Archives du mot-clé Minnesota

K’Naan « Troubadour » French Champion Edition @@@@


Puisque j’ai consacré un article sur K’Naan sur Streetblogger , je re-poste la partie consacrée à ce bel album du rappeur afro-canadien. Au choix, soit vous lisez la chronique raccourcie ici en cliquant sur « Voir plus », soit vous cliquez sur l’article complet « Un Troubadour chante l’hymne Coca Cola pour la Coupe du Monde 2010 ». A vous de voir!

Lire la suite K’Naan « Troubadour » French Champion Edition @@@@

Ja Rule « The Mirror » (unreleased album) @@@1/2


Ce cher Ja Rule ! On a tous cru qu’il était fini pour de bon, qu’il s’était creusé sa propre tombe et que 50 et son G Unit l’avaient enterré vivant avec gravé sur la pierre tombale « carrière de Ja le fake thug : 1999 – 2003 ». Sans parler des affaires de blanchiment d’argent de la drogue auxquelles le label du boss Irv Gotti, Murder Inc, était impliqué de près, pour finalement être blanchi après un long procès, au cours duquel le gros poisson de la drogue Supreme Griffin a été reconnu coupable. Quelle ironie.

Suite à ces événements à rebondissements, 2007 devait être l’année du retour de Ja Rule, un tournant crucial pour sa carrière post-Def Jam, un nouveau départ impulsé par la fondation de son entreprise Mpire et l’album de la dernière chance : The Mirror. Prévu pour la rentrée de cette année-là, l’album a été maintes fois reporté, de Novembre 2007 jusqu’à Mai 2008 et plus tard en Novembre… Puis plus rien, toujours rien dans les bacs, jusqu’à ce que le disque soit mis à dispo gratuitement sur Internet le 31 Juillet 2009, deux ans jour pour jour après le lancement du single « Uh-Ohh ».

Lire la suite Ja Rule « The Mirror » (unreleased album) @@@1/2

Mos Def « True Magic » @@@


Lorsque True Magic (Geffen/Barclay) est arrivé dans les bacs ce début d’année, on s’est tous demandé qu’est-ce que c’est que cette mystérieuse pochette translucide avec juste le CD à l’intérieur. Copie bootleg ? Presque. Selon un communiqué de presse des représentants d’Universal, il s’agirait en fait d’une édition limitée à 110 000 exemplaires. Autrement dit, c’est une version non-finalisée, pour ne pas dire officieuse, et qui fait déjà office de collector, avec un boîtier spécial en polypropylène, sans livret (les crédits sont disponibles en ligne sur www.mosdefmusic.com), ni papier au recto. Soucieux de la préservation de l’environnement, Mos Def a transformé une opération marketing en geste écologique, c’est ça qui est magique.

Lire la suite Mos Def « True Magic » @@@

Mos Def « The New Danger » @@@@


Avant l’an 2000, Mos Def avait marqué les heures de gloire de Rawkus avec son acolyte Talib Kweli (avec qui il formait les Blackstar) et évidemment son premier opus vivement acclamé ‘Black On Both Sides‘. Depuis, il a fait son bonhomme de chemin dans le cinéma (Bamboozled de Spike Lee, Braquage à l’Italienne,…), il lui aura fallu cinq ans pour attendre enfin son second album solo chez Rawkus, ‘The New Danger’.

Chronique originale écrite en 2004 revue en 2016

Lire la suite Mos Def « The New Danger » @@@@

Ghostface « The Pretty Toney Album » @@@@


Sorti des quartiers de Staten Island lors de ses débuts discographiques avec le mythique Wu Tang Clan en 1993 en une entrée remarquée sur Enter The 36 Chambers, Ghostface Killah comme bon nombre de ses compères (Raekwon, Method Man, GZA, ODB…) se lance en solo avec un contrat chez Epic Records. Arrive alors en 1996 son premier  le classique Ironman (avec Rae et Cappadonna en featuring), puis en 1999 Supreme Clientele, vrai album solo cette fois, classique aussi. Pour Bulletproof Wallet (avec Raekwon en feat de nouveau), la question ‘classique ou non’ se pose toujours malgré des critiques positives.

Changement de label en 2004, Ghostface rejoint Method Man chez Def Jam. The Pretty Toney Album tombait à pic pour prouver une nouvelle fois tout le réel talent de Ghost. « Run« , avec Jadakiss et produit par RZA, présageait un album estampillé Wu, sans fioriture, dans les règles de l’art.

Lire la suite Ghostface « The Pretty Toney Album » @@@@

Big Pun « Capital Punishment » @@@@@


Top. Avec Biggie, il était un « poids lourd » par excellence, un rappeur d’exception, d’environ 200 kilogrammes de lipides. Découvert par Fat Joe, il était en quelque sorte l’élève qui a surpassé le maître, une étoile devenue malheureusement filante puisqu’il nous a quitté le 7 Février 2000, encore très jeune (il n’avait que 28 ans). Malgré une vie trop courte stoppée par un arrêt cardiaque dû à une obésité presque handicapante, le portoricain membre du Terror Squad nous a offert l’un des meilleurs classiques new-yorkais de la fin des nineties avec Capital Punishment. Vous l’avez sûrement deviné, je suis… je suis…? Christopher « Big Punisher » Rios.

Retrospective originale écrite en 2004 revue en 2016

Lire la suite Big Pun « Capital Punishment » @@@@@

Lil Kim « Hard Core » @@@@@


Jusqu’à la moitié des années 90, les rappeuses formaient une toute petite minorité. Pour ne citer que les plus connues : MC Lyte, Queen Latifah, Lady Of Rage,… Respectées dans le milieu Hip Hop, elles furent vite rabaissées par l’arrivée du gangsta rap et ses propos machistes à outrance. L’image de la femme n’était plus vraiment ce qu’elle était. C’est à ce moment là que fait surface Kimberly Jones, plus connue sous le pseudonyme de Lil Kim pour envoyer son talon pointu dans les valseuses du rap masculin en entrant mettre le bordel dans la garçonnière.

Lire la suite Lil Kim « Hard Core » @@@@@