Archives du mot-clé Hall of Justus

Little Brother « LeftBack » @@@½


Alors ça y est, nous y sommes, LeftBack est le quatrième, et dernier album des Little Brother. Phonte Coleman a affirmé que ce sera le dernier album du groupe, il n’y en aura plus après avant très longtemps d’après le rappeur. Maintenant qu’on le sait, on n’aborde pas l’écoute de cet LP de façon ordinaire, on veut profiter de chaque morceau. Et tant pis s’ils sont en brouille avec 9th Wonder, GetBack, leur précédent album (lire la chronique), a démontré que le binôme de Duerham n’a rien perdu de leur intégrité et qu’ils ont au contraire gagné en fraîcheur sans lui. C’est sans regret et avec un intérêt tout particulier que je profiterai de ces derniers instants avec Leftback.

Lire la suite Little Brother « LeftBack » @@@½

Hall of Justus presents Rapper Big Pooh « The Purple Tape » mixed by DJ JayCee @@@½


Un des tendances dans le milieu des mixtapes actuellement est de s’inspirer d’icônes de la musique pour leur concept et les productions. Michael Jackson, Smokey Robinson, Oasis, des hommages à Miles Davis, Louis Armstrong… ils ont été samplés, dépoussiérés, recomposés, remaniés, recyclés, rejoués par des divers expérimentateurs inventifs (Mark Ronson, Cookin Soul, Wizkid, Apple Juice Kid…) pour d’intéressants exercices de style. Le dernier en date est cette Purple Tape de Rapper Big Pooh, moitié des Little Brother, mixée par DJ JayCee et produite intégralement par Black Milk, le beatmaker le plus prometteur de ces dernières années.

Lire la suite Hall of Justus presents Rapper Big Pooh « The Purple Tape » mixed by DJ JayCee @@@½

Rapper Big Pooh « The Delightful Bars » @@@


Entre Phonte et Big Pooh des Little Brother, l’un des deux est le meilleur MC et le plus charismatique, le second plus classique et a pris les devants en entamant sa carrière solo dès 2005. Sleepers était un bon album de rap, modeste et typique de la Justus League. ‘Te quant à lui élaborait des projets nettement plus ambitieux et pose en featuring avec qui il le souhaite.

Pas jaloux pour autant du succès de son confrère, Rapper Big Pooh a choisi le moyen le plus basique et radical pour attirer les projecteurs sur lui dans l’intérêt de son street-album The Delightful Bars : une gamme de cinq pochettes différentes présentant de très belles photos suggestives ou érotiques de femmes ne portant sur elle que des bonbons.

En langage primate : des gonzesses à poil ultra-sexy (à lire avec le filet de bave sur le coin de la lèvre). Imaginez la scène : vous regardez tranquillement les CDs mis en avant sur le mur d’étalage de votre disquaire et vous tombez nez-à-nez devant cet album comme un gamin surpris de voir des magasines pornos tout en haut d’une étagère d’un libraire. Vous réagiriez comment vous ???

Lire la suite Rapper Big Pooh « The Delightful Bars » @@@

DJ Warrior, Mick Boogie & Rapper Big Pooh « Rapper’s Delight » @@@1/2


Rapper Big Pooh des Little Brother va sortir le 4 Novembre chez Hall of Justus le successeur de Sleepers, Rapper’s Delight, du nom du premier tube hip-hop de l’histoire de la musique, lancé à la fin des années 70 par Sugar Hill Gang. Pour donner un avant-goût alléchant du programme de ce second disque, Big Pooh accompagné de DJ Warrior et Mick Boogie nous ont préparé un gros street-album, quelque part entre la future version officielle (qui contiendra par ailleurs d’autres invités notables comme Jay Rock, Oh No,…) et une mixtape classique. C’est un peu comme avait fait Black Milk et Bishop Lamont avec Caltroit, d’abord la mixtape puis ensuite le format physique plus tard. 

Lire la suite DJ Warrior, Mick Boogie & Rapper Big Pooh « Rapper’s Delight » @@@1/2

Zo! And Tigallo « Love the 80’s » @@@@


« Qu’est-ce que tu fais pour les vacances ? Tu sais, je n’ai pas changé d’adresse… » Hum, je rigole héhé ! Cet été, j’ai décidé de revivre en chansons les années 80s mais pas avec David et Johnathan. Les grandes vacances sont généralement synonyme de fiestas au camping du coin, arrosées au pastis et animées par des disc-jockeys du Dimanche mixant les 45 tours de Cloclo à Indochine en passant inévitablement par la Disco de Boney M et Patrick Hernandez, les vieilleries exotiques comme la Compagnie Créole ou Franky Vincent… Le 7e pire cauchemar de l’estivant que je suis, déjà que je souffre suffisamment d’allergie aux beaufs comme ça durant l’année.

Au lieu de me faire du mal en imaginant ces scènes affreuses de vacanciers bourrés faisant la java tous les ans depuis 30 ans sur les mêmes tubes grillés, j’ai trouvé une occupation moins arriérée pour retourner en enfance sans avoir l’air d’un ringard. J’ai réussi à jeter ma paire d’oreilles sur Zo! And Tigallo Love the 80’s, un EP composé de 6 reprises de standards des années 80, pressé à 2500 unités (tous vendus à l’heure qu’il est) et réalisé par le chanteur Zo! et Phonte des Little Brother pour Hall of Justus.

Lire la suite Zo! And Tigallo « Love the 80’s » @@@@

Little Brother « …and justus for all » @@@1/2


Au premier trimestre 2007, les Little Brother avaient sorti, avec l’assistance de DJ Mick Boogie, And justus for all, une mixtape téléchargeable gratuitement et légalement (aussi paradoxal que cela puisse paraître) en vue de leur 3e album Getback (commercialisé en Octobre). Le but implicite de cette tape digitale était surtout de préparer le public à l’absence de 9th Wonder à la production, puisque Phonte et Big Pooh s’en étaient séparés quelques temps auparavant suite à un divorce artistique. Je me souviens que Phonte avait d’ailleurs raconté dans une interview que l’enregistrement de The Minstrel Show s’est déroulé principalement sans 9th Wonder et qu’ils avaient utilisé ses beats pour poser dessus et les réarranger à leur façon, tout ça sans lui.

Grâce à cette mixtape, la transition stylistique ne s’est pas du tout faite brusquement, c’est ce que nous en avions retenu en gros, et Getback a montré par la suite que les deux MCs ont été capable de conserver leur identité sonore en choisissant divers producteurs comme Khrysis (DJ, producteur et ingé son de la Justus League), Illmind, Nottz, Hi-Tek, etc… Le tour de force était plus que réussi, je m’étais permis de ce fait d’affirmer que le départ de 9th Wonder était la meilleure chose qui soit arrivée aux Little Brother et leur éviter de stagner. Pour marquer le coup, le duo originaire de Caroline du Nord réédite ce mois de Juin …and justus for all en street-album, autrement dit une version ‘no-DJ’ en format CD, avec des modifications par rapport à la tape d’origine. 

Lire la suite Little Brother « …and justus for all » @@@1/2

Hall of Justus « Soldiers of Fortune » @@@


Le collectif de la Justus League a permis d’être dévoilé au public hip hop underground grâce à la notoriété des Little Brother, ainsi que leurs divers projets personnels. Ceux qui supportent cette ligue de rappeurs originaires majoritairement de Caroline du Nord connaissent déjà les noms de quelques des affiliés, comme The Away Team, L.E.G.A.C.Y., Chaundon, Joe Scudda (grâce à son featuring sur « Lovin’ It »), le chanteur Darien Brockington, etc… Après quatre années d’activité et d’attente, la Justus League, via le sous-groupe Hall of Justus, fait surface pour la première fois en compilation via le sous-groupe Hall of Justus, avec Soldiers of Fortune (ABB Records/ Nocturne), produit par 9th Wonder, Khrysis, Nottz, Buckwild…

Lire la suite Hall of Justus « Soldiers of Fortune » @@@