Archives du mot-clé Tragedy Khadafi

Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½


Tone Chop? Jamais entendu parler de ce type vous me direz. Normal  c’est un rappeur new-yorkais tellement underground, tellement indé, qui n’a tellement pas la tête de l’emploi, avec ses mixtapes aux pochettes douteuses tellement confidentielles, qu’il est difficile d’avoir une recherche fructueuse sur Internet, si ce n’est quelques freestyles filmés sur YouTube. On sait juste qu’il a sorti un EP intitulé Veteran l’an passé, signe qu’il n’est pas tout neuf, et qu’il vient de sortir cet album produit par Frost Gamble, Respect is earned not given.

Lire la suite Tone Chop & Frost Gamble « Respect is earned not given » @@@½

Capone-N-Noreaga « LESSONS (deluxe edition) » @@@@


Il y a ce duo issu du Queens que tout le monde connaît bien à l’international : les Mobb Deep. Il y a vingt ans aussi que co-existe un autre tandem venu des ces mêmes projects et qui est tout aussi fameux, Capone-N-Noreaga (ou les CNN si vous préférez). Ils sortent aujourd’hui LESSONS, un 5e album riche en enseignements et qui sort chez Penalty Records, le label qui a édité leur classique War Report.

Lire la suite Capone-N-Noreaga « LESSONS (deluxe edition) » @@@@

Matt Maddox « Righteous Fury » @@@½


matt maddox righteous fury

Aujourd’hui je vais vous parler de Matt Maddox qui nous vient du Kansas mais qui n’a strictement rien à voir avec son proche voisin Tech N9ne. Son style à lui c’est plutôt du rap ‘viking’, dans la même veine que l’Army of the Pharoahs, cette fameuse légion étrangère du rap underground. Le rappeur nous livre aujourd’hui son premier album à l’intitulé Righteous Fury, un nom accompagné d’une pochette arborant une déesse vengeresse s’emparant de ces codes de ce style rap très typique. Cet album est sorti chez Seven 13 Records, anciennement Gracie Productions qui ont lancé les Slaughterhouse.

Lire la suite Matt Maddox « Righteous Fury » @@@½

Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@


Il y a plusieurs années, un beatmaker canadien a déposé l’ancre à la Mecque du Hip-Hop, New-York, pour baigner dans l’underground local. Au même moment, Rawkus ré-ouvre et cherche de nouveaux talents. Notre marin publie Port Authority en 2007 sur le label indépendant, en connexion avec une foule de sérieux compétiteurs du mic, confirmant deux choses : les responsables de Rawkus ont gardé leur ouïe fine et Marco Polo est p***** de producteur.

Lire la suite Marco Polo « PA2 : The Director’s Cut » @@@@

N.O.R.E. A/K/A P.A.P.I. « Student of the Game » @@@


La carrière de N.O.R.E. n’aurait pas pu être pire qu’après avoir surfé sur la vague reggaeton au milieu des années 2000 (Ya Tu Sabe) avant de revenir au rap avec le très médiocre Noreality en 2007. Il aura fallu qu’il se reprenne en main avec son allié Capone et deux albums des C-N-N (Channel 10 et War Report II) pour regagner de la crédibilité auprès du public rap. Une aubaine pour le rappeur de LeFrak (se renommant P.A.P.I. pour je-ne-sais-plus-quelle-raison) puisqu’il signe un contrat avec Busta Rhymes sur le label Conglomerate Records, avec une bourse lui permettant de reprendre ses études dans dans le rap game avec un 6e album.

Lire la suite N.O.R.E. A/K/A P.A.P.I. « Student of the Game » @@@

Gensu Dean & Planet Asia « Abrasions » @@@@


Après Colour de Grey d’Uptown X.O., ce premier trimestre 2013 a vu arriver une nouvelle sortie estampillée Mello Music Group, un collaboration inattendue (ça va devenir un pléonasme à force!) entre le Cali Agent Planet Asia et le pro de la SP1200 Gensu Dean. Abrasions est le titre de cet intéressant projet.

Lire la suite Gensu Dean & Planet Asia « Abrasions » @@@@

Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½


L’ogre de l’underground Eastcoast Vinnie Paz n’a pas étanché sa soif de meurtre. Après le glacial Season of the Assassins, premier album solo convaincaint, le frontman des Jedi Mind Tricks, général en chef de l’Army of Pharaohs et membre de l’association illégale Official Pistol Gang change de terrain et de climat avec God of the Serengeti. La tueur en série de Philladelphie n’a pas finit de faire des victimes…

Lire la suite Vinnie Paz « God of the Serengeti » @@@½

Large Professor « Professor @ Large » @@@½


Il a beau avoir la barbe et les cheveux grisonnants, Large Professor n’a pas rangé sa MPC et son micro. Nous sommes en 2012 et le vétéran new-yorkais livre Professor @ Large, une nouvelle contribution avec toujours de bonnes formules pour prodiguer ses enseignements. Ceux qui se sentent l’âme d’un puriste version 2.0 pourront se pencher sur cet ouvrage aux méthodes conçu avec des méthodes d’un autre âge.

Lire la suite Large Professor « Professor @ Large » @@@½

Cormega « Born & Raised » @@@@


La patience est la mère de toutes les vertus me dis-je souvent quand je ronge mon bureau. Cet album solo de Cormega était tellement attendu qu’on l’avait presque oublié sur la liste d’attente. Parce qu’entre The True Meaning et Born and Raised il s’est écoulé quand même sept longues années et qu’entre temps Mega s’est éparpillé entre divers projets : la compilation de son label Legal Hustle,l’édition de son premier enregistrement The Testament et le DVD de Who Am I avec sa bande-son. La sortie de ce disque s’est faite sur le tard et l’annonce de l’arrivée au dernier moment forcément ça n’aide pas. Pas de souci, il suffit de regarder le prestigieux casting de producteurs : DJ Premier, Large Professor, Pete Rock, L.E.S., soient les producteurs de Illmatic ! Je continue : Easy Mo Bee, Havoc, Nottz, Ayatollah, DR Period, Khrysis et Buckwild… Presque tous des monstres sacrés du beatmaking qui ont largement contribué à la splendeur du hip-hop des années 90. Comment rester patient avec un tel arsenal et un MC surdoué ?

Lire la suite Cormega « Born & Raised » @@@@

Prodigy « Ultimate P » (2CD) @@@


Voilà un peu plus d’un an que Prodigy croupit en zonzon et jamais il a paru autant de disque en si peu de temps. Quelques semaines après son incarcération sortait son la second tome de son classique HNIC (lire la chronique de HNIC 2) et à l’automne 2007 le projet Product of the 80s avec Un Pacino et Big Twins. Malgré l’argent de poche que cela a pu lui rapporter, les poches de Prodigy sont presque vides : en plus d’être en conflit avec le label Voxonic, il doit payer les honoraires de ses avocats et les frais judiciaires. D’ailleurs le label français Ascetic, qui publie ce double-CD Ultimate P, ne s’en cache pas pour justifier l’existence de cette compilation offrant des inédits de P (et Havoc), la plupart étant des enregistrements effectués pendant les sessions de Blood Money chez G Unit Records. Dans le livret se trouve même l’adresse où écrire à Albert Johnson (de son vrai nom), des fois que vous voudriez lui apporter votre soutien.

Lire la suite Prodigy « Ultimate P » (2CD) @@@

Wu-Tang meets the Indie Culture @@@@


Dreddy Krueger s’est inspiré du slogan de la firme Apple ce projet avec ‘Think Differently Music’, dont l’emblême est le signe du W aux couleurs arc-en-ciel. Le concept de ‘Wu-Tang Meets The Indie Culture’ est alléchant pour ne pas dire excitant et n’a rien d’une compilation anodine: associer des membres du Wu-Tang Clan, et autres affiliés du Wu, avec la crême des rappeurs undergrounds et indépendants pour en faire des combinaisons redoutables (comme ci-dessus sur le sondage), le tout sur des instrumentaux signés par le maître RZA et son disciple Mathematics. Bien que la majeure partie du Wu-Tang n’ait pas répondu présente (Raekwon, Method Man, Ghostface, Masta Killa et Inspectah Deck out), ce qui importe c’est de voir quel mélange de couleurs rendra le meilleur contraste.

Note: probablement le side-project le plus intéressant du Wu encore à ce jour.

Lire la suite Wu-Tang meets the Indie Culture @@@@

Pete Rock « Soul Survivor » @@@@@


Dans la famille ‘albums incontournables de producteurs hip hop légendaires’, je choisis ‘Soul Survivor‘ premier du nom, sorti en 1998, soit quatre ans après le dernier album sorti avec son fidèle acolyte CL Smooth. Inutile de décrire la qualité de sa musique une nouvelle fois pour passer directement à la liste exceptionnelle des invités présents de ce grand classique du Chocolate Boy Wonder gravé dans les mémoires du hip hop.

Lire la suite Pete Rock « Soul Survivor » @@@@@