manque de suite dans les idées mais s’il n’y avait que lui…

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.