Torae « Entitled » @@@@


Entitled est le troisième album de notre MC underground new-yorkais, trois mots magiques dans la tête des puri…passionnés de hip-hop. Mais c’est pourtant réel, Torae nous a préparé une grosse côte à l’os de 500 grammes, cuite à point, pour notre régime post-fêtes de fin d’années. On va manger c’est sûr.

Pas le temps pour du blabla en intro, piste 2 direct intitulée « Imperial Sound » et comme son nom l’indique, c’est juste énorme comme plat d’entrée. Torae balance une plâtrée de lyrics écrits en gras sur un beat cuivré et triomphant à la Just Blaze, avec pour le finish slam de Saul Williams après un solo de trompette. Cette bouchée n’est que le prélude d’une boucherie annoncée et qui démarre avec « Get Down » servie par dinosaure Pete Rock qui utilise un sample aux accents orientaux. DJ Premier a voulu faire pareil, en plus original, en prenant une boucle de musique nippone pour « Saturday Night » (en bonus track) et c’est assez génial. Je reprends le cours avec un morceau qui fait très mal, « Clap Shit Up« , où un Torae pas d’humeur envoie valdinguer les chaînes musicales BET et MTV et il n’est pas le seul puisque Phonte rappe pas content avec un gros second couplet. Et ça continue à peu près comme ça jusqu’à « The eNd« , avec des grosses pièces comme « Crown » (produit par Mr Porter), « R.E.A.L. » ou bien « Troubled Times » avec le chanteur-acteur Mack Wilds et ses sonorités old school et ce beat costaud amenés par Illmind.

Mention spéciale pour « Coney Island’s Finest » et son instrumental froid à base de piano signé Apollo Brown, avec une perf de Torae se mesurant à des références comme Jay-Z et Biggie. L’ombre de ces géants planent toujours sur les quartiers de Brooklyn et cet héritage ressurgit parmi les nombreuses références du MC  à Jay-Z (« want to hear my old shit, buy my old albums » sur « Clap Shit Up« ) et Notorious B.I.G. (« kick in the door wavin’ the nunchuks » sur « Saturday Night« ). Ou LL Cool J sur le rap love « Override« . « Entitled » cet LP du même nom avec ce morceau soulful en compagnie de Teedra Moses et cerise sur le gâteau, une seconde bonus track « What’s Love » avec Pharoahe Monch. Entitled envoie du lourd, et je pèse mes mots.

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s