Archives du mot-clé Ransom

Kool G Rap « Return of the Don » @@@


Les vétérans Eastcoast n’ont pas rappé leurs dernières rimes, on a vu encore récemment avec KRS-One qui n’était pas prêt de tirer sa révérence. Trente ans dans le game et toujours prêt à dégainer au mic malgré les rides et la silhouette qui bedonne, paraît que ça permet de conserver son statut d’anciennes gloires. Surtout quand on est le parrain (grand-papa?) du mafioso rap comme Kool G Rap. 2017 le don est de retour avec un dixième album studio contenant 11 morceaux entièrement produit par MoSS, et bien accompagné.

Lire la suite Kool G Rap « Return of the Don » @@@

Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½


Sixième volume pour le DJ producteur de Boston Statik Selektah avec What Goes Around. Notre usine à beats a de nouveau rameuté son noyau dur de MCs et à force de travail, cette dernière évolution est bien partie pour être l’un des meilleurs LP de sa carrière.

Lire la suite Statik Selektah « What Goes Around » @@@@½

9th Wonder presents: « Jamla is the Squad » @@@½


jamla-squad-cover

Pile au moment où l’on se demandait pourquoi Jamla Records, le label de 9th Wonder, connaissait une baisse d’activité, que PAF, une compilation au nom fédérateur tombe à pic : Jamla is the Squad. Toute son équipe de rappeurs, chanteurs et producteurs, et aussi les amis du producteur, sont là.

Lire la suite 9th Wonder presents: « Jamla is the Squad » @@@½

Saigon « Warning Shots 2 » @@@


Bon et ben… c’est pas demain la veille qu’on verra The Greatest Story Ever Told dans les bacs. Faute de mieux, faudra se contenter de ce street-album Warning Shots 2, le premier CD de Saigon depuis… bah Warning Shots sorti en 2005. Hmmm, s’il n’y a que ça à se mettre sous la dent, on se contentera pour l’instant de ce second pré-album de ce newcomer de longue durée dont l’issue paraît de plus en plus incertaine.

Lire la suite Saigon « Warning Shots 2 » @@@

Joe Budden « Padded Room » @@@1/2


joebudden-padded-room

Padded Room marque la fin de la traversée du désert pour Joe Budden. Son histoire pas drôle on en connaît les grandes lignes mais je vous refais le résumé : laissé pour compte par les responsables de Def Jam sous l’ère Shawn Carter (qui de toute façon ne le portait pas dans son coeur), le rappeur originaire du New Jersey a survécu grâce à sa très bonne série de mixtapes Mood Muzik et la fidélité de ses fans sur la toile, ceux qu’il appelle ses « Internet soldiers ».

Joe n’a pas lâché l’affaire et a pris sa carrière en main, ses efforts récompensés par une signature chez la société indépendante Amalgam Digital, qui offre une véritable plateforme de distribution via le téléchargement légal en plus du format CD. Certes ses ambitions ont été revues à la baisse, pas le choix, ce n’est pas avec les royalties de son premier album éponyme que Joe Budden aurait continué de faire bouillir la marmite. C’était sa seule option pour perdurer dans le rap game et malgré une attitude qui lui fait terriblement défaut, c’est tant mieux pour lui. Quatre ans à galérer pour enfin écouter Padded Room, le deuxième album de Joe Budden. Mais je vous préviens, c’est pas marrant du tout.

Lire la suite Joe Budden « Padded Room » @@@1/2

Cormega « Who Am I? » @@@1/2


CormegaCormega continue de lancer des sorties à son rythme depuis qu’il a monté sa petite entreprise Legal Hustle en 2004. Il y a produit une compilation plutôt intéressante pour son lancement, édité l’album inédit The Real Testament sorti des placards de Def Jam en 2005 (avec une date de péremption dépassée de dix ans), le LP de son protégé Lake (My Brother’s Keeper) et un DVD documentaire Who Am I ? accompagné de sa soundtrack. Et toujours pas de The Inevitable, son très attendu 3e album solo prévu pour…euh, bientôt espérons-le. Pour patienter, faudra faire avec ce disque mi-bande originale, mi-compilation retraçant le parcours de Cormega ces dernières années, entre apparitions sur street-albums (« Use Mad Clips » feat Styles P et produit par Emile et « Ryder Muzik » avec Tragedy Khadafi) et des connexions survenues pendant ses tournées aux States. 

Lire la suite Cormega « Who Am I? » @@@1/2

Fabolous « From Nothin’ to Somethin' » @@1/2


Quittant Atlantic pour Def Jam, Fabolous a vu dans ce transfert de label l’opportunité de jouer cartes sur table. Avec From Nothin To Somethin, le quatrième LP du rappeur de Desert Storm (label de DJ Clue), tous les atouts ont été mis de son côté pour lui donner un maximum de chance de rafler la mise et pouvoir décrocher un nouveau disque de platine. Dire qu’il avait de sacrés jetons à placer dans le rap game : des featurings très sélects (Jay-Z, Ne-Yo, Rihanna, Swizz Beatz, Lloyd, Lil Mo, Akon, Young Jeezy, Pusha T des Clipse,…), ses homies (Joe Budden, Paul Cain, Uncle Murda, Red Café) et des poids lourd de la production (Timbaland, Jermaine Dupri, Just Blaze, Polow Da Don, Don Cannon), pour une orgie de hits. Il ne manquait que le feat de Lil Wayne conventionnel pour tenter une quinte flush royale. 

Lire la suite Fabolous « From Nothin’ to Somethin’ » @@1/2