Nas + DJ Green Lantern « The Nigger Tape » @@@@


J’aurais pu chroniquer The Confessionnal, la nouvelle mixtape (vraiment très bonne) de Bishop Lamont mixée par DJ Whoo Kid et produite par la team d’Aftermath. Oui mais non. C’est pas tous les jours que Nas sort une mixtape. Quand il le fait, c’est l’événement assuré, surtout s’il s’agit du préambule de son album innommé. Car vu que le titre Nigger ne sera finalement pas retenu (pour des raisons qui nous échappent) après avoir semé un vent de panique tant bien au sein de la communauté noire que dans l’industrie du disque, il le réutilise pour The Nigger Tape.

Oui, vous avez bien lu, le N-word n’est pas censuré sur la cover, seule la bouche de Nas est figurativement scotchée pour en quelque sorte accentuer la force du mot. Son associé pour ces préparatifs n’est autre que DJ Green Lantern, l’ex-DJ d’Eminem, producteur de la bande-son rap de GTA IV  et inspirateur de la Obama Mixtape avec Russell Simmons. C’est ce dernier point qui a rendu logique et possible sa coopération avec Nas en tant que DJ et producteur, fervent supporter du candidat afro-américain. Et pour le féliciter pour sa victoire pour les primaires démocrates, il lui dédie avec une immense fierté « Black President », un morceau emblématique qui reprend une partie de discours de Barak Obama dans l’intro et s’inspire du slogan fédérateur « Yes we can » pour le refrain, sur un beat martial du Evil Genius qui sample judicieusement « Changes » de 2Pac. The Nigger Tape, c’est en plus des futures tracks inédites  et des exclus en pagaille à découvrir de toute urgence.

Plutôt que de placer des freestyles sans lendemains ou des featurings inintéressants, Green Lantern et Nas ont préféré y intégrer des remixes faits maison, comme son couplet tiré du remix de « Gangsta Rap Made Me Do It » d’Ice Cube, l’excellent « Ghetto » avec Joell Ortiz, le street-single « Be a Nigger Too » dans une version plus smooth que l’originale et le ‘blend’ « Seen It All » glissé dessus l’instru de « Ghetto Fabolous » de Ras Kass et produit par Dr Dre. Les Cool & Dre revisitent de leur côté  « Surviving The Times », le titre promotionnel édité par Columbia à l’occasion de son Greatest Hits sorti l’an dernier. Quoi dire à part que ça sonne comme du bon Cool & Dre.

Parmi les cadeaux livrés sur ce format officieux, le « Cops Keep Firing » (toujours produit par l’invasif Green Lantern) qui reflète bien l’actualité du moment, comme justement le procès pour le meurtre de Sean Bell, littéralement criblé de balles par trois officiers de police (des agents de la paix qui ont fini injustement relaxés). Il y aussi « Esco Let’s Go » produite par DJ Khalil, et comme d’habitude, il nous sort (grâce au logiciel Reason) un truc géant. Géant comme le « Legendary (Mike Tyson) » servi par le maestro Salaam Remi, un highlight  de cette Nigger Tape.

Les interludes ont aussi leur part d’importance, afin de comprendre la mentalité et l’usage autour du mot ‘nigger’ aux Etats-Unis, lorsqu’ils sont utilisés par des artistes, les afro-américains entre eux dans les ghettos, les comiques… Nas profite des ces temps de parole pour expliquer aussi pourquoi il a opté pour certains choix pour son disque à venir, comme travailler avec stic.man du sulfureux duo engagé dead prez, dont « Association » sur cette Nigger Tape nous en donne un avant-goût. Sur le medley « TimeLine » mixé par Statik Selektah, on peut entendre Nasir Jones commenter ses grands classiques.

Quant à son extrait « N.I.G.G.E.R. (Slave & Master) » et le single officiel « Hero » feat Keri Hilson (respectivement produits par Toomp et Polow Da Don) présents en exclusivité sur cette tape, je réserve mes commentaires pour la chronique de son album (où l’on retrouvera d’ailleurs DJ Green Lantern, ainsi que Khalil, Jay Electronica, DJ Toomp et consorts). Je dirai juste en attendant que ça s’annonce grandiose, j’en suis aussi sûr que le Mardi 15 Juillet je serai chez mon disquaire.

6 réflexions sur “ Nas + DJ Green Lantern « The Nigger Tape » @@@@ ”

  1. Untitled is a masterpiece !!!
    but … the tracklist ?? without The Fear, without Esco let’s go …
    i don’t know … i hope a réédition for this winter !

    J'aime

  2. Bon après l’écoute complète et comme il faut, ce n’est pas non plus la claque que j’attendais, le début du CD était très prometteur mais la fin n’en apporte pas autant que le début.
    Je reste sur mes posistions « Legendary (Mike Tyson) » et « Black President » ont un charisme hors normes, seuelement je n’ai pas trouver ma « dose » sur le reste du Cd :S
    J’espère que « Untitled » sera néanmoins un grand album ^^

    En tout cas Nas sait toujours tenir une plume :D

    J'aime

  3. Ben moi je suis un peu déçu par cette mixtape.Je m’attendais à un peu plus d’originalité finalement, même si il est vrai qu’elle se démarque d’autres mixtapes, j’ai pas trouvé nécessaire par exemple les passages reviews oldschool (commentaires des anciens morceaux)

    Bon ça reste néanmoins une bonne galette.

    J'aime

  4. J’ai franchi le pas après ta chronique… Putain la claque !!!
    J’en suis qu’à Legend (Mike Tyson) et je bloque sur cette track et « Black President »… Je crois que c’est deux des meilleurs tracks de Nas que j’ai entendu depuis Illmatic !!!
    … A suivre…

    J'aime

Postez vos avis!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s