Archives du mot-clé Lil Yachty

Lil Yachty « Teenage Emotions » @@½


Parmi les Power Rangers de la trap, ou plutôt la bande Mumble Trappers, comptez sur force jaune (Young Thug), bleu (Lil Uzi Vert) et rouge/violet avec Lil Yachty. Il y a deux ans encore, personne ne murmurait le nom de ce dernier et en deux EP seulement, cet original originaire d’Atlanta a fini signé chez Motown à 18ans, tandis qu’il était décrié pour son zéro pointé en matière de Hip Hop. Vous avez bien lu Motown, label ô combien légendaire qui a depuis plusieurs années perdu de son excellence, sans vouloir jouer le vieux qui rouspète. Je n’ai pas parié un seul kopeck sur Yachty mais je m’étais dis « pourquoi pas… »

Lire la suite Lil Yachty « Teenage Emotions » @@½

« Fast & Furious 8 – The Fate of the Furious : The Album » @½


Depuis le film 2 Fast 2 Furious, c’est devenu une tradition pour moi d’écouter les bandes originales de la saga Fast & Furious. Pas forcément de tous les commenter ou les chroniquer, c’est bêtement histoire de profiter de quelques exclusivités rap. La BO de 2F2F justement était laissée entre les mains de Ludacris et ses Disturbing Tha Peace, le souvenir était sympa (bien que le film réalisé par John Singleton soit le plus faiblard de cette série cinématographique), puis il y a eu le 3e volet Tokyo Drift, avec son remix de DJ Shadow et les Teriyaki Boys produit par les Neptunes, le 4e toujours avec les Neptunes et Pitbull, puis ceux d’après n’ont pas spécialement constitué d’intérêts majeurs à cause des infections d’EDM, même le Furious 7 avec l’énorme carton « See You Again » qui pleurait la disparition brutale de Paul Walker, passager dans un accident de la route (un vrai).

Lire la suite « Fast & Furious 8 – The Fate of the Furious : The Album » @½

Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@


Future, ScHoolboy Q, Rick Ross, Mariah Carey, 2 Chainz, Juicy J, Miley Cyrus, Jeezy, Ludacris, Gucci Mane, Puff Daddy et même Jay-Z et Beyoncé, tous ces artistes ont en commun d’avoir fait appel à celui dont les beats sont précédés du fameux slogan « Mike Will made it ». Bien qu’il ait cette capacité de jouer les caméléons en mettant les pieds aussi bien dans le r&b ou la pop, Mike Will est reconnu pour être un acteur devenu incontournable de la trap music, au point d’avoir une réputation de tueur, au même titre que des Zaytoven ou plus récemment le jeune Metro Boomin’ (qui commence peu à peu à lui faire de l’ombre). Ransom 2 est le premier album portant sa signature.

Lire la suite Mike WiLL Made-it « Ransom 2 » @@@

A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@


Bon sang je me rappelle encore de ces dernières heures du mois d’aout 2012 que j’ai passé à écouter en boucle la mixtape Lords Never Worry du A$AP Mob. Qu’est-ce que j’en étais accro, c’est dingue quand j’y repense car la première tape du rookie A$AP Rocky Live.Love.ASAP m’avait fait ni chaud ni froid. Bizarrement j’en avais pas écrit de chronique alors que j’avais surkiffé sa race.

Lire la suite A$AP Mob: « Cozy Tapes vol.1 Friends- » @@@@

D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@


Dans le flot ininterrompu de sorties de ces derniers mois, des têtes émergent d’un genre cross-over à base de trap et de soul/r&b. Il s’appellent Ty Dolla $ign, Tory Lanez, Bryson Tiller et voici le petit dernier, D.R.A.M.. Et il aime les chiens, sûrement un chouette gars. Allons voir ça avec ce Big Baby D.R.A.M.

Lire la suite D.R.A.M. « Big Baby D.R.A.M. » @@@@

Chance the Rapper « The Coloring Book (Chance 3) » @@@@½


Alleluia. Voici venue la nouvelle offrande du Kid de Chicago, et je ne parle pas du chanteur soul BJ, mais d’un garçon surdoué qui, sans avoir publié un seul album à proprement parler, a démontré qu’il n’était pas là par un hasard du destin. Oui, aujourd’hui Chance the Rapper est simplement l’artiste rap indépendant le plus influent. Preuve en est, The Coloring Book (Chance 3), successeur de l’acclamé Acid Rap, a défié les prédictions probabilistes en devenant la première mixtape à figurer dans le Billboard américain uniquement grâce au streaming sur Apple Music qui en détenait l’exclusivité. Du jamais-vu. Et voilà qu’après des dizaines de millions d’écoutes plus tard, des commentateurs avisés confrontent cette troisième mixtape du rappeur chanceux avec The Life of Pablo. Mais au-delà des points communs stylistiques avec le portrait inachevé du pape Kanye, la comparaison est plus pertinente qu’elle en a l’air.

Lire la suite sur SURLmag →