Cardi B « Invasion of Privacy » @@


« Cardi B est-elle est la nouvelle Nicki Minaj? » enterrons pas trop vite la rappeuse de chez Young Money, qui d’ailleurs a sorti deux nouveaux singles pour marquer de sa présence. Bref, j’aurai pu mettre ce titre racoleur pour attirer quelques lecteurs un peu perdus pour parler de cette vedette de l’émission Love & Hip-Hop devenue n°1 du Billboard 200 et déjà disque d’or le jour de la sortie de son premier album Invasion of Privacy.

Quel début de carrière fulgurant ! Vedette télé, star d’instagram, un single « Bodak Yellow » (inspiré par Kodak Black) qui a cartonné avec ses ‘money moves’, des fiançailles express avec Offset des migos, un feat très dispensable sur le remix de « Finesse » de Bruno Mars, un autre single « Bartier Cardi« , puis l’album que voilà là, des records dans les classements, un futur enfant,… Pas mal de personnalités félicitent son succès (Oprah, Missy Elliott…), du moins la sortie de son album. Au train où vont les choses, pas la peine d’avoir une paire de jumelles pour voir la fin de sa carrière de rappeuse. Ben moi, je vous avoue sans honte que je n’ai écouté aucun des singles avant d’écrire l’introduction de cette chronique. Ouais, je suis passé à travers et je m’en félicite, jusqu’à maintenant. On verra à la fin si je vais regretter ou pas.

Partons avec cet énorme a priori : Cardi B n’a rien d’un phénomène (je ne vois pas où se situe son talent), elle juste eu la chance d’avoir rencontré une succession d’heureux événements extra-musicaux plus croustillants que le contenu de cet album. C’est pas bien les préjugés, je sais, mais après une unique écoute, à vous de me dire quel est mon degré de mauvaise foi si je déclare que son level de créativité est concentré dans sa manucure. C’est tellement de déjà-vu dans ses postures provocatrices qu’on a connu il y a plus de vingt ans avec Lil Kim, Salt’n Peppa, Missy Elliott… et cette décennie Azealia Banks, Nicki Minaj et Iggy Azaela, Cardi se plaçant entre ces deux dernières-là. Oui, j’ai vaguement l’impression d’écouter une fusion entre Nicki et Iggy , un facsimilé d’album rap féminin commercial et bourré de clichés.

Déjà, ses deux singles, bof. Les prods en préfabriqué, ce qu’on peut retrouver dans n’importe quel disque trap estampillé par une maison de disque, la norme. Les featurings (Chance the Rapper, SZA, YG…), j’espère qu’ils ont été bien payés. Oh, et Takeoff qui écrabouille sauvagement les deux autres migos encore une fois sur « Drip » ! Ses flows, elle les prend à un peu tout le monde. C’était gros comme un camion que Invasion of Privacy sonnerait comme ça, ça se voyait à des kilomètres comme son attitude bitchy qu’elle affiche sur « Bickenhead » (qui sample du Project Pat). Pour les lyrics, les punchlines sont du niveau « très facile », avec un culot certain lorsqu’il s’agit de se comparer à 2Pac sur « Best Life » en affirmant : « I’m like Big Pop’ mixed with 2Pac, I’m like Makaveli (yeah)/You need some, Little Caesar’s pizza, I be hot and ready (woo)/ Nigga, you a pussy and a rat, you like Tom and Jerry ». BON, QUI A ÉCRIT ÇA??? Quoique, ce serait pas si étonnant de la part d’une personne qui ne sait pas tenir sa langue (et pas au sens figuratif, on reste dans le premier degré). Puis cette figure imposée qu’est le titre r&b « Ring » avec Kehlani. Bordel j’en ai marre d’être méchant comme ça… Mais ça m’horripile de constater que Cardi B détient un tube de l’été, « I Like It« , sur un sample d’un vieux tube latino de Pete Rodriguez.

Est-ce que je regrette d’avoir écouté cet album finalement? Je répondrai… par une autre question : Cardi B est-elle une rappeuse que l’on aime détester ou que l’on déteste aimer? La flemme d’y réfléchir à vrai dire, comme de donner un avis plus nuancé sur ce disque moyen de chez moyen. Tout ce que je sais, c’est qu’elle n’a pas du tout besoin d’être une rappeuse pour être une femme influente, une star. Je préfère passer à mon temps à écouter d’autres rappeuses en activité : Princess Nokia, Rapsody, Azealia Banks (quoi qu’elle raconte de stupide), Remy Ma, Tommy Genesis, Leikeli47, M.I.A, Jean Grae,… Puis d’ici à ce que Nicki refasse surface…

Une réflexion sur « Cardi B « Invasion of Privacy » @@ »

  1. Je la trouve très dure cette critique! Le plus gros son de l’album, Get up 10, n’est même pas abordé alors que c’est le meilleur son de l’album et qu’il enterre selon moi 95% de ce qu’on entend actuellement dans le rap game. Ce son décrit son ascension de stripper à superstar et transpire la « realness », j’accroche grave en tout cas. Je trouve ce son énorme pour débuter l’album. Sinon vu son passé justement c’est normal qu’on ait des sons du type hymne au twerk comme She Bad avec YG ou des bangers comme Money Bag. Bartier Cardi également est très lourd dans son genre. Après oui c’est du vu et revu et on aurait pu se passer de quelques sons plus typé RnB bas de gamme mais bon pour un premier album solide j’aurais tout de même attribué une meilleure note. Sinon ton site internet est top et je suis d’habitude plutôt d’accord avec tes critiques. A+


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s