Rae Sremmurd « SR3MM », Swae Lee « Swaecation », Slim Jxmmy « Jxmtro » @@@½


Pour leur troisième album, les Rae Sremmurd ont mis les bouchées triple. Oui, 3 albums packagés ensemble, en 2018 c’est encore possible. La dernière personne à avoir sorti 3 albums simultanément, c’était E-40 et pendant deux années de suite (The Block Brochure vol 1-3 puis 4-6), à la différence près qu’ils étaient vendus séparément. Ou alors il faudrait remonter à Emancipation de Prince il y a plus de vingt ans. Bref tout ça pour dire que ça ne court pas les rues. C’est party pour SR3MM avec Swae Lee, Slim Jxmmy, et le troisième homme qui n’est autre que leur producteur Mike Will Made-It.

Ce n’est pas un secret que l’album qui a inspiré le concept de SR3MM n’est autre que le chef d’oeuvre Speakerboxxx & The Love Below des Outkast. Petit rappel de ce que tout le monde sait : deux solos réunis en un album, Speakerboxxx de Big Boi et The Love Below d’Andre 3000. Pour faire le parallèle, Swaecation de Swae Lee, plus porté sur le chant et rose, est logiquement le « Love Below », et Jxmtro de Slim Jxmmy qui est plutôt rap clinquant, c’est le « Speakerboxxx », on s’en serait un peu douté. Sauf qu’il y a un truc en plus, car vient en premier SR3MM, le troisième album des Rae Sremmurd, les deux ensemble vous l’aurez compris. C’est dur, dur parce que maintenant on regrette que les Outkast aient eu la même idée quinze ans plus tôt, snif. Pour relativiser, les trois parties ne font que neuf titres, pour ne pas trop ménager les efforts de Swae et Jxmmy, et tournent autour des mêmes thèmes : la flambe, les meufs, les délires de richous, quelque soit l’album.

SR3MM

La vie des Rae Sremmurd volume 3, sous-titre: une vie de rockstars du rap blasés du bling-bling. OK, il faut un certain talent pour meubler avec des lyrics où ça parle de pas grand chose si ce n’est une life de mectons hors-normes en ces termes-là : « It’s all good ’cause I’m smoking aloe vera/Next Top Model give me brain like Neutrogena. » Première fois de ma vie que j’entends une rime avec une marque de crème norvégienne pour les mains. Mike Will a gardé parmi ses meilleurs beats traps pour ses deux protégés qui saupoudrent d’adlibs puisque ça devient la norme, et les noms qui figurent en featurings (Future sur « Buckets » et Travis Scott sur « CLOSE« ) complètent le tableau. On retrouve sur cet album les singles « Perplexing Pegasus » (une métaphore très recherchée pour parler d’une voiture) et « Powerglide » avec Juicy J qui donnerait envie de drifter dans le parking du Leclerc. Petit par la taille mais très perchés, comme sur « « 42 » » en référence à la taille européenne (notez les synthés très Game Boy), entrant dans le « Rock N Roll Hall Of Fame » sans y être officiellement invités (notez là des guitares ckeuro pour le cliché). Hormis « Bedtime Stories » avec The Weeknd pour la touche pop, SR3MM est résolument trap. Préférence pour Sremmlife 2 perso.

Swaecation

La rose est la couleur de ce « premier album solo » de Swae Lee, de la rose dans de l’eau de mer. Lui, comme ses supporters, attendaient que son heure vienne et la voilà. Enfin plutôt la grosse demie-heure. Comme il fallait s’y attendre, Swaecation est du PR&B très pop qui regarde vers le Canada (The Weeknd, Drake…) plus que du côté de l’exotique « Guatemala« . Romantique avec sa voix angélique (merci l’autotune pour les ajustements vocaux), Swaecation est plus qu’une invitation à l’évasion dans diverses destinations (d’où le jeu de mot en guise de titre), c’est une possible immixtions dans les fréquences radios et chaînes musicales du monde entier avec ce qui pourraient bien être de très gros gros hits : « What’s In Your Heart« , « Lost Angels« , « Heat of the Moment« , « Hurt To Look« … « Heartbreak in Encino Hills » ? La première minute ensuite ça devient trop longuet. Ce n’est pas Mike Will qui les signe tous ces morceaux mais des types comme Mally Mall et Bizness Boi principalement. L’apparition de Young Thug sur « Offshore » est assez supportable vu que la chanson, comme quelques autres, nous embarque en short et claquettes dans des beach house sous les tropiques. L’eau de rose fonce sur le downtempo « Red Wine« , probablement le titre le plus intimiste, et court de cet album de Swae Lee. Ah le vin, ce breuvage qui allie luxe, gastronomie et séduction. Avec Swaecation, on a droit à de jolis clichés.

Jxmtro

Allez, au frangin. Si vous avez du swag, vouez une passion pour les stripclubs, respirez de la weed constamment et que vous roulez en grosse cylindrée, vous êtes sûrement un rappeur millionnaire mais pas Slim Jxmmy. Qu’a-t-il de si particulier? Aucune idée, Jmxtro ne répond pas vraiment à la question. Avec Mike Will présent sur 6 tracks, ainsi que Zaytoven (« Juggling Biddies« ), on est back to the trap. Et c’est qu’il se défend bien notamment sur « Brxnks Truck » et « Anti-Social Smokers Club » (avec l’étonnante Zoë Kravitz), un titre où l’on aurait bien vu Ludacris dessus. Mais ce n’est pas un adepte de l’effort, il fallait s’en douter. Parmi les feats qui l’assistent, Pharrell Williams (qui a une torsion testiculaire sur « Chanel« ) et le collègue Trouble sur « Cap« . Jxmmy (ça finit quand cette mode qui consiste à remplacer des voyelle par des ‘x’ hein?) s’éloigne du carcan trap sur « Change Up » (pour des guitares blues) et le crossover r&b pas mal « Keep God First« . Pour finir, « Growed Up » est censé afficher la maturité que le rappeur, devenu chanteur avec l’aide d’autotune le temps du morceau, a gagné depuis le début de sa carrière. Mec, t’as que 22 balais!

Jamais deux sans trois, de petits albums, l’idée en valait la peine honnêtement. Et dire qu’à leurs débuts je n’y voyais qu’un phénomène passager, quelle erreur d’appréciation. Alors si je résume : SR3MM, moins cool que les précédents Sremmlife mais terriblement efficace pour de la pop-trap. Jxmtro est un warm-up dans lequel Slim Jxmmy a tout déjà tout donné, Swaecation un mini-album de The Weeknd pour pré-ado avec la voix de Swae Lee. Il y a toujours des critiques à faire mais ce sont les Rae Sremmurd, on est pas là pour se prendre la tête avec eux, ce sont 220 minutes qui se digèrent bien plus facilement que, au hasard, tiens, CULTURE II des migos.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s