Archives du mot-clé Jeezy

Kodak Black « Painting Pictures » @@@½


Parmi tout ce lot de mumble rappers (‘to mumble’ = marmonner, NdT), incluant les Lil Uzi Vert, 21 Savage, Lil Yachty, pour moi c’est Kodak Black qui pour le moment assure le plus. Ne me demandez pas pourquoi, c’est une question de feeling. Ce phénomène ‘mumble rap’, dont on peut penser que Future est l’un des pères, prend de l’ampleur et bien qu’il soit encore trop tôt pour évaluer la portée de ce style dérivé de la trap , les majors se bousculent pour les signer. Et c’est Warner qui a l’honneur de sortir Painting Pictures, nom de ce premier album de Kodak Black.

Lire la suite Kodak Black « Painting Pictures » @@@½

Rick Ro$$ « Rather You Than Me » @@@@


Rather You Than Me de Rick Ro$$ ne suscitait guère d’attente particulière auprès du public rap, rien de moins qu’une galette de plus à son compteur. Sa recette habituelle qui consiste à faire un parmentier de rap clinquant de chez clinquant sur une couche de trap music servi avec le gratin du rap/r&b a fini par lasser, et engranger moins de recette. Le départ du boss de Miami de Def Jam l’a-t-il contraint de revoir ses plans ? Absolument pas, ce neuvième album est bel et bien une livraison Maybach Music full option, mais qui parvient à retrouver le standing de ses grands standards que sont Deeper Than Rap et Teflon Don. Et là, c’est l’épatement.

Lire la chronique complète sur SURLmag.fr →

Jeezy « Trap or Die 3 » @@@½


En repartant de Thuggin Under the Influence (T.U.I.) en 2001 alors qu’il se surnommait Lil J, Jeezy accuse de quinze ans de métier dans la trap music. Jamais il n’a dévié de cette trajectoire quoiqu’il entreprenne, le snowman continue de faire recette avec une recette inchangée comme le confirme Trap or Die 3, neuvième album solo (septième en major) chez Def Jam.

Lire la suite Jeezy « Trap or Die 3 » @@@½

French Montana « MC4 » @@@½


Le 14 Octobre 2016 devait sortir normalement officiellement, MC4 de French Montana, après un report de deux mois depuis celle de la sortie initiale prévue le 19 Aout dernier. Et finalement, décision a été prise d’annuler sa sortie. Hein?!? Dans ce rebondissement pas trop cool, French a presque réinventé le bootleg, vous savez ces copies vendues sous le manteau.

Lire la suite French Montana « MC4 » @@@½

DJ Mustard « Cold Summer » @@½


DJ Mustard n’avait pas du tout créé la surprise il y a deux ans avec 10 Summers. D’ailleurs ce fut un vrai bide. Fin de l’été, le producteur responsable des hits westcoast les plus beaufs de ces derniers mois remet ça avec Cold Summer, toujours chez Roc Nation. Et comme DJ Khaled, c’est toujours pareil. Si vous avez du temps à perdre, lisez ça ou écoutez-le.

Lire la suite DJ Mustard « Cold Summer » @@½

DJ Khaled « Major Key » @@@


Plutôt de faire des copier-coller depuis 4-5 albums déjà, parce que sa liste de contacts ne s’est jamais vraiment renouvelée, DJ Khaled a trouvé un hobby super chouette : devenir le roi de Snapchat. Entre séquences  ridicules et surréalistes assimilées à du second degré involontaires et conseils positifs comme touchants, notre patapouf préféré est devenue une sorte de JCVD du rap game. Ses clefs du bonheur et du succès sont devenus des gif, des memes, cultes. Et sa méthode Coué a visiblement bien fonctionné puisque Roc Nation le manage désormais et lui ouvre la clef des champs, en réalité augmenté comme sur la pochette. Son meilleur effort de gestion depuis Listenn… The Album et We The Best.

Lire la suite DJ Khaled « Major Key » @@@

Jadakiss « Top 5 Dead or Alive » @@½


A-HAAAA ! Non ce n’est pas ta grand-mère qui rit, c’est Jadakiss qui est content de vous présenter son quatrième solo en major (ah ouais), soit un disque tous les quatre ans en moyenne (grosso modo). Top 5 Dead or Alive, ce n’est pas seulement un titre d’album, c’est l’objectif de toute une carrière (wesh), celle de figurer dans les quinté meilleurs MCs ayant foulé cette planète. He ben ce n’est pas avec cet album qu’il va y accéder (arg).

Lire la suite Jadakiss « Top 5 Dead or Alive » @@½

Jeezy « Church in these Streets » @@@


Sixième album en major pour le parrain de la trap muzik. Avec Church In These Streets, (Young) Jeezy prêche sa parole de pape du hustle. C’est drôle mais il n’y a pas grand chose à dire.

Lire la suite Jeezy « Church in these Streets » @@@

Boosie Badazz « Touch Down 2 Cause Hell » @@@@


Lil Boosie est de retour des enfers. Depuis 2008 qu’il avait la justice américaine sur le dos pour des affaires de drogue, s’était rajouté une inculpation pour meurtre en 2010. Il réchappe deux ans plus tard du couloir de la mort après que le jury l’ait déclaré non-coupable, pas pour rien qu’il ait appelé sa récente mixtape Life after Deathrow.

Mais les dossiers pour ses problèmes de drogue s’entassent et le rappeur de Bâton-Rouge prend huit ans ferme. Finalement il retrouve la liberté l’été dernier, et il n’est plus le même homme. Appelez-le maintenant Boosie Badazz.

Lire la suite Boosie Badazz « Touch Down 2 Cause Hell » @@@@

T.I. « Paperwork » @@@


La saga continue pour T.I.. L’un des rappeurs les plus influents des régions Sud a mis son label Grand Hustle et sa carrière en jeu après la sortie de Trouble Man en 2012, en quittant sa maison de disque Atlantic. C’est finalement l’offre de la major Columbia, filiale de Sony, que T.I. a accepté, conseillé par un certain Pharrell Williams, lui-même en contrat solo chez cette maison. Entre Pharrell et lui, c’est une longue histoire: les Neptunes avaient aidé le jeune défricheur de la trap music à se faire un nom dans le Dirty South en produisant le morceau-titre de son premier album I’m Serious en 2001.

Lire la suite sur Now Playing Mag

The Game « Blood Moon: Year of the Wolf » [Deluxe Edition] @@


Ce sixième album de Game marque son retour dans le monde du rap indépendant, en fondant avec Stat Quo le label Blood Money Entertainment (et non pas Rolex Records suite au refus de la célèbre enseigne d’horlogerie). Donc beaucoup d’attentes autour de Blood Moon: Year of the Wolf.

Lire la suite The Game « Blood Moon: Year of the Wolf » [Deluxe Edition] @@

Jeezy « Seen it all: The autobiography » [deluxe] @@@½


Jeezy n’est plus tout jeune (‘young’), il cumule aujourd’hui plus de dix ans de carrière en tant que ‘trappeur’. Dix années, c’est un sacré cap de franchi, peu de rappeurs le passent avec une franche réussite. Mais l’ex-Boy N Da Hood est un type malin, qui calcule les risques, tout en restant fidèle à la trap music sans jamais dévier de cette trajectoire, un type qui garde son sang-froid de snowman face aux attaques reçues (anciennement Rick Ross, Freddie Gibbs,…). Avec Seen It All, notre trapstar montre qu’il est toujours dans le coup et n’est pas prêt de céder la place qu’il occupe.

Lire la suite Jeezy « Seen it all: The autobiography » [deluxe] @@@½

YG « My Krazy Life » @@@½


yg-my-krazy-life

A force de voir cet album apparaître souvent sur ma timeline de Twitter, j’ai fini par céder à la curiosité. J’ai donc écouté My Krazy Life de YG, ça, c’est fait. C’était loin d’être gagné. Sans m’enflammer, je comprends cependant qu’on puisse kiffer ce disque de gangsta rap à la sauce californienne.

Lire la suite YG « My Krazy Life » @@@½

Rick Ro$$ « Mastermind » @@@½


God Forgives, I Don’t paru durant l’été 2012 était un album qui avait pêché par son excès, une surabondance qui ne l’a pas empêché d’être disque d’or, un de plus à sa collection. Mastermind, son 6e LP, est devenu en quelque sorte l’album de quitte ou double. Et c’est Puff Daddy a/k/a Diddy, son manager, qui supervise cet opus.

Lire la suite sur Now Playing