David Banner « The Greatest Story Ever Told » @@@1/2


L’incroyable David Banner est de tour après un hiatus de trois ans, et ça fait plaisir de le revoir. C’est vrai qu’il s’est effacé pas mal de temps par rapport sa carrière de rappeur/producteur et que The Greatest Story Ever Told était annoncé pour l’été 2007. À la place, il s’était consacré au cinéma et à la création d’une association humanitaire afin de venir en aide aux victimes de l’ouragan Katrina qui a dévasté une partie du Mississippi et de la Louisiane. Mais c’est alors qu’il entrait dans la phase de préparation de ce quatrième opus que sont survenus de tragiques événements en plus de graves problèmes de santé qui ont reconduit la sortie de ce disque pour une échéance ultérieure. Effectivement, Lavell Crump (de son vrai nom) a perdu son père, mort d’un cancer le jour de la Fête des Pères, et il apprend par la suite qu’il souffre de diabète, ce qui explique sa perte de poids considérable. Mais comme dit le dicton, « ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. » 

 

Plus fort que la mort, plus grand que l’état de Mississippi, une histoire plus vraie que nature ? Je ne pourrai répondre favorablement, car Greatest Story Ever Told se place naturellement dans la continuité de ses précédents opus et diverses productions sans pour autant les équivaloir. Le prologue « So Long » et « G.S.E.T. Intro » rattrapent le temps perdu en ne manquant pas d’afficher la haine de Banner contre le gouvernement Bush et son engagement pour lutter contre la pauvreté dans les états du sud. Puis on entre dans la partie ‘singles’ de l’album, à commencer par l’extrait « Suicide Doors » comprenant le dernier featuring des UGK paru avant le décès de Pimp C, « 9mm » (ou « Speaker » dans sa version ‘clean’ éditée pour enregistrer le clip) featuring Akon, Lil Wayne et Snoop Dogg, « Get Like Me » avec le chanteur Chris Brown et Yung Joc plutôt bon au refrain puis encore Weezy sur « Shawty Said », le dernier single prévu au moment où sont écrites ces lignes (le 17 Juillet 2008 à 15h53 très exactement). Jusque là, il n’y a pas de tournure surprenante ni d’évolution, même discrète, juste des vedettes et des gros tubes en puissance pour tenter d’assurer un succès commercial.

C’est un peu ça le souci avec GSET, c’est qu’on navigue en terrain connu. La plupart des morceaux retenus ont des configurations que l’on a déjà entendu par le passé, je trouve en tout cas. Pour expliquer ce que j’avance, ce n’est pas la peine d’avoir le tympan affûté pour se rendre compte que « A Girl » et « Fly » (feat Jazze Pha) sont similaires à « Play » et « Fuckin’ » (sur Certified), à savoir des lyrics porno chuchotés à nous en déflorer les oreilles. De la suite dans les idées, il en a avec le bluesy « Cadillac on 22s part 2 », seconde partie du single du même nom sorti en 2002, et « Ball With Me » avec Chamillionaire, qui ressemble un peu au « Rubberband Man » de T.I. mais joué d’une autre façon. On retrouve aussi des titres sans concession  et bien vulgaires qui se remarquent facilement par leurs intitulés, tels que « B.A.N. (The Love Song) » qui signifie ‘bitch ass nigga’ et « Fuck You Hoes » feat Jim Jones, dont on se demande ce qu’il peut bien faire là à part faire sa pub. 

 

Beaucoup d’interludes intersectionnent l’album. Ils peuvent être simplement parlés avec une musique de fond ou pas, rappés acappela comme son freestyle sur « Freedom ». La chanson que j’ai le mieux accroché n’est autre que « Get By », bien soulful en plus de profiter d’une apparition du trop rare Carl Thomas. Voilà en gros ce qu’il y a à en redire. Rien de bien neuf point de vue style, c’est du David Banner tout craché, en moins rageux qu’autrefois. Il demeure un artiste très talentueux mais il nous a certes habitué à mieux. Cela étant, au regard de ce qu’il a enduré ces derniers mois, ne soyons pas trop critique…

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.